Commentaires en ligne 


1 Evaluation
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 après my funny valentine..., 19 avril 2011
Par 
oiseau de nuit (Quelque part dans le Sud Ouest...) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Four & More (CD)
Voici donc la suite de ce magnifique concert donné au Philarmonic Hall du Lincoln Center de New-York le 12 février 1964... La première partie, plus axée sur des ballades (Stella by Starlight, I Thought About You...) était parue dans le magnifique My Funny Valentine. Ce deuxième compact baptisé "Four & More" est du même tonneau, du même niveau, de la même qualité musicale. On retrouve quelques standards mais surtout des thèmes issus de l'album Seven Steps To Heaven (Joshua...). Ici, les thèmes sont d'une violence et d'une fulgurance inouïes. Le nouveau quintette de Miles composé de George Coleman au sax ténor, Herbie Hancock au piano, Ron Carter à la contrebasse, et Tony Williams à la batterie, clôt ainsi la soirée, dans un concert qui restera d'anthologie.

L'art de la déconstruction chez Miles, et ce dès le premier thème ("So What") est flagrant. Interprétée cinq auparavant dans l'album mythique Kind of Blue, la version donnée ici explose littéralement, avec une circulation inouïe en termes d'idées, et surtout un swing énorme qui nous laisse carrément pantois. Miles déboule, monte sur la vague, se perd pour notre plus grand bonheur dans le fracas des rouleaux. La première fois que j'ai écouté cet opus, ce fut un choc pour mes papilles auditives. Vingt ans plus tard, d'y revenir, le plaisir est toujours intact. La suite est du même acabit. Aucun répit: les musiciens, sans relâche, surfent sur les crêtes les plus folles sans jamais mouiller leurs smoking (il suffit d'écouter les versions de Walkin' ou encore de Joshua). Pour ce thème, Hancock livre un solo d'anthologie, se mettant en danger constamment. Doubles, triples, quadruples croches...

Après un mini break de quelques minutes ("go-go"), voilà que ça repart de plus belle: avec "Four", la rythmique s'en donne à coeur joie. Le feu, la tension semblent habiter nos trois galopins. Idem avec "Seven Steps to Heaven". Faut croire Ron Carter qui, dans les notes de pochette, rappelle en outre ceci: "jamais on ne donnait de concerts "cools". L'effort était constamment présent. Quoi qu'il en soit, on jouait avec une intensité et une concentration qui ne faisaient jamais défaut". Faut dire que l'époque était révolutionnaire (droits civiques pour les Noirs, mais aussi nouvelles revendication de droit pour les femmes, la guerre du Vietnam qui se profile à l'horizon...). D'où ce sentiment d'intranquillité pour l'auditeur, ce sentiment que les musiciens se mettent constamment en danger. Et quand en plus la qualité de son est exceptionnelle, ça donne un disque d'autant plus exceptionnel. Bref, à ne manquer sous aucun prétexte, si l'on a apprécié My Funny Valentine (qui me paraît quand même au dessus du set de "Four and More").
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Four & More
Four & More de Miles Davis (CD - 2005)
Cliquez pour plus d'informations
Pas de stock; commandez maintenant et nous vous livrerons cet article lorsqu'il sera disponible
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit