Commentaires en ligne 


69 évaluations
5 étoiles:
 (45)
4 étoiles:
 (10)
3 étoiles:
 (4)
2 étoiles:
 (2)
1 étoiles:
 (8)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


32 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Fascinant et obsédant. Véritable chef d'œuvre, entre rêve et réalité.
Au moment où j'envoie mon commentaire, la page du film en comporte déjà trente-six ! À quoi bon ajouter son grain de sel ? Parce que c'est MON FILM PRÉFÉRÉ ! C'est une bonne raison ! Je l'ai d'ailleurs vu 12 fois au cinéma et plus encore en vidéo.

Il est difficile d'évoquer l'intrigue de ce...
Publié le 21 novembre 2009 par KRIK

versus
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 inversion of values
A l'époque de la sortie de ce film au cinéma, je me souviens que certains spectateurs accusaient Lynch de faire du "bluff". Pour l'avoir revu dernièrement, je peux assurer que ce film n'a rien à voir avec le festin nu de Burrough et Cronenberg. Aussi cohérent qu'un rêve, de le revoir m'a permit de mieux encore...
Publié il y a 7 mois par dimitriweb [this reviewer has ...


‹ Précédent | 1 27 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

32 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Fascinant et obsédant. Véritable chef d'œuvre, entre rêve et réalité., 21 novembre 2009
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mulholland Drive - Édition 2 DVD (DVD)
Au moment où j'envoie mon commentaire, la page du film en comporte déjà trente-six ! À quoi bon ajouter son grain de sel ? Parce que c'est MON FILM PRÉFÉRÉ ! C'est une bonne raison ! Je l'ai d'ailleurs vu 12 fois au cinéma et plus encore en vidéo.

Il est difficile d'évoquer l'intrigue de ce film sans dévoiler l'essence-même de celui-ci. On pourrait exprimer les impressions que laisse ce film, et, s'agissant de 'Mulholland Dr.' dont c'est l'intérêt essentiel, cela pourrait être intéressant, et serait indispensable, mais sans doute insuffisant.
Cependant, huit années après sa sortie (le 21/11/01), j'estime qu'on peut dévoiler une part de l'intrigue (d'autres commentateurs l'ont d'ailleurs fait). Toutefois, je m'efforcerai de ne dévoiler que l'essentiel dans un premier temps (mais la structure du film), et d'aller plus loin uniquement dans une seconde partie de ce commentaire ; ainsi, chacun pourra cesser la lecture avant de trop amples révélations (je préviendrai).

'Mulholland Dr.' conte l'histoire de deux actrices dans l'univers d'Hollywood. L'une, Camilla Rhodes (Laura Elena Harring), réussit une belle carrière et fait un beau mariage ; l'autre, Diane Selwyn (Naomi Watts), joue seulement dans les rôles que lui obtient Camilla. Les deux ont été amantes, et Diane, ne supportant pas leur séparation et la liaison de Camilla avec son (futur) mari Adam Kesher (Justin Theroux), est devenue dépressive.

Mais cette histoire ne représente qu'une partie du film ! En effet, 1h49' sur une durée totale d'environ 2h20 (le début du film) est consacrée à un autre aspect du récit : un rêve... Lequel éclaire la réalité montrée ensuite.

Le spectateur qui s'était laissé prendre par l'histoire qu'il suivait est alors interloqué par ce qu'il voit dans la seconde partie du film : certains acteurs jouent apparemment d'autres rôles, d'autres non, dans un grand méli-mélo délicieusement orchestré par David Lynch.

On est alors frappé par la différence d'apparence physique entre la Diane de la réalité d'une part, c'est-à-dire le visage fermé, tendu et abîmé par la souffrance et la culpabilité (nous en verrons plus loin la raison), et celle du rêve d'autre part, fraîche, rayonnante, vierge de tout tracas et respirant l'espoir et la joie de vivre.
D'ailleurs, tout est différent dans ce monde imaginaire ; tout y est magnifié, même un objet emblématique et clé du film... Tout, sauf un certain aspect de la production cinématographique que Diane instrumentalise pour justifier sa situation d'échec et la réussite de son amie Camilla.
Cependant, cet imaginaire presque idyllique se couvre progressivement de situations qui créent malaise voire angoisse, annonçant la réalité (qui sera donc décrite dans la seconde partie) : un monde du cinéma pas si rose, une femme inquiétante, un cadavre, et un(deux) étrange(s) objet(s)...

