undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

12
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
11
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

14 sur 14 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 18 janvier 2008
Un grand film, beau et passionnant. C'est une histoire universelle qui nous est contée.
Une famille comme il en existe sous toutes les latitudes, y compris la nôtre... Et comment pourrait-il en être autrement puisque ce film parle de vie, de mort, d'amitié, d'espoirs, d'amour, de rêves, de regrets, de rires, de larmes, d'enfants n'arrêtant pas de se chamailler, de jeunes amoureux se disputant pour mieux se retrouver, d'adultes englués dans leurs problèmes professionnels et leur passé sentimental jamais résolu...
J'ai énormément apprécié tous les dialogues, par exemple, entre Ting Ting et son ami à la sortie du cinéma :
Elle :
- A quoi çà sert de voir les films dramatiques ?
Lui :
- La vie est un ensemble de choses tristes et gaies. Plus les films font vrai, mieux c'est.
- Quel intérêt d'aller au cinéma, autant rester chez soi et vivre sa vie.
- Avec le cinéma on vit trois fois plus. Les films nous donnent trois fois plus que ce que l'on vit chaque jour. Ainsi tout ce que l'on ne fera jamais; on sait ce que c'est grâce au cinéma.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
10 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Décédé en 2007 à 59 ans, le réalisateur taïwanais Edward Yang reste d''abord pour certains (dont moi) l''auteur en 1991 de A brighter summer day, un des plus beaux films du nouveau cinéma asiatique (hélàs introuvable en DVD ici). Yi-Yi, couronné d''un prix de la mise en scène à Cannes en 2000, est sa dernière œuvre. Sans aucune emphase, Edward Yang peint une famille et ses trois générations en des temps d'épreuves et de changements : coma de l''aïeule, dépression de la mère, retrouvailles entre le père et son premier amour, hésitations entre amour et amitié de la fille adolescente, fils encore enfant qui s''interroge beaucoup et communique peu. Le tout sur fond d''évocation d''un Taïwan urbanisé où l''économie hésite entre rentabilité à court terme et projets ambitieux (Faut-il signer avec la société Ato ou avec sa rivale Ota ? l''épisode est traité sur un mode humoristique, mais pas seulement). D''une durée de presque trois heures, le film tourne le dos résolument au scénario traditionnel et à ses ficelles, et laisse une étrange impression de vérité dans l''évocation par petites touches du quotidien, mais aussi et surtout de douceur dans le regard porté sur les êtres, leurs dilemmes et leurs échecs. L''apparente nonchalance de la mise en scène cache une maîtrise certaine de la grande forme : les épisodes apparement disparates s''enchaînent sans heurt et s''éclairent mutuellement.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
19 sur 20 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 novembre 2001
Yi-Yi, c'est ce que le cinéma peut, parfois, nous offrir de plus magistral. Rarement un film ne s'élève à un tel niveau de réflexion sur l'humain et sur l'Humanité.
Ici, on aborde les thèmes essentiels : l'amour, la mort, la vie, la solitude des êtres déchirés par la complexité du monde et de l'existence.
Un film somptueux et profond, tant du fait de sa réalisation magnifique que de celui de l'intensité des émotions qui s'en dégagent !!
Une rencontre inoubliable, à tous points de vue.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Le film étant déjà amplement commenté, je n'y reviendrai pas longuement. Admirable film de famille, Yi Yi est aussi et peut-être avant tout un grand film sur la crise et la dépression - celle des individus, de la cellule familiale, mais aussi de toute une société. Il ne faut pas oublier qu'aussi bien Taiwan que le Japon ont eu à faire face à une crise systémique longue, ce dont le film rend compte en montrant les relations entre la crise individuelle et la crise sociale de façon aussi profonde que subtile. Près de dix ans après, on peut mesurer à quel point Yi Yi a réussi à capter l'essence d'une dépression généralisée qui n'est autre que celle dans laquelle nous sommes plongés. Mais il ne faut pas s'y méprendre, Edward Yang capte cela en grand cinéaste: il n'y a là rien de théorique, et il s'intéresse avant tout à l'évolution de personnages qui ont très rapidement une véritable épaisseur.

Ce commentaire voudrait attirer votre attention sur le fait que, si l'édition zone 2 Yi Yi n'est pas déshonorante, elle n'est pas à la hauteur du film. C'est encore Criterion, la Pléiade américaine du dvd, qui a réussi une édition zone 1 en tout point exemplaire : Criterion Collection: Yi Yi - Import USA Zone 1 (dvd) / Criterion Collection: Yi Yi - Import USA Zone 1 (blu-ray). Comme toujours chez Criterion, il n'y a pas d'autres sous-titres qu'anglais, ce qui fait que cette édition est réservée aux anglophones ou à ceux qui, aimant beaucoup ce film, voudraient l'acquérir dans une édition parfaite. Image et son sont en effet sensiblement supérieurs à ceux du dvd zone 2, plus encore en blu-ray comme il se doit. Cette édition comprend par ailleurs:
- un livret illustré au texte fort bien écrit
- un commentaire avec Edward Yang et et le spécialiste du cinéma asiatique Tony Rayns
- des bonus (avec là aussi Tony Rains) permettant la mise en perspective du film et une meilleure connaissance de ce que l'on a appelé la "Nouvelle Vague taïwanaise", dont Edward Yang fut l'autre chef de file avec Hou Hsiao Hsien

Quoi qu'il en soit, zone 2 ou zone 1, avec des sous-titres anglais ou français, l'important c'est le film, un des plus grands des dix dernières années.

