undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:116,44 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 21 décembre 2010
j'ai acheté le vinyl puis le CD qui coûtait alors quelques francs!
Superbe des chansons mémorables :bullet in the sky , promised land ,last train to San Antonio .. à se procurer avec les "best "en attendant la baisse du prix !.
si vous aimez le meilleur de Clapton ,TJ White ,J J Cale ,Chris Rea bref le style laid- back cette musique est pour vous .
par la suite in enrégistrera "destiny road dans la même veine
des mélodies ,une voix ,une ambiance ,la guitare est subtile ,bluesy .
Autant les disques instrumentaux de Peter Green sont "datés "autant celui ci qui remonte à 1980 n'a pas pris une ride il passe en boucle depuis 3 décennies .

les titres sont signés Green mais pas Peter ,je sais qu'il avait un frère musicien ....
Peter Green l'ex bleusbreaker ,qui a passé plus de temps en H Pqu'en studio devait ensuite signer deux superbes albums d'hommage à Robert Johnson matinés de godspel plus" habité "que ceux ,honnètes de Eric Clapton
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 décembre 2010
CHRONIQUE DE BENOIT FELLER MAGAZINE ROCK§FOLK MAI 1981 N° 172 Page 117
4° Album (en solo) 1981 33T Réf : Musidisc PVK 2802
Peter Green pourrait-il être au rock d'aujourd'hui ce qu'il fut à celui d'hier ? Avec ce "Watcha Gonna Do", on tient, pour la première fois depuis depuis le retour de l'albatross (qui eut lieu en 1979), un élément de réponse intéressant à une question que tôt ou tard son public va poser au musicien. On ne saurait en effet imaginer que semblabe artiste en vienne à se parodier lui même et puisse décevoir. Or, malgré la présence d'une trés belle chanson et celle d'un rock blues qui atteignait l'inouï "Walkin' The Road", "Little dreamer", était un album à demi manqué, un enregistrement incertain, privé de souffle et de relief. "Watcha Gonna Do?" est, lui, une réussite, un excellent, sinon un grand album. Il s'agit d'un disque de musique noire, moderne et surprenante, d'un album qui s'inscrit dans ce qu'on nomme "la logique d'une évolution" en même temps qu'il transcende cette logique. Noire, musique ne saurait l'être davantage : ceci est une osmose de blues, de rhythm'n'blues, de funk, de soul, de reggae, et même de disco. Tempos swinguants et compliqués, orchestration d'ébène, valse de thèmes, de riffs pendant laquelle dansent entre elles les ombres de John Lee Hooker et de Diana Ross, de BB King et de Donna Summer, de Marvin Gaye et d'Aretha Franklin, de Winston Rodney et de Bessie Smith, de Chic et de Toots. Etonnant, mais toujours moins que ce dégage l'album, lequel est le nouveau manifeste du flip spatial qu'est la vie intérieure de ce banlieusard aux mains de docker, ainsi qu'un poème anglais désemparé et sexuel où étincellent les lumières de Londres, comme en écrivirent en leur temps Fleetwood Mac, Free, Led Zeppelin ("Rain Song"). Musique ambivalente, à la fois profonde et légère (le sensationnel "Bizzy Lizzy", émouvante ("Lost My Love") et détachée, triste et indifférente et où une guitare géniale ("Give Me Back My Freedom") plane ici et là, par dessus un orchestre de variètés. Musique à écouter dans le secret de sa chambre et qu'on pourrait aussi entendre sur FIP (bouchon entre les portes d'Orléans et de Bercy), dans les monoprix et les halls d'aéroports. La perfection. En un sens, et c'est paradoxal, le Peter Green de "Watcha Gonna Do?" n'est pas si éloigné d'une certaine new-wave anglaise, d'un rock incantatoire et austère, à la fois beau et froid, un rien morbide. Le guitariste, pourtant, ne connaît rien à la musique d'aujourd'hui ; son groupe préféré est Abba.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

51,37 €
10,09 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)