De très nombreuses scènes sont mémorables. Je retiens d'abord la scène d'amour entre les amantes, torride, magnifiée par la musique romantique de Angelo Badalamenti. Mais aussi la scène de théâtre surnaturelle où « tout n'est qu'une illusion » et qui constitue en quelque sorte une allégorie de l'activité de cinéaste de David Lynch tout en nous rappelant que ce que nous voyons depuis le début du film (ou presque) n'est nullement la réalité. Également, des auditions de chanteuses/actrices pour un film, une entrevue avec un cow-boy, et l'inquiétude qui gagne et s'amplifie lorsque s'entreprend sérieusement la recherche d'une certaine Diane...
Aussi, dans un autre registre, la scène hilarante du rendez-vous avec ceux que j'appelle les mafiosi : sa construction, sa réalisation, son montage, le jeu des acteurs, les regards et les répliques (« This is the girl. » - « That girl is not in my film ! » - « It's no longer your film. », point final).
Autre scène jubilatoire, la scène de la soirée à la fin du film. On y voit réapparaître comme des fantômes des personnages déjà vus dans un autre temps, celui du rêve. Lors de la première vision, tant que l'on n'a pas encore compris la structure du film, on assiste à ces éléments avec stupéfaction.
Je regrette cependant deux scènes ; en particulier la longueur de la dérive burlesque de celle du "famous black book", même si son début est cocasse. Elle atténue temporairement le mystère et la tension qui s'installent lentement. De même pour la scène de ménage avec la peinture.

Certains regrettent que plusieurs visions puissent être nécessaires pour bien comprendre le film. Mais, avec ce type de cinéma, il faut commencer par admettre que l'intrigue n'en constitue pas l'intérêt principal. David Lynch crée un univers par lequel il faut se laisser aspirer, hors du temps, hors de la réalité. Aller au cinéma voir un tel film, c'est aller vivre une expérience. Il est nécessaire de se laisser déposséder d'une part de sa capacité réflexive et d'autre part de son désir de se voir raconter une histoire (comme avec les films de Philippe Grandrieux par exemple). 'Mulholland Dr.' conte effectivement une histoire mais celle-ci n'est que le support pour la création artistique qui va bien au-delà d'une simple narration. En effet, 'Mulholland Dr.' est d'abord un film de mise en scène (il a obtenu ce prix au festival de Cannes) et de climat. Et David Lynch s'y connait pour créer des atmosphères surnaturelles, même si elles peuvent parfois paraître un peu artificielles et esthétisantes (les rideaux et les lumières bleues notamment). Pourtant, le cinéaste ne complique pas inutilement son récit comme cela est parfois le cas chez d'autres.

Outre par sa magnifique musique composée par le fidèle Angelo Badalamenti et son immense beauté esthétique, c'est avant tout par ces aspects et ces qualités que le film passionne. La plus-value de ce film réside surtout dans sa capacité à nous emporter dans les impressionnantes complexité et intensité du monde imaginaire créé par David Lynch, lequel a la capacité de donner aux scènes apparemment les plus ordinaires une intensité hors du commun. Nous suivons le cinéaste sans réticence, même si nous ignorons la destination de ce voyage. En effet, à partir de 1h18', et une heure durant, le film devient grandiose : on entre dans une sorte de tourbillon qui nous attire dans un autre monde.

David Lynch et Naomi Watts réussissent à montrer avec une profondeur rarement égalée à la fois la beauté de l'amour et ce que peut être la souffrance amoureuse. Outre par toutes ses brillantes qualités, c'est probablement par cet aspect que le film me touche personnellement comme aucun autre.

Enfin, ce film est probablement (pour une part) dans l'esprit de David Lynch une satire de ce milieu hollywoodien, qu'il a quitté pour réaliser des films indépendants, et dont il a souffert puisqu'il n'a pas eu le "final cut" sur 'Dune'.

Tous ces éléments font de 'Mulholland Dr.' un film unique, intemporel et sans doute inégalable, l'expression de l'immense talent de son réalisateur. Le film a cette force de nous happer, nous attirer dans son propre univers. Il possède intrinsèquement une immense capacité de fascination qui ne se dissipe pas, même après plusieurs visions.

Un véritable chef d'œuvre.

Évidemment à regarder en VO pour en profiter pleinement.

-----------------------------------------------------------------------------------

EN BONUS sur l'édition 2 DVD : un making of, la conférence de presse au festival de Cannes en 2001, des entretiens avec la monteuse et le compositeur de la musique, un reportage photo issu des Inrockuptibles. Le tout est un peu redondant mais intéressant.
À noter que le chapitrage du film est aléatoire : on sélectionne un objet (une tasse par exemple) et on arrive à une scène qui comporte celui-ci, sachant que le film en comporte plusieurs.

