Commentaires en ligne 


9 évaluations
5 étoiles:
 (8)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 ...plus vite que son ombre!
Sans être un spécialiste du western, Edward Dmytryck nous offre néanmoins avec"L'homme aux colts d'or" un très grand film, servi en plus par quatre super-stars hollywoodiennes: Henry Fonda, Richard Widmark, Anthony Quinn et Dorothy Malone. Le sujet est particulièrement intéressant puisqu'il nous conte comment l'on faisait régner...
Publié le 13 janvier 2010 par Michel Gonon

versus
14 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 ALERTE/ALERTE/ALERTE
Je possède le DVD de ce film que j'adore,et je viens d'acheter le BLU-RAY.Si vous possédez un lecteur BLU-RAY capable d'afficher un upscaling convaincant,la seule différence que vous verrez entre l'image des deux supports sera une meilleure stabilité d'affichage,point barre.La définition est à deux trois moment supérieure...
Publié il y a 24 mois par wislock


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 ...plus vite que son ombre!, 13 janvier 2010
Par 
Michel Gonon (France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'homme aux colts d'or (DVD)
Sans être un spécialiste du western, Edward Dmytryck nous offre néanmoins avec"L'homme aux colts d'or" un très grand film, servi en plus par quatre super-stars hollywoodiennes: Henry Fonda, Richard Widmark, Anthony Quinn et Dorothy Malone. Le sujet est particulièrement intéressant puisqu'il nous conte comment l'on faisait régner l'ordre dans les petites villes des territoires de l'ouest avant que ceux-ci n'adhèrent à l'Union pour devenir des états.

La ville de Warlock qui donne son nom au titre original se trouve justement en Arizona, un territoire qui n'entrera dans l'Union qu'en 1912. A Warlock, c'est la loi du plus fort qui prime, et la bande de cow-boys de McQuown l'a bien compris et fait régner la terreur en ville, assassinant les marshalls ou les contraignants à fuir.
C'est dans ce climat que les citoyens décident d'engager une sorte de régulateur, Clay Blaisdell(Henry Fonda). Ce dernier accompagné de son second Tom Morgan(Anthony Quinn) met les choses au point dès son arrivée: en un mot , tous ceux qui troubleront l'ordre seront abattu par lui sans aucune autre forme de procès. Quelques cow-boys tentent de le tester mais sont vite calmés par sa rapidité.

L'un des cow-boys, Johnny Gannon(Richard Widmark) commence à s'éloigner de son clan pris de remords après un massacre. Celui-ci accepte la place de marshall et devra faire tampon entre Blaisdell et les cow-boys. Mais certains d'entre eux voudront affronter le redoutable "gunfighter" et la poudre parlera.
Finalement c'est Gannon, aidé par l'un de ses anciens coéquipiers qui viendra à bout du gang, laissant Tom Morgan sur sa faim. Il aurait voulu que son complice règle cette affaire et en ressorte auréolé, mais Blaisdell veut tourner la page de sa carrière et envisage un mariage. Morgan n'accepte pas et s'étant saoûlé s'en prend aux citoyens pour attirer Blaisdell. Celui-ci tente de le raisonner mais Morgan dégaine et oblige Blaisdell à l'abattre. Blaisdell jusque là froid et flegmatique, craque, insultant l'assemblée et mettant le feu au saloon.

Le scénariste a paraît-il sous-entendu une relation homosexuelle entre Morgan et Blaisdell(je verrai plutôt un amour platonique), ce qui peut expliquer le comportement de ce dernier. Le marshall Gannon l'ayant sommé de partir, il s'en ira après avoir une dernière fois dégainé ses colts à crosses d'or...pour les jeter dans la poussière.

Western psychologique, "Warlock" bénéficie d'une mise en scène efficace, mêlant suspense avec des moments de tension très forts et séquences plus intimistes ou Blaisdell et Gannon se laissent séduire par les belles Dorothy Malone et Dolorès Michaels.
Un western digne du style de Sturges, indispensable aux amateurs du genre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un film cousu d’or pour des êtres bancals, 31 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Homme aux Colts d'or (DVD)
Edward Dmytryk est un cinéaste américain d’origine ukrainienne qui a réalisé un nombre conséquent de films de série B, plus de 40 entre 1939 et 1959: ils sont pour la plupart restés inconnus en France, même dans les ciné-clubs. Peut-être est-ce dû aux effets de la Guerre Froide et du Maccarthysme: réputé de gauche, Dmytryk est mis à l’index à partir de 1947; convoqué par la Commission des Activités Anti-Américaines, il refuse de donner des noms de militants communistes et devient ainsi l’un des «Dix d’Hollywood» qui résistent à cette chasse aux sorcières. Dmytryk est emprisonné six mois puis s’exile en Grande-Bretagne où il réalise deux films. Mais, en 1951, il est le seul des Dix à se rétracter et dénonce de nombreux sympathisants communistes, dont Adrian Scott, un ami scénariste avec qui il a collaboré pour "Feux croisés". Ainsi, il a souvent, comme Elia Kazan, été considéré comme un traître fasciste par les critiques de la gauche progressiste, son œuvre cinématographique passant au second plan.

Ce n’est pas le cas pour "Warlock" ("L’Homme aux colts d’or") qui est son film le plus connu (avec "Ouragan sur le Caine") et aussi son plus gros succès en salles, notamment grâce à une distribution éclatante. Dmytryk est surtout apprécié, notamment par Bertrand Tavernier, comme un metteur en scène intelligent dont les qualités principales sont d’exploiter des scénarios ambitieux et de savoir diriger de grand acteurs.

L’histoire de "L’Homme aux colts d’or" est basée sur l’opposition entre tradition et modernité, entre campagne et ville, entre cow-boy et citadin, entre liberté et loi.
Après les échecs successifs de plusieurs shérifs pour rétablir l’ordre, la ville de Warlock, terrorisée par les cow-boys du clan d’Abe McQuown, décide d’employer un Marshall. En réalité, c’est Clay Blaisedell, un mercenaire aux colts d’or, qui est chargé par contrat de faire régner la loi voire, si nécessaire, de tuer les cow-boys. Épaulé par Tom Morgan, un vieil ami infirme et un organisateur hors-pair de tripot, Blaisedell réussit rapidement à rétablir la sécurité publique. Mais, comme il l’avait annoncé au départ, ses manières de procéder en dehors de tout cadre légal font que ceux qui le soutenaient se retournent contre lui. Un shérif adjoint officiel est alors nommé: il s’agit en fait de Johnny Gannon, un ancien cow-boy du clan d’Abe McQuown. Ce nouveau shérif peu expérimenté va devoir s’opposer à la fois à ces anciens partenaires et aux miliciens.

Méritant son succès, ce film nous donne à penser, comme l’affirme Tavernier dans les suppléments, que tout repose sur une histoire centrée sur des personnages originaux et un casting d’enfer. Henry Fonda interprète un mercenaire qui préfigure Frank, le tueur à gages d’«Il était une fois dans l'Ouest». Anthony Quinn est magnifique en dandy estropié et joueur sans scrupules. La relation des deux tueurs est d’ailleurs ambiguë: l’homosexualité est sous-jacente. Richard Widmark, quant à lui, réalise une performance subtile, quoiqu’en dise notre Bertrand national (toujours dans les suppléments). Les deux femmes, jouées par Dorothy Malone ("Écrit sur du vent", "La Ronde de l'aube") et Dolores Michaels, sont aussi bien campées pendant la première moitié du film: hélas, le scénario et leur place sont plus convenus une fois devenues femmes aimantes et au foyer. Tous les autres personnages sont haut en couleurs. Wallace Ford est Holloway, un petit juge claudiquant et énervant, qui est le pendant symétrique pendant tout le film de Tom Morgan l’estropié. Tom Drake est Abe McQuown, le chef veule et lâche des cow-boys. Et enfin, Curley Burne, un homme clé du clan, est le meilleur second rôle: il est tenu par DeForest Kelley (le Dr Leonard McCoy de la série "Star Trek") tout en ambiguïté.

Le scénario peut paraître complexe mais il n’en est rien grâce à une mise en scène sobre, efficace, des cadrages fluides et surtout un montage très symétrique qui renvoie les personnages (et leurs passés) les uns aux autres.
Encore un grand metteur en scène sous-estimé, heureusement réévalué par une copie DVD de grande qualité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un très grand western, 2 janvier 2009
Par 
Latour07 (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'homme aux colts d'or (DVD)
Voici l'un des plus grands westerns jamais tourné. La difficile vie dans l'Ouest. La nécessaire paix et donc un nécessaire ordre public. Hélas tous les shérifs sont régulièrement abattus par les hommes d'Abe McQuown.

Les habitants de la petite ville de Warlock font se décident à faire appel aux services du pacificateur, "régulateur", Clay Blaisdell brillamment interprété par Henry Fonda (qui annonce son futur rôle dans "Il était une fois dans l'Ouest").

L'intrigue est plus riche que la simple évocation du résumé. Richard Widmark est excellent dans son rôle de grand frère, citoyen décidé à assumer, légalement, l'ordre après les excès du régulateur.

La scène du duel final est d'anthologie.

Un très grand western.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


14 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 ALERTE/ALERTE/ALERTE, 25 avril 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Homme aux Colts d'or [Blu-ray] (Blu-ray)
Je possède le DVD de ce film que j'adore,et je viens d'acheter le BLU-RAY.Si vous possédez un lecteur BLU-RAY capable d'afficher un upscaling convaincant,la seule différence que vous verrez entre l'image des deux supports sera une meilleure stabilité d'affichage,point barre.La définition est à deux trois moment supérieure de 5% (oui je n'exagère pas),est c'est tout,le master est identique (cheveux sur le bas de l'image sur le logo fox,drops...),bref cela ressemble à un upscaling 1080p très légèrement supérieur à celui de mon lecteur (SONY BDP S760).Mon conseil,à n'acheter que si vous ne le posséder pas déjà en DVD.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 un classique du western, 2 janvier 2014
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'homme aux colts d'or (DVD)
L'âge d'or du western américain avec un trio de superstars Henry Fonda, Richard Widmark & Anthony Quinn. Le scénario est impeccable, les personnages sont ciselés avec précision, ambigus et imprévisibles. C'est un film mythique qu'il faut voir absolument
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 classique, 9 décembre 2013
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'homme aux colts d'or (DVD)
Western classic avec des specialistes du genre: henry fonda, anthony quinn, etc...Bon scenario, des acteurs a leurs places .Bonne qualite d'image et de son.Rien a reprocher a cette article, avec en plus une livraison gratuite et rapide.Parfait.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le grand western d'un réalisateur controversé., 17 janvier 2011
Par 
Glenn75 "Glenn75" (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : homme aux colts d'or (L') (DVD)
"L'homme aux colts d'or - Warlock" est un western américain d'Edward Dmytryk (1958, mais une sortie en France en 1959 - 2h02)
Scénario : Robert Alan Arthur et Oakley Hall (d'après son roman). / Montage : Jack W. Holmes.
Photo : Joseph Mac Donald (cinémascope, de luxe color) / Musique : Leigh Harline

Casting : Henry Fonda (Clay Blaisdell), Richard Widmark (Johnny Gannon), Anthony Quinn (Tom Morgan), Dorothy Malone (Lily Dollar), Dolores Michaels (Jessie Marlowe), Tom Drake (Abe Mc Quown), Deforest Kelley (Curley Burne), Frank Gorschin (Billy Gannon), Wallace Ford (le juge Holloway)...

Synopsis : A Warlock, en 1865, la petite ville de l'Ouest est bien difficile à gérer car elle est sous l'emprise de la bande d'El Pablo dirigée par le riche propriétaire Abe Mc Quown. Les citoyens décident alors d'engager un redoutable tireur, Clay Blaisdell, aidé de son acolyte Tom Morgan. Ils vont remettre de l'ordre mais la population devient méfiante à leur égard. Le marshal fédéral, de passage dans la ville veut régulariser Blaisdell qui refuse alors c'est Johnny Gannon, un voyou repentit qui est nommé shérif de warlock...

Edward Dmytryk (1908-1999) commence sa carrière de réalisateur, en 1935, sur un western de court métrage "The Hawk", il en tournera cinq autres. 1954 "Lance brisée (La)", 1957 "L'arbre de vie", 1959 "L'homme aux colts d'or", "Alvarez Kelly" et en 1968 "Shalako". Ce cinéaste traine derrière lui, depuis les années 50, un passé peu glorieux qui le discréditera fort longtemps. Il refusa de répondre aux questions de la commission d'enquête des activités anti-américaines mais, après une peine de six mois de prison, il accepta de donner des noms. Grâce à cela il put poursuivre sa carrière mais il ne sera plus jamais considéré. Tous ses films feront alors l'objet de critiques négatives.

Le film commence sur la préparation d'un traquenard contre le shérif de Warlock. Malmené, il risque d'être tué à tout instant mais il craque et s'enfuit sur un cheval sous les coups et les quolibets de la bande qui fait la loi dans la ville. Cette fois c'en est trop, les citoyens se réunissent en comité pour trouver le moyen de rétablir l'ordre et, surtout, de chasser la bande de bandits dont le patron est le plus gros éleveur de la région. Les trois personnages principaux, Blaisdell (Henry Fonda), Morgan (Anthony Quinn) et Gannon (Richard Widmark) s'équilibrent et le traitement des actions est correctement mis en scène même s'il y a beaucoup de contre-plongées et de travelings, cela ne nuit pas. Je n'ai trouvé aucun temps mort. La couleur et le cinémascope sont utilisés avec bonheur, même dans les scènes de nuit ou dans la poussière.

Côté actrices, Jessie Marlowe (Dolorès Michaels) va réussir à séduire Clay Blaisdell (Henry Fonda) ce dernier envisageant même le mariage et la vie de famille, mais le tueur se ressaisira. Lily Dollar (Dorothy Malone) fille de saloon et de moeurs légères, va se transformer tout au long du film en tombant amoureuse du timide Johnny Gannon (Richard Widmark).
Actrice de talent, Dorothy Malone (née en 1925) a quelques 100 films (y compris téléfilms et série TV) à son actif et elle apparait, en 1945, dans un tout petit rôle dans son premier western "Frontier Day". Créditée de 16 westerns elle est l'une des actrices les plus prisée du genre. Malheureusement elle tiendra, presque toujours, des rôles de garce ou de femme légère. Elle sera excellente dans "Perdido (El)" en 1961.

Conclusion : un western intéressant avec sa triplette d'acteurs qui nous régalent, sans aucune fausse note, d'une histoire passionnante.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 géant, 28 octobre 2009
Par 
DUNCANIDAHO "DUNCANIDAHO" (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'homme aux colts d'or (DVD)
Un des plus grands western de l'histoire et peut être un des plus grand film américain de l'époque.
Comme "High Noon", "le train sifflera trois fois" avec Cooper, ou "Rio Bravo" avec John Wayne et Walter Brennan, "Warlock" est un western parce que tout le monde porte un colt à la ceinture, mais l'intrigue, les personnages sont tellement universels qu'il pourrait s'agir d'un tout autre genre que le western, ce qui ne changerait rien à l'histoire.
Le bon : Henri Fonda ici dans un de ses meilleurs rôle est un peu trop ambigu pour être vraiment sympathique : la scène ou il tue son ami Anthony Quinn et fauche le juge infirme : "rampe devant lui juge car lui c'était un homme" (comment la critique a t elle laissé passer cela ?
Anthony Quinn, dont c'est un des premier grand rôle, est pathétique et un des méchants : Richard Widmark (fabuleux comme à son habitude) n'est pas tout à fait méchant...
La fin est une scène d'anthologie bien sur, noter les similitudes entre le départ d'Henri Fonda de Warlock et celui de Gary Cooper à la fin de High Noon, sans un regard à la foule des curieux massés là pour la curie, sans un regard derrière eux, le destin de l'homme face aux évènement et face à lui même.
Warlock se regarde encore avec beaucoup de bonheur, c'est un des rares western (avec les deux précités) et quelques John Sturgess qui n'ont pas pris une ride.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 REMARQUABLE !, 27 avril 2012
Par 
Coloma Jean-jacques (Pau, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Homme aux Colts d'or [Blu-ray] (Blu-ray)
L'un des westerns urbains les plus célèbres aux côtés de Règlement de comptes à OK Corral et tant d'autre chefs d'oeuvre... Pour lui rendre hommage, une qualité BLU-RAY suprême ! Quelle profondeur de champ et quelle finesse de grain... BRAVO SIDONIS ! Continuez à nous produire des blu-ray d'une qualité aussi parfaite, on redécouvre ces westerns dans des conditions inespérées ! *****
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xb0d3b204)

Ce produit

L'homme aux colts d'or
L'homme aux colts d'or de Edward Dmytryk (DVD - 2005)
EUR 7,41
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit