undrgrnd Cliquez ici Toys Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

3,0 sur 5 étoiles1
3,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: DVD|Modifier
Prix:44,90 €+ 2,79 € expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1000 PREMIERS RÉVISEURSle 31 décembre 2010
Cette version soviétique de « Raymonda », filmée en 1989, est à comparer à celle du Kirov (1980), avec laquelle elle partage les défauts suivants :

- la qualité de l'image est évidemment assez médiocre (télévision soviétique des années 1980),
- le livret de « Raymonda » n'est tout de même pas très bon, avec seulement trois vrais personnages (car les deux amies de Raymonda, qui dansent de nombreuses variations pour permettre à la vedette de souffler un peu, n'ont aucun rôle dramatique).

Malgré tout, la version du Bolchoï est nettement supérieure sur de nombreux plans :

- les costumes et décors, certes un peu démodés, sont quand même jolis, pas trop bigarrés, pas trop « livre pour enfants »,
- la chorégraphie, globalement très fidèle à la version originale de Petipa, donne beaucoup à danser aux deux personnages masculins (ce qu'ils sont font d'ailleurs très correctement), alors qu'ils étaient inexistants dans la version du Kirov,
- la direction d'orchestre (Algis Zhuraitis) semble plus dynamique, même si la musique du débutant Glazounov manque un peu de punch dans la première partie,
- les ensembles sont beaucoup mieux réglés, et les grands divertissements des actes II et III sont très réussis.

Le gros point négatif est que Natalya Bessmertnova n'est vraiment pas le personnage ! Alors que la version du Kirov nous propose une Irina Kolpakova de 47 ans, le Bolchoï fait encore mieux, avec une ballerine de 48 ans (et qui les fait, à la différence de sa consœur). Certes, Bessmertnova a une colossale technique, mais elle n'a plus la souplesse ni le dynamisme de ses vingt ans, sans parler d'un physique qui n'est pas celui d'une jeune ingénue ! Le Bolchoï n'avait-il donc aucune jeune danseuse de talent ? Ou bien y avait-il un grand privilège à être l'épouse du patron (Grigorovitch) ?

En bref, on attend encore une grand « Raymonda » en DVD...
11 commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)