Commentaires en ligne 


4 évaluations
5 étoiles:
 (4)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Perle éblouissante, 5 décembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rimski-Korsakov : Schéhérazade - Stravinski : Le Chant du Rossignol (CD)
À ce jour, cette exécution de Shéhérazade de Rimski-Korsakov (je ne parlerai pas du Chant du Rossignol de Stravinski) est considérée par beaucoup comme l'une des meilleures voire la meilleure. Et il en est de même de cet enregistrement de l'Orchestre symphonique de Chicago de février 1960 sous la direction de Fritz Reiner (proposé en version "Living Stereo" sur SACD !). Souplesse, clarté, intensité, contrôle, sensualité, passion, finesse, émotion sont à leur comble. C'est un enchantement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


17 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Splendeur, 5 décembre 2006
Par 
jefco - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rimski-Korsakov : Schéhérazade - Stravinski : Le Chant du Rossignol (CD)
Les rééditions de RCA en SACD dans la collection Living Stereo atteignent ici un sommet. La qualité sonore et l'impact du Chicago Symphony sont impressionnants. Servi par une prise de son magnifique, un remastering éblouissant et la large bande passante du SACD, cet enregistrement se rapproche beaucoup de la musique vivante, celle du concert. Je n'avais jamais entendu Scheherazade avec une telle dimension. Incontournable!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Scheherazade en "living stereo" 1960 !, 30 mai 2010
Par 
Mélomane 78 (Aubergenville 78410) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rimski-Korsakov : Schéhérazade - Stravinski : Le Chant du Rossignol (CD)
Une oeuvre emblématique de la musique russe, Scheherazade (44'), Un Chicago Symphony Orchestra rutilant, un vrai chef à la baguette en la personne de Fritz Reiner, tels sont les ingrédients de CD ! Le son "Living Stéréo" est proprement stupéfiant ! Une Sheherazade envoûtante ! En complément une oeuvre de Stravinsky peu connue (22') ... On aurait préféré L'Oiseau de Feu !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une conception avant tout "masculine", 28 février 2012
Par 
Lamouche Jean-Luc (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Conducts Rimsky: Korsakov (CD)
Comparons les versions du "Shéhérazade" de Rimsky-Korsakov par Fritz Reiner, chef d'orchestre d'origine hongroise, naturalisé américain, et celle dirigée par Leonard Bernstein (déjà critiquée par votre serviteur sur "Amazon" - à la date du 8 février 2012). Reiner fait ici du "rentre-dedans", dès les premières mesures du premier mouvement ("La Mer et le Bateau de Sinbad") ; les tempi sont rapides et la conception interprétative apparaît comme assez germanique. De même pour le quatrième mouvement ("Fête de Bagdad, la Mer, Le Bateau se brise sur les Rochers"), en dehors de sa coda apaisée. Le chef a donc choisi d'abord le drame. Mais, il fait aussi ressortir de grandes douceurs : ainsi, dans le deuxième mouvement ("L'Histoire du Prince Calender") ; tout ici est clarté, transparences, couleurs. Drame et tendresse mêlés, en somme. Le chef dispose d'un excellent orchestre : le Chicago Symphony Orchestra, discipliné et maîtrisé. Il a également un violon solo - Sidney Harth - de grande qualité, exprimant tendresse ou virtuosité. Au total, la version de Reiner semble globalement plus "masculine" que celle de Bernstein - davantage en rapport avec les éléments liés à la Jeune Princesse (donc plus "féminine") ; ceci malgré le troisième mouvement ("Le Jeune Prince et la Jeune Princesse") de la version Reiner. Deux interprétations donc (grandeur contre rutilance ?), en partie différentes, mais d'une valeur artistique égale. Ajoutons, pour terminer, que ce CD nous livre une magnifique prise de son, avec une stéréo superbe.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xa7cb0ac8)

Ce produit

Rimski-Korsakov : Schéhérazade - Stravinski : Le Chant du Rossignol
Cliquez pour plus d'informations
En stock, mais la livraison peut nécessiter jusqu'à 2 jours supplémentaires
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit