undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:12,96 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 octobre 2012
De manière originale Dame Felicity Lott affronte les Illuminations - pur chef-d'œuvre - de B. Britten dont s'emparent, régulièrement, avec plus ou moins de bonheur, les ténors. Ici la fluidité de la voix et le plaisir sensible que l'on devine à aborder cette partition délicate concourent à un ensemble délicieux - ah! cette discrète pointe d'accent qui n'entame en rien la splendeur du verbe - et bouleversant à la fois; pour ne rien gâcher, Brynden Thomson à la tête de l'Orchestre National d'Écosse enrobe tour à tour discrètement ou avec fougue la voix magnifique de Dame Félicity! Un autre joyau accompagne cette production : la prodigieuse - finesse et sensibilité - interprétation de la Sérénade pour ténor, cor et cordes du déjà très regretté Anthony Rolfe Johnson et de l'excellent corniste Michael Thompson.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 11 septembre 2014
Ce surdoué de 14 ans qui compose les Quatre chansons Françaises, d'après Hugo et Verlaine,
est très influencé par la musique française de Ravel et Debussy, et parfois tenté par les innovations
de la seconde école de Vienne.
Felicity Lott apporte ici, comme dans les Illuminations, en plus de son excellent français, une grâce enfantine
qui sied bien au jeune poète (Rimbaud a 18 ans lorsqu'il écrit les Illuminations). C'est une des partitions
majeures de Britten, et ici peut-être dans une de ces plus belles versions (pour soprano).
La magnifique Sérénade pour ténor, cor et orchestre à cordes est aussi, pour être moins connue, une des
réussites majeures de Britten. Je connais des versions plus émouvantes que celle d'Anthony Rolfe Johnson,
(Britten : Sérénade pour ténor , cor et cordes, op. 31 - Finzi : Dies Natalis, op. 8)
mais celle ci est loin de démériter.
Superbe choix que ce disque, donc
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)