-----------------------------------------------------------------------------------

POUR ALLER PLUS LOIN dans la compréhension du film, il faut évidemment faire des révélations. Que celles et ceux qui ne veulent pas en savoir plus pour le moment s'abstiennent de lire ce qui suit.

D'abord, une scène indispensable à la compréhension du film, et pour ce faire de sa structure, se déroule au tout début du film (la deuxième scène), de 1'44" à 2'14", avant le générique. On entend une personne respirer sous une couette ; elle s'endort et sombre dans le rêve qui constituera (dès le générique) la première partie du film. Ce rêve durera jusqu'au réveil de Diane, au début de la seconde partie (à 1h49'), lorsque sa voisine frappe à sa porte.

Dans ce rêve, Diane réinvente ce qu'aurait pu être sa vie, en y intégrant des éléments et des personnages de sa vie réelle : la clé bleue, Camilla qui devient Rita, le cinéaste Adam Kesher qui reste lui-même, etc. Diane change elle-même d'identité puisqu'elle s'appelle Betty. Elle tente par son rêve d'expliquer l'échec de sa vie, notamment en raison des pressions de la mafia : dans le rêve une actrice est imposée au détriment d'une autre potentielle, alors que dans la réalité Camilla a été préférée à Diane pour le rôle qui, semble-t-il, a été révélateur dans la carrière de l'actrice. De même, dans le rêve des échanges de regards laissent entrevoir la possibilité d'une histoire d'amour entre Betty et Adam Kesher, alors que dans la réalité c'est Camilla qui épouse celui-ci.

Dans la seconde partie du film, la part se déroulant dans la réalité et au présent est très courte. En effet, la grande majorité de la durée de cette partie est constituée de souvenirs. Seuls les moments durant lesquels Diane est habillée d'une nuisette et d'un peignoir chez elle sont la réalité présente. Auxquels s'ajoutent les trente secondes déjà évoquées du début du film (l'endormissement).
Le film est donc d'abord composé de rêve, ensuite de souvenirs, et enfin de brefs moments de réalité présente.

Ensuite, venons-en à cette fameuse clé bleue. Diane, ne pouvant supporter sa rupture avec Camilla, ni le mariage de celle-ci avec Adam Kesher, engage un tueur pour la supprimer. Elle trouvera une clé bleue lorsque le travail sera effectué. Celle-ci est en effet visible sur la table du salon lors d'une scène au présent (avec la voisine) mais pas lors du souvenir avec Camilla sur le canapé (et pour cause puisqu'elle était encore vivante). Cette clé apparaît également dans le rêve, mais de façon magnifiée comme ce peut être dans un rêve, et symbolise alors la culpabilité de Diane.
Diane est torturée non seulement par la déception amoureuse, mais aussi par la culpabilité, conséquence de son acte irréversible. De cela naissent des hallucinations qui la rendront folle et la pousseront à se suicider dans un accès de paranoïa.

Le film conte ainsi la triste fin d'une actrice ratée et le destin brisé d'une star. Et bien sûr la dureté de la vie.

Certains de ces éléments peuvent sans doute être interprétés différemment, et j'aurais pu m'attarder davantage, mais est-ce le lieu pour cela ?
Je vous souhaite à tous beaucoup de plaisir à la vision de ce film grandiose, que vous le découvriez (quelle chance vous avez ! mais j'espère que vous n'aurez pas lu mon commentaire jusqu'ici...) ou que vous le regardiez pour la Xième fois.

Et je le répète, comme pour tous les films étrangers, à regarder en VO pour en profiter pleinement.

(Krik, amazon.fr, 21/11/09)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 génial et sublime, 10 août 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mulholland Drive - Édition 2 DVD (DVD)
ah bah zut alors y'a déjà plein de gens qui ont déjà dit tout le bien que je pensais de cette pièce maîtresse de l'histoire du cinéma : j'ajouterai donc juste 2 choses :

1) ce n'est pas un film "difficile" où il faut faire des efforts ou bien attendre 40 minutes pour rentrer dedans : dès les premières images, les premières notes de musique, vous allez vous dire : "oulah... je sais pas ce qui se passe mais je sens que ça va être génial..." j'arrive pas à décrire mais je vous garantis que ça fait un drôle d'effet.

