undrgrnd Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Litte Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles21
4,4 sur 5 étoiles
Format: CDModifier
Prix:12,26 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

TEMPLE DE LA RENOMMEEle 11 juin 2002
On est fixés dès les premiers accords de "Skin o' my teeth" : Megadeth a changé. Deux ans se sont écoulés depuis la sortie de "Rust in peace", génial brûlot thrash, et Dave Mustaine et sa bande, attendus au tournant, ont relevé le défi avec brio. Plutôt que d'écrire un "Rust in peace II", ils ont choisi de proposer un thrash plus posé, plus réfléchi, que ce soit sur le plan des tempos, nettement ralentis, ou des textes, toujours excellents, mais moins révolutionnaires, plus fatalistes ("Countdown to extinction", superbe ,et "Foreclosure of a dream"). Le son a été très travaillé à la production et les guitares sont moins incisives, moins tranchantes que sur "Rust in peace", tout en gagnant en rondeur et en chaleur. Bien que n'étant pas un grand chanteur, Mustaine a pas mal progressé, et avec ce nouvel album, il nous dévoile une facette de sa voix qu'on ne lui connaissait pas ou très peu : la mélodie, et en ayant une vision générale de l'album, on pourrait dire qu'il s'en dégage une impression de mélancolie, ou même de désespoir ("This was my life" et l'excellent "Captive Honour"). On relève ça et là d'autres innovations pas déplaisantes, comme le petit passage bluesy dans "High speed dirt", figure de style encore inédite dans le monde du thrash. Quelques très bon morceaux sont présents sur cet album (le désormais classique "Symphony of destruction" et le technique "Ashes in your mouth"), qui, sans être le meilleur du groupe, reste un excellent disque de heavy/thrash.
0Commentaire13 sur 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avant de parler plus précisément de ce disque, faisons un point sur le contexte. Nous sommes en 1992, et avec le début des années 90 est venu souffler un vent d'adoucissement sur le thrash. On peut l'expliquer de différentes façons mais pour faire court, on dira que l'on peut comprendre un certain désir d'expérimentation ou de mélodie chez certains groupes qui avaient passé la décennie précédente à repousser les limites de la vitesse et de l'agressivité... ou l'on se tournera vers une autre explication un peu simpliste (mais pas forcément fausse) qui veut que suite au succès considérable remporté par le fameux album noir de Metallica, paru en 1991, pas mal de formations évoluant dans le même style ont voulu sortir elles aussi, leur "Black Album", histoire de profiter de la notoriété du grand frère. C'est ainsi que Kreator sortira "Renewal", Testament proposera un "Ritual", Suicidal Tendencies lachera son "The Art Of Rebellion", Overkill suivra avec "I Hear Black"... L'heure était donc au ralentissement de tempo et aux mélodies plus accrocheuses. Evidemment, Megadeth, éternel rival de Metallica, n'est pas resté dans son coin. Mais alors que certains s'y sont cassés les dents, Dave Mustaine a plutôt bien manoeuvré puisque "Countdown To Extinction", en plus d'être un album réussi, rencontra un véritable succès commercial.

Penchons-nous maintenant sur ce "Countdown To Extinction". Oui, il est vraiment l'album du changement. Bien sûr, les plus lucides reconnaîtront que le précédent (et formidable) "Rust In Peace" constituait déjà un pas important vers plus de mélodie. Cependant, rien à voir avec ce que nous propose le Megadeth cru 1992. Oubliez les cavalcades speedées, les titres à tiroirs, complexes et torturés, et veuillez accueillir des morceaux plus accessibles, généralement très courts, et à l'allure plus tempérée (souvent mid-tempo). Attention, la bande à Dave ne fait pas de la soupe pour autant, et vous aurez tout de même le droit au festival du riff qui tue et aux solos tricotés avec grande dextérité par la paire Mustaine/Friedman. L'inquiétante pochette de l'album annonce d'ailleurs la couleur, Vic (la mascotte) n'est pas là, mais ce n'est pas pour ça qu'on va rigoler.

Le début de l'album est juste imparable. "Skin O' My Teeth", bien que moins rageuse qu'une "Holy Wars" ou une "Wake Up Dead", scotche bien l'auditeur d'entrée. C'est vrai, ça va moins vite, ça met moins la grosse claque... mais le riff reste un modèle du genre, la mélodie accroche bien, rien ne sert de résister, c'est un super morceau. Et que dire du désormais classique "Symphony Of Destruction" qui apparaît en deuxième position ? Vous imaginez un concert de Megadeth sans cette chanson ? Et oui, car c'est bien de chanson qu'il s'agit. On est dans un registre plus heavy, Mustaine fait des efforts et, attention, il chante. Si si, vraiment... même s'il est évident que le monsieur ne sera jamais un grand vocaliste, les progrès sont réels. Le riff est assassin, l'atmosphère bien noire et menaçante, le solo exemplaire. Rien à redire.
On ne va pas détailler chaque composition, mais la qualité est globalement au rendez-vous. Le groupe tente la semi-ballade avec "Foreclosure Of A Dream", au couplet très mélodique et au refrain un peu plus velu. Une vraie touche d'originalité se pointe sous la forme de l'excellente "Sweating Bullets", titre intéressant où Mustaine apparaît tel un véritable schizophrène. La mélodie, encore une fois très bien trouvée, fait son chemin d'écoute en écoute pour ne plus vous lâcher. Des mélodies qui vous restent en tête, on en trouve aussi sur les très réussies "This Was My Life" et "Countdown To Extinction", compos qui tirent vraiment un trait sur le thrash de la décennie précédente... mais on ne leur veut pas (trop) parce que c'est trop bon !

Certes, comme sur (quasiment) tout album, il n'y a pas que des perles. Il faudra donc composer avec des chansons plus moyennes comme la pataude et poussive "Psychotron", ou la peu remarquable "Captive Honour" (pas désagréable mais pas transcendante non plus). Heureusement que Ashes In Your Mouth clôture le tout avec davantage de complexité, de noirceur et d'agressivité.
"Countdown To Extinction" est donc un album charnière dans la carrière de Megadeth. Moins méchant que les disques précédents, mais plus incisif et sombre que le suivant ("Youthanasia"), il demeure un disque prenant et cohérent. Quelques-uns de ses titres n'ont pas perdu leur aura de classique près de vingt ans plus tard, et beaucoup de fans du groupe sont nostalgiques de cette période... et de ce line-up (Mustaine, Friedman, Ellefson, Menza).

