undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire FIFA16 Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

7
4,6 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
The End Of Heartache
Format: CDModifier
Prix:8,49 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 mai 2004
Killswitch Engage n'est ni totalement trash et mélodique (pour la musique), ni hardcore, death et black (pour la voix)...ce groupe avait en effet trouvé à l'époque la formule magique pour intégrer chaque style dans sa musique avec le support d'une production tonique infaillible. Ceci lui permettait entre-autre de ne pas lasser l'auditeur avec une voix monocorde propre aux genres "extrêmes" et, par ailleurs, de laisser une porte ouverte (généralement le refrein) à des mélodies bien torchées. De la à ce qu'il passe sur MTV aux heures grand public, il y a évidemment un monde...qu'il ne franchit toujours pas avec cet album (sauf pe avec Rose of Sharyn, single évident).
"End of Heartache" suit la logique implaccable de son prédécesseur en plus structuré et malheureusement parfois plus prévisible. En outre, la voix mélodique se mue parfois en chant théâtral (genre métal-mérovingien (sic)), qui déforce un peu trop à mon goût la violence et la spontanéité d'antant. Malgré tout, l'album regorge de nouvelles idées niveau compo et tient toujours la distance par rapport à d'autres, enfermés dans des carcans séculaires.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 juin 2004
Après un premier album éponyme sorti en 2000 sur Ferret, Killswitch Engage se voient vite repérés par le géant Roadrunner qui les signe pour ce qui va être leur premier réel succès, « Alive or just breathing »en 2002. Leur malheureux et excellent chanteur se voit alors obligé de quitter un groupe désireux de tourner intensivement : étant allergique à la fumée, Leach ne peut assurer plus de 3 dates consécutives sans perdre sa voix. Il demande alors à son ami de Blood Has Been Shed, Howard Jones, de le remplacer au pied levé pour continuer la tournée et poursuivre l'aventure avec le groupe. Et voilà deux ans après le combo qui déboule sans prévenir avec ce « The end of heartache » enfonçant un peu plus le clou dans sa mixture metal/hardcore/mélodies. Et puisqu'on ne change pas une équipe qui gagne, l'évolution depuis « Alive or just breathing » est quasi-inexistante, le groupe a simplement cherché à optimiser les éléments clés faisant sa force : riffs typés thrash extrêmement accrocheurs et mélodies radio-friendly. Et à ce niveau là on est royalement servi. Les riffs sont tous plus monstrueux les uns que les autres, autant d'appels à un headbanging sauvage et salvateur et quant aux refrains, si leur systématisme peut à force agacer, leur capacité à porter chaque titre à bout de bras et à immédiatement être mémorisable renforce ce côté immédiat/easy-listening que j'aime tant chez ce groupe. Avec « The end of heartache », Killswitch Engage confirme haut la main son statut de futur du metal, un metal respectueux de ses origines mais concrètement tourné vers l'avenir... une sorte de symbiose du meilleur des deux monde en somme.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 21 novembre 2011
Killswitch Engage signent là leur meilleur album à ce jour, pourquoi? Parce qu'ils ont réussi à s'accaparer toute la puissance du gros métal bien hard core avec des accords bien saccadés, le coté hyper heavy des guitares qui sonnent tel en enfer sans oublier la voix brutale du chanteur qui sait aussi chanter comme un ténor et qui saura conquérir tous les publics rock-métal. Enfin chacun de ces morceau est un tube qui brille toujours de violence, de beauté et de charme. A quand du vrai killswitch?
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 juillet 2005
Killswitch Engage, grâce au succès de "The End Of Heartache", est devenu le leader de la vague Metal Core US. Pas de mauvais morceau sur cet album, puissant et énorme du début à la fin. Un groupe sans concession qui peut fédérer à la fois les amateurs de death metal, de thrash et de neo metal, c'est plutôt rare, Killswitch Engage l'a fait. Cet album est monstrueux!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 12 septembre 2014
Pour moi un des meilleurs albums de KSE. Howard Jones est parfait (aussi bien en crié qu'en clair, et ce, même en live!), des arrangements bien propres, une bonne batterie, des supers guitaristes, vraiment nickel!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 mai 2009
Honnêtement, je n'avais pas pris une telle claque avec un album de Metal depuis les 1ers albums de System Of A Down (donc ça remonte à loin). Vraiment, ce groupe est une pure tuerie !

J'ai découvert les Killswitch Engage via leur dernier album en date (As Daylight Dies) et j'ai accroché de suite avec leurs riffs accrocheurs, cette musisque brutale et en même temps "mélodieuse", un mélange quasi parfait et surtout constant du début à la fin du CD.
Ce qui m'a donc amené à écouter les précédents albums. Si le 1er n'est pas véritablement mémorable, sans être mauvais ceci étant, le suivant (Alive Or Just Breathing) pose les bases du succès actuel du groupe même si le chanteur actuel, Howard Jones, n'est pas encore au chant. Je conseille vivement ce précédent CD qui est également monstrueux à tout point de vue !

J'en reviens à ce "End of Heartache" qui, pour moi, est le parfait mixage entre le précédent et le suivant. Sur ce CD, on retrouve à la fois le style brut de décoffrage des débuts ainsi que la maîtrise dont fait preuve actuellement le groupe. En ce sens, cet album a ma préférence dans la discothèque Killswitch Engage, c'est de loin le meilleur de tous à mon goût... et comme les autres sont géniaux, c'est vous dire le niveau de celui-ci !

Pour vous faire une idée, écoutez entre autre des morceaux comme "When Darkness Falls" ou "Rose Sharyn" et vous comprendrez de suite la force qui se dégage de cet album... tout simplement GÉNIAL ! Même sans être un grand mordu de Metal, vous apprécierez ce son, c'est obligé... en tout cas, pour se défouler, j'ai rarement trouvé mieux parmis les groupes récents !

Vivement que le nouvel album (éponyme) sorte. Normalement il était prévu pour fin 2008, mais il faudra finalement patentier jusqu'à cet été 2009 (si tout va bien), j'ai franchement hâte de l'écouter !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Que dire à propos de ce troisième album de KsE ? Le groupe a « pondu » un album très réussi, plein de maturité et rempli d'évolution. Que les fans se rassurent, cela reste, sans conteste, du pur KsE. L'évolution vient du fait qu'il y a plus de mélodie et ce, surtout dans le chant. Cela n'enlève rien à la force musicale du groupe, cela lui donne une puissance supplémentaire ! En témoignent deux titres : « Rose of Sharyn » et « The end of heartache », à la fois puissants et lourds mais diablement mélodiques. Les riffs sont toujours aussi carrés, ce qui convient parfaitement au style du groupe (certains reprocheront la linéarité de la musique), et la double pédale est toujours aussi présente (pour notre plus grand bonheur). Bref, une belle et réelle évolution pour un groupe qui gagne à être connu et reconnu par les amateurs du genre. Bravo !
FF
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
As Daylight Dies
As Daylight Dies de Killswitch Engage (CD - 2006)

Disarm the Descent
Disarm the Descent de Killswitch Engage (CD - 2013)

Alive Or Just Breathing
Alive Or Just Breathing de Killswitch Engage (CD - 2002)