2) je vous l'accorde, on peut tout à fait vivre correctement en passant à côté d'un chef d'oeuvre pareil, mais... pourquoi se priver de cette magie ??
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Beau blu-ray., 14 novembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mulholland Drive [Blu-ray] (Blu-ray)
C' est sans aucun doute un beau blu-ray, très supérieur au dvd en terme de technique : couleurs saturées, bon contraste, Etc.. Et évidemment, du détail à la pelle ce qui fait que la beauté sculpturale des actrices claque à chaque instant. Il y a vraiment un peu de Hitchcock chez Lynch et dans ce film (on pense à Vertigo avec Kim Novak) ne serait-ce que pour la présence toujours constante dans ses films de superbes actrices blondes qui incarnent des femmes fragiles à la féminité exaltée et suppliciée . Superbe !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


36 internautes sur 41 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Derangeant, sensuel, exitant...culte, 12 avril 2002
Après avoir vus tous les films de Lynch, j' aurais du être avertis et bien plus dur à impressionner. Mais voilà que ce film sort en salle et qu'il me met « la plus grosse claque cinématographique » que je n'ai jamais reçut. Ce film est tout simplement incroyable. Dans la première partie du film(à peu près une heure trente), Lynch nous invite à le suivre, et vu que les actrices\acteurs, les décors, la musique, la lumière(...) sont magnifiques, on ne se fait pas prier et on rentre dans une intrigue complexe, qui, même si elle n'est pas révolutionnaire, reste passionnante. Et en même pas une minute, Lynch, qui nous avait rassurés, avec des personnages que l'on commençait à connaître, nous fait perdre tout nos repères en renversant completement son film. Les acteurs sont les mêmes, mais ils n'ont plus les mêmes rôles, et là, la deuxième partie du film commence. Autant vous dire que ce film est vraiment une expérience déstabilisante, qui de plus, dépasse l'univers du cinéma et vous hante encore des heures(peut être même des jours) après sa projection.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un chef d'oeuvre mais qui nécéssite du temps, 23 juillet 2009
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mulholland Drive - Édition 2 DVD (DVD)
Ce film est une plongée abyssale dans l'esprit humain. Les gens qui le critiquent lui reprochent fréquemment d'être absurde et que le succès de Lynch repose sur une supercherie arty.

Seulement, et c'est là où les critiques font erreur, c'est que ça n'est pas un film qui permet au spectateur de rester totalement passif si on veut bien comprendre l'histoire. Mulholland drive nécessite un travail de réflexion après la première vision (pas avant pour ne rien gacher !).

C'est normal de ne rien comprendre la première fois car c'est en profondeur que les choses se passent, à travers les symboles, les apparitions, les réflexions anodines des personnages, leurs prénoms, etc.

Ce film est un puzzle très complexe, en réalité très cohérent quand on le remet dans l'ordre, qui dévoile la vie psychique torturée d'une jeune femme qui vient de commettre un meurtre.
Juste après sa vision je vous conseille de consacrer du temps à lire les analyses très détaillées proposées sur le net. Je n'avais pas vraiment compris l'histoire et en réfléchissant à partir du travail d'analyse fourni par les fans j'ai mieux compris le film et l'ai encore plus aimé.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


69 internautes sur 80 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un autre cinéma, 30 mai 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mulholland Drive - Édition 2 DVD (DVD)
Une nouvelle étape dans l'univers de David Lynch, qui nous délivre là une synthèse aboutie de quelques-unes de ses précédentes oeuvres, en y ajoutant une nouvelle dimension. A la fin de la projection de ce film, on est tour à tour époustouflé, déconcerté (éventuellement frustré), puis, à mesure que l'on se remémore les scènes, émerveillé par l'histoire de cet amour ambivalent, à la fois vital et mortel, magistralement mise en scène, et nous proposant de plus une réflexion sur le monde hollywoodien, tant dénigré par le réalisateur. L'ensemble des signes distribués aléatoirement dans la première partie trouvera une manière de résolution dans une seconde partie, beaucoup plus brève, un peu comme si les données du problème étaient d'un seul coup compressées et redistribuées à seule fin d'être élucidées. Ne vous attendez pas néanmoins à un 'Usual Suspects', car ce film est bien plus complexe, Lynch nous délivrant un monumental puzzle qui, des mois après la sortie du film, continue d'alimenter les forums de discussion spécialisés, les internautes élaborant les théories les plus folles et s'attachant au moindre détail pour essayer de former un tout cohérent. Néanmoins, l'ambiguïté fondamentale du film est son carburant majeur, la source même de sa beauté. Un chef d'oeuvre incontestable, d'où naît une fascination qui n'est pas prête de se dissiper.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