Retrouvez cette chronique (et bien d'autres) sur le webzine auxportesdumetal.com
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le 5ème album de Megadeth s'intitule Countdown To Extinction, il sort en 1992 et se veut plus abordable que leur précédent opus Rest In Peace, moins trash, plus orienté metal avec de belles trouvailles mélodiques dans les refrains « Symphony Of Destruction » ou de percutants tempos comme dans cet excellent et inquiétant « Sweating Bullets » parlant de la folie. Dave Mustaine a tout composé, une musique puissante, des thèmes divers sur les délires humains, qu'il chante de sa voix grave et hargneuse, soutenu par une rythmique précise et une guitare conquérante tenue par le leader et Marty Friedman qui assure également superbement à la six cordes. C'est net, puissant, mélodique, ravageur par moment « High Speed Dirt » « Architecture Of Agression » ou plus calme quand le quatuor entreprend un semblant de ballade «Foreclosure Of Dream » ou le trompeur « Captive Honour ». On n'est pas loin d'un Metallica sorti du trash (Black album) encore que Megadeth se veut plus mordant et incisif. Countdown To Extinction est un album revigorant avec un excellent son que j'écoute régulièrement. (11 titres / 47mn33)
11 commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 décembre 2007
A l'image de ses frères ennemis Metallica, la bande à Mustaine ralentit le tempo pour élargir son public. Et le succès est au rendez-vous avec l'ensorcelant Symphony Of Destruction qui vaut presque à lui seul l'achat du disque. La première chose qui frappe sur cet album, ce sont les progrès de Mustaine au chant ce qui contribue à rendre l'album beaucoup plus varié qu'à l'accoutumée (les agressifs "Architecture Of Aggression" et "Skin O'My Teeth", les alambiqués "Foreclosure Of A Dream" et "Ashes In You Mouth" et probablement la meilleure "ballade" du groupe "Countdown To Extinction"). Les autres morceaux mid-tempo sont de qualité ("This Was My Life" "Sweating Bullets" "Psychotron",etc.), bref un bon équilibre même si les fans de la première heure regretterons la fin des années TRASH pour Megadeth. A contrario, nombreux sont les fans qui ont découvert Megadeth avec ce damné single "Symphony Of Destruction"... sans oublier la qualité du line-up de l'époque (Marty Friedman et ses solos lumineux / Nick Menza aux fûts / Ellefson à la basse).
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 décembre 2008
eh oui, megadeth au top de sa forme, dave mustaine désintoxiqué, qui a pris des cours avec marty friedman, son très propre, compos percutantes, soli d'enfer, 1 heure de pur plaisir, beaucoup plus accessible que rust in peace et les autres albums précédents, à mon sens le meilleur megadeth. A donf...
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Fini le trash/speed metal fouilli et il faut bien l'avouer, un peu ennuyant, car trop monotone. Avec Countdown to Extinction Dave Mustaine donne la réelle mesure de son talent en composant 11 titres excellents, élaborés, dotés d'une vraie mélodie, d'une structure recherchée et enfin - ô merci ! - d'autres rythmiques que du rapide, du rapide, encore du rapide... Ici on évolue de manière générale dans un registre plus mid-tempo à up-tempo. Autant de points forts qui rehaussent la musique d'un groupe qui n'avait besoin que de ça pour exploser à la face du monde et révéler sa vraie valeur, tout comme un Metallica avec son Black Album. C'est chose faite avec des titres devenus cultes depuis, comme "Symphony of destruction", "Sweating Bullets", "Countdown To Extinction", "Psychotron", etc. Un album varié que l'on prend un réel plaisir à écouter et ré-écouter tant sa durée de vie est longue, car Countdown to Extinction ne s'offre pas entièrement à la première écoute... il en faut plusieurs pour embrasser son intégralité et toutes ses nuances et petits détails. De plus, le livret et la pochette soignés ne gâchent rien à l'ensemble homogène. L'un de mes albums favoris de Megadeth.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Fini le trash/speed metal fouilli et il faut bien l'avouer, un peu chiant, car trop monotone. Avec Countdown to Extinction Dave Mustaine donne la réelle mesure de son talent en composant 11 titres excellents, élaborés, dotés d'une vraie mélodie, d'une structure recherchée et enfin - ô merci ! - d'autres rythmiques que du rapide, du rapide, encore du rapide... Ici on évolue de manière générale dans un registre plus mid-tempo à up-tempo. Autant de points forts qui rehaussent la musique d'un groupe qui n'avait besoin que de ça pour exploser à la face du monde et révéler sa vraie valeur, tout comme un Metallica avec son Black Album. C'est chose faite avec des titres devenus cultes depuis, comme "Symphony of destruction", "Sweating Bullets", "Countdown To Extinction", "Psychotron", etc. Un album varié que l'on prend un réel plaisir à écouter et ré-écouter tant sa durée de vie est longue, car Countdown to Extinction ne s'offre pas entièrement à la première écoute... il en faut plusieurs pour embrasser son intégralité et toutes ses nuances et petits détails. De plus, le livret et la pochette soignés ne gâchent rien à l'ensemble homogène. L'un de mes albums favoris de Megadeth.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mai 2010
Dave Mustaine nous assassine avec cet album à la fois beau, mélodieux, mélancolique et entêtant....Je puis vous assurer que ce disque est une perle, un petit bijou... qui va ravir tous les mélomanes de métal ni trop extrême, ni trop soft. Un bel équilibre, en somme. Une musique aussi "recherchée" et aussi fluide ne peut qu'être saluée!
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 17 novembre 2012
20ans pour ce bijoux!!!Et le moins,que je puisse dire,c'est que ce disque du grand megadeth,n'a absolument pas vieillis.Un must(aine)de vrai metal,de riffs tranchants,de basse qui gronde,et de batterie qui cogne.C'est sur,on est loin,de la furie des albums des 80's,mais comment ne pas étre séduis par tant de créativité musicale?Les mélodies sonts sublimes,les couplets/refrains entrainants et la voie de dave,toujours aussi éxcéllente.Il n'y a rien à redire,ce disque est un must dans la carriére de megadeth,et dans votre metalthéque.1an aprés un certain"black album",le gang de mustaine,à démontré à son tour,qu'il pouvait joué pour un public bien plus large,que les thrasheurs pur et dur.D'ailleurs ce"coundtdown to extinction",est pour ma part un disque de heavy metal,et qui plus est,de ce qu'il se fait le mieux dans le genre!!!Absolument indispensable!!!18sur20!!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 septembre 2000
Megadeth est au sommet de sa forme.Les compositions sont impressionantes de creativite,de technique et de melodies.La production peut egalement servir d'exemple dans le genre:MEGADETH n'a jamais aussi bien sonne! Dave Mustaine a reussi a allier agressivite et melodie dans un album qui voit megadeth arriver a sa maturite et offre ici un grand nombre de classics.INDISPENSABLE!
0Commentaire4 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

13,99 €