undrgrnd Cliquez ici Toys Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles12
4,8 sur 5 étoiles
Format: CDModifier
Prix:7,95 €+ 2,49 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 28 mars 2004
On nous annoncait le meilleur album Heavy jamais réalisé par un groupe ALlemand...
Edguy n'a pas usurpé sa place de Dieu du Heavy !!
Ils nous livrent enfin leur dernier album aprés 3 ans d'attente et leur live détonnant !
un album aux accords plus agressifs et rock que les précedents, mais toujours ce son si mélodieux et aux accords si majestueux qui ont fait la renonmée d'Edguy.
Encore de veritables hymnes présents sur cet album, tels que "The Piper Never Die", "We Don't Need A Hero", "King Of Fools" ou bien encore "Navigator".
Sans oublier leurs ballades ennivrantes avec "Forever" et "The Spirit Will Remain"
Tout simplement grandiose !
A NOter aussi le mini LP qui nous a fait baver d'avance !!!
du pur bonheur, ca va etre dur d'attendre le prochain...
0Commentaire8 sur 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 avril 2004
Que de progrès depuis le Kingdom Of Madness de 1995!! Même le dernier Mandrake parait désuet à côté de cette nouvelle bombe des métalleux allemands... Tour à tour, Mysteria, We don't need a hero ou Down to the devil vous enivreront de mélodies imparables et de riffs assassins, et vous ne pourrez vous défaire ce cet album qui contient autant de tubes que de titres!! Forever, plus posé, et Lavatory Love Machine, délirant mais diablement efficace (un grand moment du concert de l'Elysée Montmartre d'ailleurs... ah oui on n'oubliera pas de signaler que ce sont là de vraies bêtes de scène aussi!), Navigator et les autres morceaux de Hellfire Club sont d'ores et déjà entrés dans les tout meilleurs crus de la discographie d'Edguy, et l'album sera à coup sûr une des plus réussis de l'année..
0Commentaire7 sur 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mai 2004
Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils auront eu du mal. Avec déjà une belle carrière derrière eux, les Edguy n'avaient jusque là sorti "que" de bons albums. Si Vain Glory Opera et Mandrake annonçaient déjà un avenir radieux pour le groupe, Hellfire club va assurément asseoir définitivement Edguy aux plus hautes marches du podium du Heavy Métal. Les titres s'enchaînent les uns après les autres à une allure folle, tenant l'auditeur en haleine d'un bout à l'autre. Toutes les chansons sont des tubes potentiels, la bande à Sammet s'est vraiment surpassée cette fois-ci. La tournée qui va suivre la sortie d'un tel album s'annonce elle aussi excellente. Car c'est bien sur scène que le groupe va pouvoir donner toute la puissance à ces titres remarquables qui composent ce dernier album. En tout cas, avec un groupe comme Edguy dans le paysage Métalleux, voici un cri de guerre qui trouve ici toute sa raison d'être : Longue vie au Métal" !
0Commentaire6 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 avril 2004
Faisant suite au mini album "Kings of Fools", Hellfire club est sans aucun doute le plus abouti de tous les opus d'Edguy. Tobias Sammet s'y exprime dans la variété de tons et de rythmes la plus riche.
L'ensemble forme un tout cohérent avec parfois des touches très "old school" for sympathiques et l'utilisation d'une chorale et d'un orchestre apportent le mélodique nécessaire pour contrebalancer les attaques sauvages des guitares/rythmiques.
On ne s'en lasse pas.
0Commentaire5 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai toujours trouvé qu'Edguy était un groupe fort sympathique mais légèrement surestimé, tout comme son chanteur Tobias Sammet, dont la voix ne m'a jamais semblé magnifique, et qui abuse un peu trop du vibrato à mon goût (n'est pas Kiske ou Dickinson qui veut). Il faut reconnaitre qu'il a du talent, de la puissance et qu'il s'y connait pour composer des morceaux rendant hommage aux belles heures du métal épique. Je trouve tout de même qu'il manque un peu de subtilité et quand j'entends ou lis des commentaires qualifiant Edguy de dieux du métal, ça me laisse perplexe... mais bon, chacun son avis.

Il faut pourtant bien que j'admette que certains de leurs albums sont très réussis. Ce "Hellfire Club" notamment ne manque pas de qualités! Des compos efficaces et entrainantes ("Mysteria", "Under the moon": excellentes!), une production riche et puissante, mais aussi de la variété: des morceaux speed, d'autres plus heavy, un peu de ballade et un peu de déconne... il y en a pour tous les goûts!