14 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Lynch au paroxysme de son cinéma...et du cinéma !, 19 mars 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mulholland Drive - Édition 2 DVD (DVD)
Le meilleur film de Lynch tendeance "dure" (dans la même veine que Twin Peaks, Lost Highway), ceux qui, si ils ont réussi à vous captiver, vous entrainent vers des heures de ruminations métaphysiques sauvages et déléctable pour dénouer l'intrigue. Ce qui, je vous promet, est très possible avec Mulholland Dr. Les critiques habituelles remettent en question la sincerité du film et de l'hauteur, flairent la supercherie artistique, débusquent le joli film tout en gueule, en forme, énigmatique sans jutification...en bref, une escroquerie cinématographique trop léchée pour être sincère.
Ces critiques sont tout de même interessantes : tout le monde n'aime pas le jeu, le challenge, que constitue un tel film. Mais je sais aussi que cette version DVD, visionnable et revisionnable ad-nauseam, (avec notamment un mode de chapitrage qui permet de suivre l'intrigue de façon alternative, par objets), le monde suave, érotique, intense de Mulholland Drive finira par vous attirer, vous capturer, auprès de ses héroines,de leur immense intensité, charisme, beauté.
Et l'envie de déjouer l'intrigue, de suivre les méandres de la vie sur Mulholland Drive, deviendra vite hautement déléctable. Toute la bizzarerie, l'impénétrabilité de ce film est parfaitement justifiée par les évènements de ce film qui reste un film noir pur jus; le montage brillant de Lynch sublimant même une histoire aussi belle et simple qu'une pièce de Shakespeare.
C'est la le très grand talent de Lynch : utiliser une histoire d'un grand classisisme, puis la magnifier, la sublimer, la rendre désirable car (apparemment) inateignable.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


17 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Super film sur une histoire classique, 9 septembre 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mulholland Drive - Édition 2 DVD (DVD)
Encore une fois, Lynch nous livre un film dans lequel nous devons nous investir afin d'en comprendre l'intrigue... sinon, effectivement, on ne capte pas la trame... au risque de rester engluer dans qlq chose d'incomprehensible.
Main il n'en est rien: tout est comprehensible pour celui qui suit activement l'histoire ou la revoit plusieurs fois (toujours avec plaisir).
Ici, Lynch nous raconte un histoire assez simple de jalousie et de meurtre... mais sa mise en scene et le decoupage enigmatique nous donne la une histoire qui devient exceptionelle, un thriller grandiose ou nous devons nous accrocher pour le suivre dans sa demonstration. Bravo!
Notons enfin, que Lynch aime tout ce qui est psychologie lie au reve (voir Twin Peaks) et que donc, il nous raconte l'histoire... (mais chut, je ne vais pas tout devoiler).
Bref, un film d'une intellignece exceptionnelle qui ne vous laissera pas indifferent.
... et si vous ne comprenez pas l'histoire a 100%, pas mal de sites vous expliquerons l'histoire dans son ordre chronologique et en vous revelant toutes les enigmes... vous vous demanderez alors comment vous avez pu passer a cote de tous ces indices evidents deposes par Lynch.
Une merveille d'intelligence!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le meilleur film de maître Lynch, 7 mai 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mulholland Drive - Édition 2 DVD (DVD)
Mulholland Drive fut un grand moment dans ma vie de cinéphile. Jamais un film m'avait autant fait ressentir des émotions aussi poignantes. Tout est exceptionnel dans ce film : le jeu des acteurs (mention spéciale à Naomi Watts), les décors fabuleux, l'atmosphère sombre et inquiétante à souhait, le scénario torturé impeccable, et la mise en scène extraordinaire. David Lynch fait décidément parti des génies et virtuoses du cinéma contemporain. Si vous aimez les histoires qui vous secouent les neurones et vous prennent aux tripes, ce film est pour vous!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Du très grand cinéma, 28 février 2014
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mulholland Drive [Blu-ray] (Blu-ray)
Film atypique où se mélangent rêves, réalité , sagesse , folie, chronologie et point de vue. Histoire toute simple mais brouillée par la vision très schizophrénique de l'héroïne et la réalisation . Compliqué mais accessible et la deuxième vision livre pas mal d'indice. Un bijou de l'étrange. Le bluray correct manque toutefois de piqué mais ça passe pour un film de cette époque. Le son déchire et le livret explicatif regorge d'anecdotes intéressantes . Les bonus pour une fois sortent des sottises promotionnelles .Un bon achat pour un film rare de par sa qualité .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 27 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Mulholland Drive [Édition Single]
Mulholland Drive [Édition Single] de David Lynch (DVD - 2004)
EUR 7,49
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit