undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles9
4,1 sur 5 étoiles
Prix:8,16 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 31 décembre 2012
Carol Reed , réalisateur du Troisième homme , compose son " extase et agonie " en 1966. Le film met l'accent sur la relation électrique , passionnelle , complice , entre l'artiste Michel Ange , irrèvencieux , violemment insolent ,au péril de sa vie , parfois humble , et son mécène , le pape Jules II , intransigeant , tyrannique , intuitif, et sur la création de l'oeuvre monumentale qu'est la chapelle Sixtine.
Commande d'un homme de pouvoir en extase (refoulée ) devant les dons extraordinaires de son artiste ( et jouet ) attitré. Despote éclairé qui ordonna à un sculpteur né ( "je suis un sculpteur ,pas un peintre!" , s'exclame Michel Ange , affolé par l'ampleur de la tâche ), une fresque en apparence , irréalisable.
Michel Ange, au départ réticent ,S'absorbe totalement dans la conception de l'oeuvre , et la réalisera , par delà la jalousie d'un Bramante , désireux d'évincer son rival à Rome , en proposant au pape , les services du jeune
Raphaël , et les sarcasmes des cardinaux offusqués par la nudité des personnages peints.
Les relations du pape et de l'artiste sont brillamment rendues , le film met en évidence le rôle prépondérant du pape guerrier ( mais non dépourvu d'une véritable sensibilité artistique ) dans la génèse de l'oeuvre , véritable instigateur , détonateur , de l'oeuvre , soutenant opiniâtrement
Michel Ange dans sa réalisation : " ce qui coule dans ses veines , ce n'est pas du sang , mais de la peinture ".
Le jeu des acteurs est parfait . Charlton Heston , fidèle à lui-même dans ses rôles d'hommes forts , droits , entiers , audacieux , est très crédible en Michel Ange , et n'a rien à envier ; à l'interprétation de Van Gogh ( autre très belle réussite du cinéma Hollywoodien sur la vie d'un peintre ) par Kirk Douglas , et Rex Harrison , inoubliable capitaine de l'aventure de Mme Muir , est digne de lui : majestueux , altier et... facétieux.
la difficulté du travail pictural est très bien restituée : mise en place des échafaudages , obligation de s'adapter aux messes ( Reed n'hésite d'ailleurs pas à se moquer de l'église , d'une manière diaboliquement espiègle , et les répliques humoristiques ne manquent pas dans le film ), esquisses des têtes des saints réalisées dans une taverne , jets de peinture sur la tête de Michel Ange , travail des assistants , attente angoissée du salaire qui ne vient pas...
Historiquement riche ,quoique sûrement pas entièrement fidèle à l'Histoire , le film fourmille de
détails psychologiques. Hélas , censure Hollywoodienne et époque oblige , l'homosexualité de Michel Ange , même si suggérée , est édulcorée par une très hypothétique liaison platonique avec une fille de Laurent de Médicis , la contessina Ridolfi ...
Les couleurs sont somptueuses , les costumes superbes . Les dialogues emprunts de grandeur .
Etrange clin d'oeil du cinéaste à une oeuvre d'un autre artiste lorsque Michel Ange , fuyant le pape , et grimpant au sommet d'une montagne , contemplant , de dos , les nuages , y voit les figures de sa création de l'Homme ?.
Hommage à Friedrich et son romantique tableau : l’espoir ?...
Au final , même si très hollywoodienne dans l'esprit , cette extase et agonie , est une très belle oeuvre cinématographique , et une magnifique réflexion sur le création et l'Art. Elle gagnera à être visionnée dans la langue originelle de Michel Ange , l'italien.
En bonus , une introduction sucinte , mais très intéressante , sur les oeuvres de Michel Ange.
2020 commentaires|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 28 septembre 2009
L'histoire de la création de la chappelle Sixtine sert de prétexte à une réflexion sur les rapports entre l'art et le pouvoir économique, religieux et politique. Un sujet intéressant qui aurait gagné à être filmé de manière moins académique par un Carol Reed qu'on a connu plus inspiré.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 décembre 2012
Excellent film intégrant l'art, la politique et la religion.
Un Charlton Heston émouvant, authentique dans la peau de son personnage. On y croit.
Rex Harisson est également surprenant dans le rôle du Pape.
Il semblerait que maintes scènes aient été tournées dans les lieux mêmes (Chapelle Sixtine).
Les décors sont jurant de vérité.
Du grand cinéma.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juin 2013
film agréable a regarder avec un CE en peintre légendaire, face à Jules II, bien interprété. Acteurs de bons niveau, action bien mené, assez plaisant
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 mars 2016
bons acteurs ;bon sujet instructif pour les enfants vraiment magnifique à recommandé nnnn bbbb kkkk eeee qqq cccc uuu ttt
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 juin 2015
Produit conforme parfait je recommande se produit a tous les acheteur pas dessus du tous parfait tres bien je recommande
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 septembre 2014
Merci de toute coeur.... Tout très bien tout a fait contente ... Comme décrit très contente de mon achat...très beau film
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mai 2016
Un film qui retrace le grand chantier de la chapelle Sixtine entrepris par un pape mégalomane et un sculpteur et peintre désobéissant.
Heston et Harrisson sont irremplaçables dans ces deux rôles.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 février 2013
J'ai bien redémarré trois fois le film parce que l'anglais revenait avec obstination (marre de se voir imposer cela!) avant de me rendre compte que le long prologue à la voix américaine pédante n'étant tout simplement pas doublé et qu'il fallait sauter à la 15e minute (!) avant d'entendre du français.

Sinon bon film, mais qu'on enlève ces longs prologues en amerloque. Je ne commande pas de France pour avoir cela!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,44 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)