Cet album est donc très agréable et tout à fait recommandable. Il s'inscrit dans l'évolution entamée par l'excellent "Mandrake" (de loin, mon album préféré du groupe) mais se montre un peu moins réussi que ce dernier, ce qui m'empêche de lui donner 4 étoiles. Je trouve en effet, et c'est le principal défaut de ce disque à mon avis, que "Hellfire Club" n'apporte pas grand chose de plus par rapport à son prédecesseur. Une chanson comme "The Piper never dies", par exemple, est vraiment dans le même style que l'épique "Pharaoh" déjà disponible sur "Mandrake", mais je la trouve moins marquante, moins efficace et plus répétitive. Je retrouve cette sensation de "un peu pareil mais pas forcément aussi bon" sur d'autres morceaux de l'album. Peu importe, l'ensemble reste de très bonne facture et les fans se régaleront de toute façon. C'est toujours beaucoup mieux que les productions suivantes (le EP "Superheroes" et l'album "Rocket Ride") d'un niveau carrément médiocre. Espérons que "Tinnitus Sanctus" prévu pour novembre 2008 saura redorer le blason de nos métalleux d'Outre-Rhin!
44 commentaires3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 juillet 2004
Mandrake,l'opus précédent des Ed-Guys, s'était avéré très très prometteur, et avait promu le groupe dans les sommets du metal.
Avec Hellfire, Sammett et sa bande place la barre encore plus haut!
Plus qu'un simple album de metal,se disque est un chef d'oeuvre, une référence.
Il y à peu de choses à redire, à part peut-être qu'il n'y a assez de titre et que l'on a pas envie que cela s'arrête!
Tout est présent : - les riffs qui tuent
- les refrains accrocheurs
- les mélodies qui trottent dans la tête toute la journée
- l'humour
- des ballades somptueuses
- etc...
Il y aurait tellement de choses positives à dire sur cet opus que les 1000 mots autorisés ne seraient pas suffisants!
Pour ce qui est de la set list, tous les titres sont tous aussi bon les uns que les autres (et Tobbias laisse explosé toute la puissance de sa voix sur chacun) même si à mes yeux le très accrocheur We don't need a hero et le kitch à souhait Lavatory Love Machin sortent du lot!
Avec Mandrake Edguy avait atteint les sommets du metal, avec Hellfire Club il touche au panthéon, s'y installe et y restera pour très longtemps!!!
Bref 5 étoiles ce n'est pas suffissant pour un tel album.
Vivement le prochain...
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Enfin, voici la nouvelle livraison de ce fantastique groupe de Heavy Metal mélodique qu'est Edguy, et on peut considérer que c'est leur meilleur à ce jour ! Très varié, bien produit, incorporant des éléments orchestraux, avec notamment une ballade avec orchestre qui donne la chair de poule, cet album s'écoute avec un grand plaisir, d'autant que la maîtrise instrumentale est au top et que Tobias Sammet est au sommet de son Art, avec une voix qui est devenue aujourd'hui une référence dans le style.
Les tempos sont variés, les refrains entrent dans la tête pour ne plus en sortir, Hellfire Club est tout simplement un album incontournable du Heavy moderne !
0Commentaire7 sur 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 mai 2009
Edguy est sans doute le groupe ayant eu la plus forte explosion à la fin des années 90, partant de rien pour nous offrir, dix ans plus tard, ce chef d'oeuvre absolu qu'est "Hellfire Club".

"Mandrake" et surtout "Theater of Salvation" avaient mis la barre très haute mais celui-ci ne fait qu'exploser tout les niveaux que nous offrait le speed depuis deux décennies (soit les "Keepers of the Seven Keys").
Dès l'intro de "Mysteria", nous sommes happé dans ce tourbillon de puissance et de jouissance, alliange subtil de mélodie et d'agressivité qu'Edguy ne parviendra jamais à reproduire par la suite.

Des riffs anthologiques parsèment ce premier titre chanté très aigu par un Tobias Sammet absolument divin et dont le break quasi malsain surprend autant qu'il ne nous colle une claque énorme.
Mais la suite ne sera que supérieure, à l'image de l'incroyable "The Piper Never Dies", long de dix minutes, nous faisant voyager dans les tréfonds de la création et retraçant un monde hard rock en pleine osmose.

Les bras et les oreilles des musiciens m'en tombent lorsque je parle de la doublette "We Don't Need a Hero" et "Down to the Devil".
Sur le premier, il y a tout d'abord cette puissance jouissive, cette rapidité, cette impression de planer au dessus de tout, qu'Edguy est de toute façon loin devant les autres, qu'ils sont loin de tout. Et ce solo!!!!! cette superposition d'un solo de gratte (Jens se taille des solis magnifiques tout le long de l'opus) et de batterie voyant un Felix Bohnke déchainé et impérial.
Quand au second, il est simplement le morceau possédant l'un des meilleurs refrains que Tobi est jamais composé, puissant et entrant en tête si facilement qu'il est impossible de s'en débarrasser.

Ensuite, les joyeux allemands déballent un répertoire frisant le génie sur presque une heure dix, allant du splendide et orchestral "The Spirit Will Remains" au sans concession "Under the Moon" en passant par le hard rockien "Navigator" ou le fun mais néanmoins très difficile à chanter "Lavatory Love Machine".

Edguy était au summun de sa carrière, et si les opus suivants réservent de très beaux moments, Hellfire Club est un morceau d'histoire...à lui tout seul. Ne pas posséder cet album reviendra à ce que scande Tobias "You are the King of Fools"!!!
11 commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mars 2013
avant de devenir aussi mauvais qu un arbitre de ligue 1 edguy avait realisé des choses interessantes cet album en est la preuve il ne manque ici qu un titre epique comme dans le passé pour friser la perfection la ballade est pénible m ai c est toujours le cas chez eux aprés a partir du suivant la débandade vas commencer et continuer a un tel point qu on se demande si on écoute le méme groupe tombant de plus en plus dans du bon jovi et deff leppard de seconde zone
11 commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mai 2014
Cet album est tout simplement l'album le plus "heavy" du groupe Edguy !

Depuis quelques temps, Edguy ne met plus tout le monde d'accord du fait de sa diversité, mais sortez cet album, et vous mettrez d'accord tout le monde !

Seul point faible de cet album : Ses balades ! (Et encore), ce groupe n'est décidément pas fait pour les balades, mais il n'empêche que si vous aimez Edguy, vous devez vous procurer Hellfire Club !
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles