undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles6
4,5 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

After Hours est sans doute un des films préférés à la fois des admirateurs de Scorsese et de ceux qui ne l'aiment pas plus que cela. Je ne cacherai pas que je fais partie des premiers, mais comprends pouquoi les seconds aiment bien ce film et moins les autres. Moins virtuose et plus léger que ses grands films précédents ou suivants (Taxi Driver, Goodfellas / Les Affranchis ou Casino par exemple), After Hours est pourtant bien un film de son auteur, jusque dans la façon dont il reflète ses angoisses les plus ancrées et son sens de la culpabilité. Mais dans ce film qui raconte l'histoire de la dérive nocturne d'un jeune yuppie new-yorkais qui voulait juste draguer une fille et se retrouve dans l'incapacité de rentrer chez lui, tout a des conséquences et pourtant tout est pour rire. La fin en forme de pied-de-nez en est un bon signe (même si elle marque aussi une renaissance). La réaction en chaîne qui préside aux mésaventures de ce pauvre hère n'est sans doute pas très vraisemblable mais n'en reste pas moins délectable de bout en bout. Film du renouveau pour Scorsese, tourné très rapidement après une série de films lourds à réaliser et d'échecs financiers (New York, New York; La Valse des pantins) et une crise personnelle profonde, écrit par un scénariste débutant, After Hours est un pur bonheur qui semble avoir été un plaisir pour son auteur (et pour son acteur, Griffin Dunne). Il y a de la place pour le rire dans les films de Scorsese, de Mean Streets à A tombeau ouvert, mais nulle part ailleurs que dans ce film a-t-il autant d'importance. Un film pour rire donc, mais aussi un film-charnière, et une oeuvre importante dans la carrière de son auteur et dans la façon qu'elle a de se pencher en mineur sur ses grands thèmes et de faire rire avec les angoisses et névroses qu'elle développe dans les autres flms.
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 mars 2010
Un exemple parfait pour les collégiens qui doivent étudier les tragédies classiques :

- unité de temps,
- unité de lieu
- unité d'action.

unité de temps : tout se passe en moins de 24h.

unité de lieu : New York. Bien plus fun que la Grèce antique, l'Espagne ou je ne sais quel endroit.

unité d'action : un pauv' type essaie de rentrer chez lui. C'est simple, ça tient en une ligne, mais Scorcese en fait tout un film et on ne s'ennuie pas.

SAUF QUE... si on m'avait fait étudier des pièces aussi brillantes et droles que ce film, je me serais intéressé un peu plus que ça (c'est à dire pas grand chose) au théatre classique !!!

Un film merveilleux de virtuosité servis par des acteurs au top.

Au fait... c'est pas tragique pour un sou ! Une comédie toute en finesse, ah ah ah !
11 commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 septembre 2004
After Hours nous emmène au bout de la nuit...une nuit abracadabrantesque mais inoubliable....les acteurs et la mise en scène est ROYALE!!! La BO ensorcelante! Vivement la réédition en DVD!
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un film au rythme trépidant très bien mis en valeur par la musique... et qui nous ferait presque fermer les yeux sur les drôles de valeurs qu'il véhicule. Ici ce sont deux homosexuels qui s'embrassent dans un bar, là un sado-masochiste qui donne une leçon de morale, encore un peu plus loin des iroquois dans un night club dont l'entrée est refusée à monsieur tout-le-monde... sans parler de la grossière caricature d' une artiste plasticienne et de la sympathie devenue courante au cinéma pour les cambrioleurs.

Quelle place après cela reste-t-il encore au marriage, au travail, et aux ennuyeux week-ends en famille?
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 octobre 2012
Le charme, l'incroyable justesse de Griffin Dunne, les situations improbables et le léger zeste d'humour toujours efficace font de ce film un huis-clos très intéressant. Huis-clos pas tout à fait, mais c'est vraiment tout comme ! Un des films les plus décalés qu'il m'ait été donné de voir.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 décembre 2009
Pour moi, un film culte.
A voir et à revoir, même si très énervant (c'est voulu!)
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)