undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles35
4,2 sur 5 étoiles
Format: DVDModifier
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Ce film de Night Shyamalan (Sixième sens - Signes) avec Bryce Dallas Howard (Ivy Walker "la jeune aveugle"), Joaquim Phoenix (le jeune Lucius Hunt) et bien sur Sigourney Weaver (Alice Hunt) n'est évidemment pas un film Fantastique. (Il l'est un peu dans la première partie). Ce long-métrage est angoissant mais est surtout une très belle production.
Au 19ème siècle une communauté stricte et sévère (un peu comme les Amish aujourd'hui) est complètement isolée. Elle vit dans la terreur car des êtres maléfiques habitent la forêt entourant leur village.
Lucius Hunt est décidé à aller voir ce qui se passe. Plus tard un membre de la communauté tente de le tuer. Très blessé, il a besoin de médicaments que l'on ne peut pas trouver dans le village.
Ivy Walker la jeune non voyante, amoureuse du jeune Hunt a pour mission de traverser les bois maudits pour chercher les remèdes nécessaires à la guérison de Lucius.
Night Shyamalan nous décrit avec beaucoup d'humanité le quotidien de ces villageois. Son étude est très intéressante sur ce point.
L'histoire est passionnante et émouvante même si certains peuvent y trouver quelques longueurs.
La fin que je ne dévoilerai évidemment pas est complètement inattendue.
A noter qu'en 2005, Bryce Dallas Howard a été nommée pour le prix de la meilleure actrice aux Movie Awards. Son jeu est en effet exceptionnel et très touchant.
La musique mais surtout la photo sont d'une très grande qualité.
Le DVD est également de très bonne tenue.
En résumé, "Le Village" est un film que je conseille vraiment.
Adanson Marco.
44 commentaires7 sur 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avec « Le village », M. Night Shyamalan joue à nouveau de son habileté à gérer des « univers à tiroir » au sein d'un même scénario. Le film, littéralement porté par la musique de James Newton Howard (qui signe la musique de tous ses films, mais atteint ici son sommet), nous plonge dans l'univers fermé d'un « village refuge », dont le mode de vie rappelle celui de l'Amérique de la fin du XIXe siècle. Les habitants y vivent simplement leurs joies et leurs malheurs, à l'abri des dangers du monde extérieur, celui des « villes », entourés et protégés qu'ils par de sombres forêts peuplées de monstres effrayants : « ceux dont on ne parle pas ».

Dans un monde peuplé de légendes, de secrets, de peurs et de non-dits, l'Amour, comme dans tous les films de Shyamalan, se révèle le recours ultime des personnages et le moteur de leurs actions. Un tourbillon de sentiments entraine autour d'Ivy (Brice Dallas Howard) son ami Noah (« l'idiot du village » comme on disait à l'époque) et Lucius (Joaquin Phoenix), le garçon qu'elle aime, et vient bouleverser les bases la communauté. La jeune fille, aveugle, est pourtant la seule qui parviendra à maîtriser les métaphores colorées du film, entre rouge maléfique et jaune qui protège, et à percer les secrets bien gardés du village, fondé jadis par ses parents et leurs amis.

L'habileté du scénario, son symbolisme, la sobriété de la réalisation et la beauté de l'image, tantôt effrayante (les bois) ou apaisante (le mariage), font encore de ce film de Shyalaman une œuvre marquante et originale pour qui aime à se retrouver plongé dans les codes de son univers si particulier.
0Commentaire6 sur 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juillet 2011
Everyone lives a full life in a self-sufficient 1800's village. We live in a symbiosis with a mysterious species. However we also live free form the evils that permeate those other villages beyond the forbidden forest. So what happens when we violate the truce with the other species?

The film is produced by M. Night Shyamalan; so there is no surprise in the formula or big picture. It is not hard to figure out the premise shortly into the story. However there are several surprising twists on the way.

The acting was surprisingly exceptional. We have well known actors that have the ability not to let their personalities overwhelm their characters.

The sets and period costumes were superb. You can see that there was a lot of time and money that went into them. You have the feel that you are there.

Although this film may not have achieved the potential in many eyes it is probably one of the best balance and almost believable stories Shyamalan has shown us. It is more than just a tale as we se how people relate and can relate under stress and great joy.

The archetype for the movie could have been lifted right out of a Joseph Campbell's book "The Hero with a Thousand Faces" (1949). The four stages making up the cycle of a monomyth are "passage: separation-initiation-return:"
The Hero with a Thousand Faces: Commemorative Edition (Bollingen Series (General))

Lady in the Water (Widescreen Edition)

Running Out of Time by Margaret Peterson Haddix copyright 1995
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 décembre 2012
Du très grand M. Night Shyamalan, avec un scénario qui décoiffe. Beaucoup regretterons de ne pas y avoir pensé avant.
Un monde à part profondément enraciné dans l'amérique profonde et des acteurs qui sont toujours dans le ton.
Un grand bravo.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 octobre 2015
Dans un hameau entouré d'une forêt vivent quelques âmes. A la lisière du bois dont l'accès est tabou rôdent des créatures maléfiques... Il convient de ne pas franchir la frontière pour éviter les représailles de ceux dont on ne dit pas le nom...
Amateurs de films d'épouvante passez votre chemin, vous seriez grandement déçus !
Le film de Night Shyamalan est un conte philosophique traitant du replis communautariste.
Mais traité à la manière de ce réalisateur, le scénario du film recèle de sacrées surprises, et un gros soupçon d'angoisse...
Ne pas se promener seule dans les bois ! Si le loup y était...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 février 2005
Cette fable d'un groupe d'individus regroupés dans un village au 19ème siècle est réussie. Le réalisateur trompe bien les spectateurs avec une fin plus que surprenante et montrant que sous une fable peut se cacher un film politique sur la peur des autres.
Par contre, les bonus du dvd sont moyens avec un court métrage très très amateur
0Commentaire11 sur 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 octobre 2015
J'aurais pu mettre cinq étoiles mais... rien n'est parfait... Tous les personnages du film ont prouvé un talent inhabituel surtout Ivy. C'est vrai le film est lent mais parfaitement lent. La musique est excellente et très bien incrustée dans le film. Par contre j'aurais bien voulu découvrir la farce un peu plus tard (après la mort de la créature). Globalement c'est le meilleur du Shyamalan avec le sixième sens.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 août 2007
J'ai récemment découvert les films de Shyamalan. Outre son talent c'est un artiste qui a beaucoup de choses à dire, de messages à faire passer sur la vie, l'amour, l'espoir. Ce village est un symbole du retour aux vraies valeurs de la vie, chaque détail, chaque personnage a une signification. Un film que je ne manquerai certainement pas de recommander!
0Commentaire2 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juillet 2015
Une idée pour changer de vie, voir le monde autrement. Bien sûr l'idée du monstre ne serait pas dans mon choix d'une nouvelle vie.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
VINE VOICEle 16 août 2010
Premier plan : une vision lente et stressante du village. Chaque personnage joue un rôle important dans ce village entouré de bois et où il ne faut pas s'aventurer. "Ceux dont on ne parlent pas" sont cachés là, quelque part et attendent leur heure. Un pacte a été conclut : personne dans le village ne franchit les limites et les bêtes resteront dans la forêt.
Mais un jour le jeune Lucius décide de tenter le coup. Il ne va pas loin, juste cueillir une fleur rouge, couleur de la bête. Rien que ça va déchainer les foudres de ce qui vit dans les bois. Dés le soir venu, les bêtes se déchaîneront.

Pourquoi cette malédiction pése-t'elle sur le village ? Y a t'il un moyen de la stopper ?
Tout au long du film on ne pose ces questions, et puis d'autres. Comment cette communauté réussit-elle à vivre en totale autarcie, sans jamais voir d'autres personnes, sans avoir de nouvelles du monde extérieur ?

Souvent oppressant, assouplit par l'histoire d'amour de ces deux jeunes que tout oppose (?), les destins iront indubitablement vers leurs vérités, au péril de vies.

Sublimes interprétations de Joaquin Phoenix et Adrien Brody, deux acteurs plein de talents. Le village est un excellent film pour ceux qui savent regarder.
A ne pas manquer !
0Commentaire1 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,40 €
6,90 €