undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_ss16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles7
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
5
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:2,78 €+ 2,49 € expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Si on parle de la renaissance de Rush pour Roll the Bones, c'est évidemment relatif. Mais, de l'aveu même des zélotes du trio canadien, de l'avis du trio canadien lui-même en fait, l'overdose synthétique des années 80, période ou Rush devient de plus en plus "new wave-prog-pop" et se ressemble de moins en moins, devait trouver sa conclusion en un salutaire retour à la source électrique.
Déjà, l'opus précédent, Presto, marquait des signes du retour d'un Alex Lifeson au devant de la scène, libéré qu'il était de l'omniprésence des claviers de Geddy Lee (pas tout à fait disparus mais nettement plus discrets) et des percussions électroniques de Neil Peart revenus, chacun, à des préoccupations nettement plus rock'n'roll si pas totalement décérébrés, ça restait Rush tout de même ! Mais le compte n'y était pas vraiment et, surtout !, les compositions ne satisfaisaient pas autant qu'on l'aurait souhaité.
Et donc, Roll the Bones, 14ème album d'une formation à l'endurance impressionnante, l'album de la "renaissance" donc, avec une sélection de chansons dont certaines réussirent l'exploit de se glisser dans le club très select des classiques du répertoire des ontariens (les singles Dreamline et Roll the Bones en tête, bien que ce dernier fit frémir d'angoisse les fans du trio du fait de son insert rap, mais aussi le retour à l'instrumental de l'épatant Where's My Thing?, ou encore l'excellent et planant Bravado). Et comme la majorité des autres sélections de l'album (en particulier le tempéré Ghost of a Chance et le costaud Neurotica) prolongent la performance d'un album franc, direct mais néanmoins inspiré, que la formation y est, et pas seulement par les vocalises toujours très particulières de Geddy Lee, immédiatement reconnaissable, des compositions rythmiques savantes et des paroles un peu nerdy mais toujours littérairement intéressantes (et sombres, cette fois) de Neil Peart, à l'expertise guitaristique d'un Alex Lifeson tout heureux de se retrouver à une fête où ses riffs et soli ne sont plus que de texturants efforts mais bien une attraction centrale, on peut sereinement classer ce numéro quatorze comme un (petit, d'accord) classique d'une formation dont la discographie n'en manque pourtant pas.
Evidemment, les amateurs du Rush progressif, des longs morceaux épiques dont les trois s'étaient fait la spécialité entre un Fly By Night (1975) éclaboussé par la classe d'un By-Tor & the Snow Dog à un Moving Pictures (1981) où l'on retrouvait encore The Camera Eye et ses 11 minutes, n'y trouveront que fugitivement leur compte mais, vraiment, l'écriture, le style, l'énergie, l'intelligence, la sophistication tout sauf démonstrative du groupe y sont bel et bien présents ce qui, après des années de "dérive commerciale" (qu'on a le droit d'aimer tout de même, parce que ces gars-là ont un petit supplément d'âme qui fait tout passer, voir les impeccables Power Windows et Hold Your Fire) fait extrêmement plaisir à entendre.
Counterparts, 2 années plus tard, confirmera, amplifiera même !, ces excellentes dispositions après lesquelles, si toutefois la qualité des œuvres récentes des canadiens n'est pas à remettre en cause, ils semblent encore courir aujourd'hui. Bref, Roll the Bones est un bon album de hard rock péri-progressif qu'on ne saurait trop recommander, et pas seulement aux amateurs du genre, c'est dire !

1. Dreamline 4:38
2. Bravado 4:35
3. Roll the Bones 5:30
4. Face Up 3:54
5. Where's My Thing? (Part IV, "Gangster of Boats" Trilogy) 3:49
6. The Big Wheel 5:13
7. Heresy 5:26
8. Ghost of a Chance 5:19
9. Neurotica 4:40
10. You Bet Your Life 5:00

Geddy Lee - synthesizers, bass guitar, lead vocals
Alex Lifeson - electric and acoustic guitars, backing vocals
Neil Peart - drums, percussion, lyrics

4,5/5
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Comme si chaque nouvelle décennie impulsait chez le trio canadien un regain d'inspiration et relançait l'envie d'explorer, sans renier quoique ce soit du passé, ni de sa personnalité, et sans que le changement soit particulièrement spectaculaire... Cet album de 1991, ni hard-rock, ni prog, ni synthétique, ni pop, encore moins heavy, particulièrement inspiré, se démarque des précédents (et des suivants) par un subtil équilibre entre ces différentes facettes, alliage réussi de mélodies fortes, mémorables, d'énergie, de légèreté, au travers de constructions relativement simples et concises, aériennes mais percutantes, au souffle qui ne retombe jamais, jusqu'à la fin. Avec en prime un bel instrumental, vers le milieu du disque. Bien vu !
Certainement l'un des albums les plus attachants et séduisants du royal trio.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 novembre 2009
Cet album possède une énergie qui faisait défaut à certains albums de Rush.
Retour à un son plus rock, des instruments plus percutants; qui voit plusieurs titres retenir l'attention de l'auditeur sans doute parce ces titres sont plus proches de ce que l'on se fait de l'idée d'une chanson, mélodie, texte à refrain... On est loin des longues plages musicales alambiqués propre à Rush, cet album va droit à l'essentiel, avec un son, une énergie qui semblait faire un peu défaut précedemment, sans doute la production sirupeuse de l'époque...
Titres phares de l'album: Dreamline, Bravado, Roll the bones, Face up, Bet your life...
Son de basse énorme pour Lee, guitare incisive pour Lifeson, et jeu de batterie plus dépuillé et toujours hors norme pour Peart. Un must de leur discographie !
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 décembre 2015
Easy trade and quick sure delivery + + + I will order a suitable vinyl again when arriving ! Good selection
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 avril 2014
Pas le meilleur album du trio mais tout de meme indispensable dans la discographie du groupe . Ce n est pas le plus mauvais non plus !!!!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 septembre 2013
Que dire sur un groupe peu connu en France, sauf que c'est un groupe qui vaut le detour et un batteur or norme
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 février 2014
super album, decouvert sur le tard pour ma part, mais vaut mieux tard que jamais, un tres grand groupe !
11 commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)