undrgrnd Cliquez ici Baby Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes cliquez_ici

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles9
4,0 sur 5 étoiles
Format: CDModifier
Prix:5,83 €+ 2,49 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 31 mai 2006
J'ai envie de défendre cet album. Je le trouve très riche, et on devrait se réjouir et s'émerveiller de l'intelligence avec laquelle le groupe a étoffé et structuré l'écrin dans lequel il lovait ses riffs d'acier. Tout y est. Une facture très rock dans son ensemble ("Back Street Kids" ouvre l'album sur des bases proches des précédents, sans les suivre exactement mais en conservant l'esprit, la guitare déchaînée et formidablement présente d'un Tony Iommi au sommet de son art dans "You Won't Change Me" et "Dirty Women", la basse groovy et syncopée de "All Moving Parts"), deux balades magnifiques (le très McCartneyrien "It's Alright" qui nous fait nous souvenir de la citation d'Ozzy "[...] à nos débuts nous voulions ressembler aux Beatles", le mélancolique "She's Gone" et ses cordes envoûtantes), un album qui bénéficie d'un Ozzy Osbourne à la voix plus rauque, un peu à la Roger Daltrey ("Rock'n Roll Doctor").
A moins d'être absolument allergique aux staccati de piano et aux choeurs de "Gipsy" qui, loin d'être indigestes, pourraient en revanche être rapidement estampillés "Bowie-tendance-cabaret" ou "Supertramp" (pas évident à attribuer au groupe démiurge du riff metal), cet album est un must-have pour tout fan de Black Sabbath autant que pour tout amateur de rock. Bien plus que ce que d'aucuns pourraient assimiler à une simple mozaïque de sons, l'album offre une vision très complète d'un groupe dont le métier s'est étendu et affirmé, ainsi qu'une écoute d'un intérêt constamment renouvelé.
0Commentaire8 sur 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 août 2004
Certes, ce n'est pas le black sabbath aux riffs plombés qui nous est proposé avec 'Technical ecstasy'. En fait, c'est plutot un album à tonalité hard-rock, aux multiples influences, et de très bonne facture. Personnellement je l'apprécie davantage à chaque nouvelle écoute. Mon morceau préféré ? 'You won't change me' avec son intro au synthé du plus bel effet ou encore, l'épique 'Dirty women' et ses solis, du génial Tony Iommi, superbes. Le reste de l'album n'est pas en reste et, pour peu que le fan hardcore du 'sab des premières années fasse preuve d'ouverture d'esprit, il pourra apprécier à juste valeur ce bel ouvrage.
0Commentaire6 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mai 2002
cet album d'abord déroutant pour les fans car moins heavy montre une façette du groupe que l'on pourra retrouver sur never say die. Si tout n'est pas bon sur cet album, certains morceaux méritent à eux seul l'achat de l'album ("you won't change me", "she's gone", "dirty women" et son solo...). A conseiller à tous ceux qui aiment être surpris et qui ne s'offusquent pas d'entendre sabbath faire des chansons d'amours sans guitares saturées et magnifiquement orchestrées! Un album très "wardien"!
0Commentaire9 sur 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 novembre 2003
Voilà la fin des années 70. Le sabbath noir s'interroge et cherche de nouvelles directions. ici, il n'est plus question de "metal" lourd et sombre, mais plus de rock voire de pop ("it's alrigth" chanté par Bill Ward !!!). Cependant on trouve dans cet album quelquechose que le sabbath ne fera plus, une atmosphère particulière et de qualité : de la rage de la douceur et de la mélancolie.
0Commentaire9 sur 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mars 2013
"Technical ecstasy" est certainement un de mes préféré de la période Ozzy, injustement mésestimé sûrement par son côté moins direct, mais qui est par ailleurs largement compensé grâce à un apport plus riche de la mélodie ("Gypsy" par exemple).
Les claviers sont également plus présents et créent une atmosphère particulière à cet album.
L'autre grande nouveauté est une semi-ballade superbement interpretée par Bill Ward ("It's alright), pas vraiment dans l'esprit Black Sabbath il est vrai, mais tellement réussie que l'on comprend la raison de sa présence.
Il n'y a pas de titres mauvais et aucun ne souffrent d'un réel manque d'inspiration qui sera plus flagrant sur le suivant ("Never say die").
Un bémol tout de même pour le convenu "All moving parts (stand still)" et le moyen "Rock'n'roll doctor" malgré son riff intéressant.
Heureusement, le niveau est relevé avec la poignante ballade "She's gone" et surtout le magnifique morceau final "Dirty women", comportant de bons passages mélodiques et un riff d'anthologie.
"Technical ecstasy" paru en 1976, était en avance sur son époque car plus dans l'esprit des années 80, peut-être la vraie raison de son injuste incompréhension.

Mes titres préférés : "Dirty women", "Gypsy", "Its' alright", "Back street kids".

Note : 18/20
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 août 2013
TECHNICAL ECSTASY (180g LP)

Face 1 :

1. Back Street Kids
2. You Won't Change Me
3. It's Alright
4. Gypsy

Face 2 :

1. All Moving Parts (Stand Still)
2. Rock 'n' Roll Doctor
3. She's Gone
4. Dirty Women
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 septembre 2015
Je me suis offert ce disque, vinyle plus CD, a 18 euros, ce qui rend l'affaire attrayante. Le disque, identique à l'original, mais au son réellement bluffant. Basse présente, bien mixée, comme la batterie, époustouflante de clarté, de précision. Le reste est a l'avenant, clair, puissant, tres rock, moins "lourd". Le disque est accompagné du CD, emballe dans une pochette plastique. Il y a Rhino qui sort aussi ces albums en vinyle, mais sans CD, et nettement plus cher! Le son de cette édition, je connais pas, mais ca m'etonnerait qu'ils puissent s'aligner. Du coup, je vais me refaire la totale, les 8 albums. Que les éditeurs pratiquent des prix sympas, dans des packagings attrayants, et ils vont en vendre des camions entiers! Mais ca, à part pleurer ...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 février 2007
La perle rare du groupe.La métamorphose un Sabbath angélique.Ward bassiste chanteur nous séduit sur une balade pianistique très justement intitulée :"it's allright".Quelques cordes mais le hard reste présent :"rock'n roll doctor" nous le rappelle.Toni Iommi s'amuse d'arpèges en riffs efficaces mais le plus impressionnant son mélange audacieux de deux solos différents sur de mèmes plages. Beau travail en tous points.
0Commentaire4 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 décembre 2012
Je l'ai en vinyle .... je n'ai jamais pu le recevoir en CD bien qu'il figure au catalogue. Bien, que les critiques de l'époque n'aient pas encensé cet album il reste l'un de mes préférés.
0Commentaire0 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

13,00 €