undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles11
4,3 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:28,93 €+ 2,49 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 22 décembre 2004
Quelle surprise ! Sincèrement, je ne pensais pas qu'Angra eut été capable un jour de donner naissance à une telle merveille. Pas que Rebirth m'ait déplu, bien au contraire, simplement, le groupe avait quelque peu perdu de son orignalité en proposant un album typiquement speed metal, très bon, mais beaucoup moins original que ses prédécesseurs. Cette fois, Angra sort les couverts en argent et, débarrassé de la pression qui régnait à l'époque de Rebirth, le groupe nous propose un opus brillant, où ses influences néoclassiques ressortent sur chacun des morceaux de ce disque majestueux. Techniquement, le groupe est au top du top. Quant au chanteur Eduardo Falaschi, il fait sans peine oublier son prédécesseur, que je trouvais pour ma part insupportable. Des morceaux comme "Spread Your Fire", "Waiting Silence", "No Pain for the Dead", "Morning Star"... pff, tous en fait, sont parmi les plus aboutis et les plus inventifs qu'il m'ait été donné d'entendre. Le meilleur album du groupe ? Pour ma part, oui, sans conteste ! Quant au DVD qui accompagne le disque, c'est là encore du pur bonheur, ce dernier, d'une durée de 160 minutes (!!) contenant l'INTEGRALITE DU CONCERT DE SAO PAULO DE 2001 (!!!) Soit 18 titres live (où l'on se rend compte à quel point Edu est un chanteur vraiment hors-normes), mais aussi des clips, des interviews et une galerie photos. Franchement, à ce prix-là, ne vous privez pas, et payez-vous le meilleur album d'un des tout meilleurs combos du moment !
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 juillet 2005
Je ne fais pas partie de ceux qui regrettent le premier casting d'Angra, car je ne les ai découvert qu'avec « Rebirth ». Mais il est vrai que j'avais tendance à préférer des albums comme « Angel Cry » ou « Fireworks »... du moins jusqu'à ce que j'écoute « Temple Of Shadows » !!
Pour moi, ça n'a plus rien à voir avec Rebirth : la qualité des compositions est infiniment supérieure, la diversité des sonorités et des influences est incroyable.
Côté compo, on retrouve un aspect « progressif », avec de nombreux changements d'ambiance, au sein même des morceaux, certains ponts sonnent très « classique » (« Temple Of Shadows » vers le dernier tiers, ou encore « No Pain for the Dead » avec la sublime voix féminine de Sabine Edelsbacher), et cela est du plus bel effet !
Parmi les influences, on reconnaît assez facilement du Nightwish (certainement la voix féminine...), ou encore du Avantasia... Le début de « No pain for the death » m'a même fait penser à du « Simon & Garfunkel » pour la guitare, celui de « The Shadows Hunter » sonne très flamenco, c'est dire si cet album est varié.
Au niveau purement instrumental, on y trouve un grand nombre de perle, particulièrement du côté de la guitare (écoutez le solo de « Winds Of Destination », ou encore l'intro de « Morning Star » ou la guitare m'a fortement fait penser à du Steve Vai !)
Les premiers et derniers morceaux sont également un régal, façon « Symphony X » mais en plus calme et audible.
Presque 10 mois après sa sortie, cet album me fait toujours autant d'effet, et c'est de loin celui que je préfère parmi tous les opus d'Angra. Je dirai même que c'est un des meilleurs albums dans ce style de metal : 5 étoiles sans hésiter, donc !
Enfin, cet album est un album concept, et pour ceux qui comprennent le latin, vous devriez bien vous amuser avec la pochette... A l'heure ou j'écris ma bafouille, l'album est encore dispo avec un DVD live en bonus (le live à Sao-Paulo), alors franchement profitez-en ! Vous ne le regrettez pas !
Le split d'Angra n'a pas été fatal ! Bien au contraire, puisqu'il a permis au groupe de se renouveler (Edu Falashi n'a pour moi pas à rougir, sa voix insuffle autant de personnalité au groupe que celle d'André Matos), et de nous sortir cette merveille musicale... Arriveront-ils à faire mieux encore ?
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 novembre 2004
Comment décrire ce cadeau des génials brésiliens ? Un album somptueux qui prolonge Rebirth (Spread your fire) tout en retrouvant quelques melodies proches des deux premiers albums (Angels and demons). Les 13 morceaux sont tous réussis, avec des fins à la Angra (The shadowhunter, Morning star) ou une superbe ballade (Whising well). Cerise sur le gateau, un DVD bonus, avec l'intégralité du concert à Sao Paulo, des clips, ... QUE DU BON HEUR. Merci Angra.
11 commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 mars 2005
Temple of Shadows ressemble a un conte ancien,une de ces histoires sensuelles et heroiques,la musique en plus evidemment.Ce recit,entierement ecrit par R.Bittencourt,nous rammene aux temps des croisades et nous presente un chevalier a la solde de l'Eglise.Au fil des musiques,nous assistons aux changements ideologiques que la "guerre sainte" aura provoquée chez le "shadow hunter". En un mot,il remet en question les fondements meme de son existence.Si l'histoire est passionante,les compositions,elles,depassent l'entendement:comment des musiques pareilles peuvent sortir de l'esprit d'etres humains? Non,parce que la,mon ame a été completement balayée par ces chansons sortis de ces cinq fous furieux. Alliant heavy,speed et melodique métal a du flamenco,bossa nova et de la musique classique bien epique,Temple of Shadows est un supplice tant c'est bon et une pure delectation pour nos sens. A acheter sous peine d'insultes et jets de pierres...incroyable...
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 janvier 2009
Ben oui, car malgré le nom, Rebirth était un retour réussi certes, mais un brin timide, pour un groupe qui avait quand même apporté son lot d'innovations en son temps.
Ici on se retrouve avec un pur album de metal racé, qui fait directement écho au grandiose Angel's Cry.
Du speed incroyablement technique, des mélodies et des soli qui déboulent dans tous les sens, quelques arrangements classiques bien vus et qui savent rester en retrait, bref, la classe.

On retrouve l'inventivité et la prise de risques chères au groupe et ça fait du bien.
Dommage que la barre n'ait pas été maintenue sur le suivant album, mais vous pourrez toujours écouter le 2e album solo d'Edu ;-)

4.5/5
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Temple of Shadows, c'est la grande oeuvre des brésiliens d'Angra, un album concept qui vous balade en Terre Sainte pendant les croisades, un voyage épique en mode Power Metal mélodique.

L'histoire est écrite par le guitariste Rafael Bittencourtet raconte en 11 titres (plus deux instrumentaux) les interrogations de Shadow Hunter, croisé du XIème siècle, qui se met à questionner l'église catholique pour finalement s'en détourner.

La musique est composée en grande partie par Bittencourt et le virtuose de la six cordes Kiko Loureiro. Bittencourt est un excellent compositeur et ses riffs sont particulièrement évocateurs dans le thème de l'album. Temple of Shadows, c'est son album. Comme toujours avec Loureiro, les solos de guitare sont époustouflants même si le guitariste a toujours un peu tendance à sonner un peu "jeu vidéo". A moins que ce ne soit l'inverse et que les jeux vidéo japonais ne s'inspirent de Loureiro. Le batteur Aquiles Priester court à travers l'album un marathon en mode sprint au double kick. Ça va vite, très vite. Enfin, le chanteur Eduardo "Edu" Falashi trouve là un terrain propice à ses envolées vocales, et il sonne sur cet album plus que sur d'autres énormément comme Bruce Dickinson d'Iron Maiden. On pourrait juste regretter que le bassiste Felipe Andreoli se fasse très discret sur cet album. Les arrangements sont hollywoodiens, avec grand renfort de cordes, de piano, de choeurs avec pléthore d'invités, et la production est impeccable.

Si il y a quelques morceaux de bravoure notables (Angels and Demons et Temple of hate), aucun titre ne se distingue véritablement mais ce n'est pas le but. Temple of Shadows est un album fait pour être écouté d'un bout à l'autre. Et c'est un excellent album.
22 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 septembre 2011
Après un Rebirth de qualité mais qui n'a pas su réconcilier les fans avec le nouveau groupe, Temple of Shadows lui est infiniment supérieur : plus ambitieux au niveau du thème et des arrangements, plus progressif, et plus varié, voilà la bonne formule qu'ils ne réussiront pas malheureusement à reproduire sur les albums suivants (Aurora est vraiment indigeste).
A cet excellent album est joint le DVD Live in Sao Paulo de 2003 que certains ont payé au prix fort (pas très sympa pour eux) :très complet, bien interprété, avec une super ambiance, que demander de plus ? Les bonus ne sont pas inintéressant non plus (clips, footage,...).
Bref, c'est clair qu'il faut acquérir cette version, le DVD apportant un vrai plus.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 janvier 2014
Très bon album d'Angra, avec des sonorités différentes tous le long du disque. Peut être un peu long cependant. Mais une très bonne prestation de l'ensemble des musiciens et d'Edu Falaschi (alors chanteur du groupe).
A posséder absolument pour tout fan d'angra et de la période Falaschi, ainsi que pour tout amateur de power progressif!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 décembre 2004
Angra est donc bel et bien de retour et en pleine possession de ses moyens. Cet opus est un peu moins accessible que Rebirth, mais plus riche à mon avis; pas de mélodie qui vous marque à la première écoute peut-être mais des arrangements plus évolués.
La voix est pour moi moins pénible que celle d'Andre Matos, elle devient plus mature et intéressante avec le temps.
Et techniquement, c'est encore un cran au dessus, avec un son énorme, des soli hallucinants, des riffs originaux, des contrastes, des couleurs...
Bref ce n'est pas du déjà vu et insipide ni du trop expérimental. Ce n'est pas l'album de l'année. C'est simplement beaucoup de plaisir pour l'auditeur et un groupe à part.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mars 2005
Je suis de ceux qui ne se remettront jamais du split de Angra. J'avais pas eu trop le courage d'écouter "Rebirth". Bon, j'ai quand même lancé la lecture en me disant : allez, on fait comme si c'était un nouveau groupe, on repart de zéro. Et bien, et j'en suis étonné moi-même, j'aime bien le fait d'écouter "Temple Of Shadows". Le chanteur est moins brilliant que Andre matos, même si on retrouve quelques similitudes au niveau du chant sur certains passages. L'album est différent (c'est un euphémisme) de l'album avec lequel Angra m'avait laissé, à savoir "Fireworks", que je considère comme une vraie merveille. On retrouve quand même les ingrédients qui nous ont fait tant vibrer sur les 3 premiers albums, à savoir un speed melodique avec une touche de symphonique ("Spread Your Fire" ou "Temple Of Hate"). Je trouve que cet album est assez varié et plutôt original. Ecoutez-le sans a priori, ce n'est pas un chef d'oeuvre certes, mais je trouve que cet album mérite le respect.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

39,76 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)