undrgrnd Cliquez ici KDP nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici ECFR_GNO_Flyout Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles9
4,1 sur 5 étoiles
5 étoiles
7
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
2
Format: DVD|Modifier
Prix:18,00 €+ 2,79 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Sans doute vaut-il mieux voir ce film au cinéma et en VO sous-titrée... Il m'avait "EBLOUIE"...
C'est l'histoire, muette, d'une famille bourgeoise traversée par la visite d'un "ANGE"... qui emporte tout, qui bouleverse tout sur son passage... qui DETRUIT TOUT... Il pousse chacun vers sa propre RADICALITE, vers le cœur de lui-même... vers son centre le plus profond, ses rêves, ses fantasmes, sa VIOLENCE même... On ne saurait donc dire, à première vue, si c'est un Ange du "Bien" ou du "Mal"...Quels DEGATS derrière lui...
Quelle LUMIERE aussi... Une fois que tout a été détruit, la LUMIERE perce de tous côtés... la Vie s'engouffre... redémarre...
Je crois que c'est l'expérience mystique, profonde, de la RENCONTRE AVEC DIEU... Une Rencontre folle, affolante, qui envoie en PSYCHIATRIE... Une Rencontre perturbante, déstabilisante, incompréhensible... Pour soi et pour "le monde", la "société"... Une Rencontre qui peut ... "laisser sur le carreau", "CARBONISER"... détruire... sans rien reconstruire derrière... Je conseille donc à chacun d'être extrêmement PRUDENT quand il s'engage sur le chemin spirituel, quand il DEMANDE à rencontrer Dieu, quand il prie, quand il "supplie", quand il s'engage, quand il "promet"... C'est une expérience qui "COUPE DU MONDE", qui ISOLE... C'est un RISQUE énorme... aux résultats incertains... On peut regretter son confort, sa vie "tranquille" d'avant... on peut "légitimement" penser que "tout ça" "N'EN VALAIT PAS LA PEINE"... C'est trop dur... On voudrait revenir en arrière... On donnerait "tout" pour "revenir en arrière"... ET ON NE PEUT PAS. ON NE PEUT PLUS... C'est ce que ce film magnifique montre très bien... Une fois qu'on a donné tous ses biens et sa "raison raisonnante", on ne peut plus les récupérer... C'est un "chemin sans retour"... Il faut "avancer droit"... Droit devant...S'enfoncer dans le DESERT... vers on ne sait quoi... on ne sait QUI... Soyons donc PRUDENTS...
Ce film, "réaliste" (!!!, en SON genre...), peut nous aider à faire un CHOIX. UN CHOIX DE VIE...
Je le recommande VIVEMENT... au moins à ceux intéressés par la spiritualité et la MYSTIQUE...
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mars 2014
Chef d’œuvre de Pasolini, Théorème est indémodable, toujours aussi surprenant et captivant comme à l'époque de sa sortie où je l'avais vu. Un classique.
11 commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 11 octobre 2010
Un Pasolini pour le moins fameux, au synopsis aussi ramassé qu'un bon vieux théorème mathématiques : un jeune ange/démon aux yeux clairs (comme le Rimbaud qu'il lit) s'introduit dans une famille bourgeoise et révèle le feu caché ou refoulé de chacun (amour, sexe, art, grâce, révolte sociale) avant de disparaître aussitôt. Mais la bourgeoisie a maille à partir avec les forces divines, et ce feu dont le brasier a disparu ne fera que les consumer petit à petit, les plongeant dans la disgrâce, la dépravation ou la folie...

Une analyse plus qu'une critique virulente de la bourgeoisie, avec ce film en forme de fantasme mystique et poétique, tant on sait que cette classe sociale, effroyablement organisée, ne sera jamais éclatée de l'intérieur. Le fantasme est poussé jusqu'au père abandonnant son usine aux ouvriers avant de se jeter dans l'Etna après s'être dépouillé de ses frusques comme Empédocle le fit après s'être déchaussé de ses sandales ! Pasolini se pose en montreur de la Révélation, "Apokalupsis" en latin, soit Apocalypse ; l'ange révélateur de la fin des temps (modernes), comme le Christ, est annoncé par un nouvel archange Gabriel en forme de postier papillonnant.

Un film atomisant, un peu dingue, 100% pasolinesque dans le fond comme dans la forme, fusion réussie de la mystique et de la chair au nom de la révolution sociale.
22 commentaires|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 août 2008
Encore un chef-d'oeuvre de Pasolini.
Poétique, mystique, révoltant, subtil, intelligent, littéraire, sulfureux, glauque, politique et satirique.
Quelques réserves sinon sur le traitement même si on sent un réel travail. Ce côté néo-réalisme (et pas baroque comme j'ai pu le lire) est trop présent à mon goût et peut-être Pasolini aurait dû se concentrer sur la ferveur (exemple : le "viol consenti" selon moi de la bourgeoise aurait dû être montré plus subtilement encore).

Autre chose : je peux comprendre aussi qu'on puisse s'em... à la vue de ce film, justement à cause peut-être de ce traitement "néo-réaliste" (même si on est loin des plans fixes inutiles quand même) mais pour des raisons qui m'échappent encore, j'ai été "happé" par les subtilités nombreuses, les références, la lecture biblique de l'existence, ses aspirations au scandale.

Pasolini choisit toujours très bien ses bandes sonores. Ici, en plus de Morricone, c'est du Mozart mais ce n'est pas plaqué gratuitement ; en témoigne cet accompagnement "funèbre" sur ce cri final qui résonne selon moi comme une vision matérialiste de l'enfer : la bourgeoisie errante, sans âme, qui revient à la terre, à Adam (=le terreux). La figure du "Christ du mal" en la personne de Terence Stamp, étonnamment silencieux, est très troublante : la perversion s'établit par le geste, la présence, et le toucher. La déchéance de cette bourgeoisie qui s'emmerde ajoute enfin à une vision politique de savant sur le rôle de cette classe sociale et son goût morbide pour l'anthropophagie. Quand le patron sort cette phrase "Qu'arriverait si je décidais de me dépouiller de tout et de donner mon usine aux ouvriers ?", nous sommes au sommet de la vision sociologique, loin, très loin des lieux communs, parce que Pasolini travaille cette déchéance du vide. "Théorème" est un véritable système de déstructure et de structure. Puissant.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 février 2005
Une famille bourgeoise de Milan dont chacun des membres vit avec ses problèmes emmurants?
Un visiteur annoncé par un facteur qui bat des ailes...
Le visiteur calme, appaise, révèle chacun à lui même
Que font chacun des membres désormais éclairés ?... comme des papillons ils butent sur un monde qu n'accepte pas leurs différences...ou qui demeure indifférent...
Un chef d'oeuvre,...de longs plans-séquences silencieux... beaucoup de "non dits" que seule l'image révèle
Un film pessimiste et dur...mais d'une grande beauté formelle et d'une grande portée interrogative...
Vous serez surpris...et vous aimerez !
Du grand cinéma
francois
11 commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juillet 2015
C'est parait-il un chef d'oeuvre. J'ai voulu voir mais je n'ai rien compris, ni à l'histoire, la magie, ni à la poésie de Pasolini.
Qu'est ce qui explique l'irrésistible attraction de tous les membre de cette famille bourgeoise pour je mystérieux jeune homme sorti de nulle part ? Inutile d'attendre la fin du film, on ne le saura jamais.
Et cette lenteur, et ce silence pesant ! Je me suis ennuyé fermement (pour parler poliment) pendant deux heures.
A réserver exclusivement aux cinéphiles avertis amateurs du genre.
J'aimerais bien qu'ils m'expliquent.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 février 2016
L'une des oeuvres majeures de P. P. PASOLINI. Un jeune homme mystérieux va bouleverser l'existence de chaque membre d'une famille bourgeoise milanaise. Miroir des troubles de leurs consciences, il permettra à chacun de révéler sa véritable personnalité au delà des masques qu'il se sont fabriqués et des conventions sociales. Une descente en abîme théologique et philosophique servie par le jeu d'acteurs remarquables et une parfaite maîtrise de la mise en scène, du montage, etc.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 décembre 2011
Un film magnifique, dérangeant; à la fois philosophique et politique qui ne laisse pas indemne... Une interrogation sur ce qui surgit après la déconstruction. Une réflexion possible sur le chaos post-révolutionnaire.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 septembre 2006
Qui est ce mystérieux jeune homme et quel est son rôle dans le soudain dérapage des personnages ? Et pourquoi cette femme se met elle "au régime"? et pourquoi le jeune homme urine sur sa toile? Je l'ai regardé trois fois mais je n'arrive toujours pas à saisir le pourquoi du comment. On m'en a dit le plus grand bien mais je ne vois toujours pas. Je suis peut-être limité mais je ne vois pas où Pasolini veut en venir dans ce film. Je le trouve ennuyeux et inregardable. C'est pourtant ce qu'on appelle du cinéma d'auteur mais cet auteur ne m'a pas passionné. Alors pardon, huez-moi, mais je n'ai pas aimé.
11 commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

14,20 €
9,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)