En attendant l'édition de son autre chef-d'oeuvre, peut-être un plus grand film encore: A Brighter Summer Day. La fondation de Martin Scorsese aurait pour projet de restaurer ce film, ce qui devrait donner lieu à l'édition d'un dvd. En attendant, si dans la foulée de cette restauration, ce film ressort en salle, n'hésitez pas une seule seconde à vous y rendre si vous êtes sensible à Yi Yi ou aux premiers films de Hou Hsiao Hsien.

À noter qu'il existe à présent un livre en français sur cette personnalité attachante du cinéma taïwanais, de très bonne qualité : Le cinéma d'Edward Yang.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 31 mars 2003
Un film absolument magnifique qui nous decrit, a travers les differents personnages d'une famille, les epreuves que la vie reserve a chaque stade de notre existence : le sentiment d'incomprehension chez l'enfant, le premier amour d'une adolescente, le doute sur certains choix de vie chez les adultes, et un autre sentiment d'incomprehension chez la grand-mere. Tout cela se deroule sous nos yeux pendant pres de trois heures, incarne par des acteurs tous plus convaincants les uns que les autres. Et si cette histoire se passe dans un quartier aise de Taipei, elle pourrait aussi bien avoir lieu dans n'importe quelle famille evoluant dans le monde moderne, donnant a ce film un caractere sinon universel mais tout au moins une ampleur rarement atteinte dans le cinema asiatique.
Dommage que le DVD soit si pauvre en bonus... Meme si la qualite du film justifie amplement l'achat de ce DVD, on aurait aime en avoir plus a se mettre sous la dent en supplement...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 juillet 2013
Ce film à été largement récompensé par la critique et élogieusement commenté sur Amazon.
Je ne peux qu'ajouter mes louanges à celles qui m'ont précédé : c'est un film magnifique, extrêmement sophistiqué sous l’aspect d'une simplicité absolue.
Du grand cinéma, une manière de composer les plans, de les monter, de raconter une histoire, tout à fait personnelle.
Et, tout au long du film, l'amour du cinéaste pour la musique et le violoncelle qui illumine ces trois heures de cinéma de haute tenue.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 novembre 2010
Un très beau film sur la vie tout simplement. L'histoire d'une famille chinoise: choix de carrière, amour, vie en entreprise, de très beaux dialogues qui sonnent toujours justes. Sa durée (2H53) peut cependant gêner quelques personnes
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Yi-Yi est incontestablement le chef d'oeuvre d'Edward Yang et aussi son testament, quand l'on sait qu'il est mort sept ans plus tard sans avoir l'occasion de mener à bien d'autre projet. Même si le sujet du film est grave et mélancolique, on ne peut empêcher de ressentir de l'euphorie en assistant à la plénitude d’un créateur, à son arrivée au sommet de son art, à son entrée en scène dans l’histoire du cinéma. Yi-Yi, c'est le regard renouvelé d’Edward Yang sur sa famille et aussi sur son pays. Regard mélancolique, sans concession, qui nous renvoie aux ambiguïtés des rapports familiaux (relations hommes-femmes et intergénérationnels) et amicaux, à la générosité ou à l’égoïsme qui peut les accompagner, les nourrir, à la douleur qu’ils suscitent (presque toujours), à la part de sacrifice, de destruction, de malentendu, à la part d’abandon et de renoncement. Tout ceci est d’autant plus réussi que l’histoire se situe dans la contemporanéité. Et dans celle-ci, le jeune Yang-Yang (adorable de malice, d’espièglerie rentrée et d’intelligence du regard) est l’autoportrait du cinéaste Edward Yang, émouvant regard porté sur son enfance ainsi projetée dans le présent, et de son credo. Vitalité du cinéma, vitalité de la pensée. (Reprise de mes notes de juin 2000)
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 juillet 2012
Un film saisissant, marquant de contraste, à la mise en scène épurée mais si juste.

Une grosse tranche de vie d'une famille taïwanaise vivant dans une aisance relative, témoignage épuré d'une réalité du pays aujourd'hui, soumis au modèle occidental avec cependant quelques individus qui pensent résister par les valeurs et la tradition.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 septembre 2001
Ce film est merveilleux !!!.. Je l'ai vu lors d'un voyage aux Etats-Unis, et le souvenir est marquant. Bien que le film dure pres de 3 heures, on s'attache tres vite aux personnages et l'histoire (plusieurs personnes de la meme famille qui grandissent et abordent un stage nouveau de leurs vies) se déroule comme un long fleuve tranquille.
Vs en sortirez transformé.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
The Terrorizers [Édition Collector]
The Terrorizers [Édition Collector] de Cora Miao (DVD - 2014)
EUR 19,95

Epouses et concubines
Epouses et concubines de Gong Li (DVD - 2005)
EUR 15,99

Vivre !
Vivre ! de Gong Li (DVD - 2011)
EUR 12,99