undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles1
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 23 janvier 2010
Alexandre Konstantinovitch (Glazunov) Glazounov est né 1865 à Saint-Petersbourg (Russie). Il prit des cours de musique avec Nikolaï Rimski-Korsakov (1844-1908), à qui il avait été recommandé par Mili Balakirev (1837-1910) et qu'il avait rencontré à l'âge de quatorze ans. À seize ans, il composa sa première symphonie et son poème symphonique « Stenka Razine », avant de se consacrer à la musique de chambre avec le groupe Belaiev. Il fit ses débuts de chef d'orchestre en 1888, et dirigea les Concerts Symphoniques Russes. Il fut nommé professeur au Conservatoire de Saint-Petersbourg en 1899, puis en devint le directeur de 1905 à 1917 ; son élève le plus notable à cette époque est Igor Stravinsky (1882-1971). Après la guerre, il participa activement à la réorganisation du Conservatoire de Leningrad (Saint-Petersbourg), et son élève le plus connu à cette période est Dmitri Shostakovich (1806-1975). Il quitta l'URSS pour raison de santé en 1928, et fit de nombreuses tournées en Europe et aux États-Unis avant de s'installer en France. Il est mort en 1936 à Neuilly-sur-Seine, et a finalement été inhumé à Leningrad (Saint-Petersbourg) en 1972. Parmi ses oeuvres majeures, on peut noter une Suite sur le thème « S-A-C-H-A », « Idylle » et deux Sonates pour piano, une « Fantaisie » pour deux pianos, « Meditation » pour violon et piano, « Elégie » pour alto et piano, « Elégie » et « Chant du Ménestrel » pour violoncelle et piano, sept Quatuors à cordes, un Quatuor de saxophones, un Quintette pour violoncelle et quatuor à cordes, deux Concertos pour piano, un Concerto pour violon, un Concerto pour saxophone, un « Concert-Ballade » pour violoncelle et orchestre, le poème symphonique « Stenka Razine » déjà cité, les « Finnish Sketches », les « Scènes de ballet », la « Rapsodie Orientale » et les Fantaisies « The Forest » et « The Sea » pour orchestre, huit Symphonies, quatre ballets, dont « Raymonda » et « The Seasons », la musique de scène « Le Roi des Juifs », ainsi que des Mélodies.
11 commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus