Commentaires en ligne 


5 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

15 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Instrument optique exceptionnel, 1 avril 2012
Par 
Harry So nah (Plöner See) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Canon Jumelles 10 x 42 L IS WP (Appareils électroniques)
GENERALITES
Tout d'abord, je vous prie d'excuser les fautes d'orthographe, j'utilise rarement le francais sur le plan technique au détriment de l'anglais ou de l'allemand.
Je dispose maintenant depuis plus d'un an de la totalité de la gamme des jumelles stabilisées Canon et confirme l'évaluation positive de Mr. Maingeot sur ces jumelles.
J'ai téléchargé quelques photos qui permettront au lecteur intéressé d'avoir une idée plus précise des détails et des comparaisons avec les autres modeles, car l'une des questions essentielle est de se faire une opinion si ce modelle très cher dispose d'une reation qualité-prix qui justifie l'achat.

Je tiens tout d'abord à préciser que je n'ai aucun intéret économique vis-à-vis de Canon, meme si je possède la totalité de leurs jumelles. C'est tout simplement le résultat de ma passion de collectioneur spécialisé depuis de nombreuses années dans les optiques ultra-performantes qui m'a peu à peu entrainé à acquérir la totalité de ces produits, au meme titre que la totalité des jumelles de très haut de game de Zeiss (Victory T*FL), Leica (Ultravid HD), swarovski (SL +SLC), Steiner (Xtreme + XP), Kowa (Prominar), Meopta (B1), Nikon (EDG +HG), Eschenbach (Farlux), Alpen (Rainier), Fujinon (FMT-SX)...
comme cela, je peux non seulement faire preuve de ma neutralité mais également vous donner la liste de pratiquement toutes les jumelles de notre planète qui sont d'une qualité irréprochable et disposent de performances plus que satisfaisantes (ce qui vous évitera des recherches le cas échéant).

ATOUTS ESSENTIELS DES 10X42 L IS WP
Outre la stabilisation commune aux autres IS, les principales caractéristiques des 10x42 L IS WP sont l'étanchéité et la qualité supérieure des revètements des surfaces optiques dont on trouve l'équivalent par exemple dans les Nikon 18x70 IF WP ou les Fujinon FMT-SX.
Les 10x42 sont les seules stabi (Série IS) qui sont si réellement étanches que Canon recommande de les placer dans un seau d'eau pour les nettoyer du sel en utilisation maritime.
Normalement, en qualité maritime, l'on utilise des jumelles d'un grossissement de 7x comme les Steiner 7x30 et 7x50 des séries Navigator et Commander. Ce faible grossissement résulte de l'instabilité due au roulis ou au tanguage. Les 10x42 reculent ces limites par leur stabilisation électronique très efficace. Le facteur varie de 30 à 80 % selon les conditions d'observation.
En outre, il est normalement très difficile de pouvoir observer à partir de 10x sans trépied, les battements de coeur font tréssauter l'image et la fibrillation musculaire se fait également ressentir. Avec ces 10x42 stabilisées, il est facilement possible de déchiffrer une écriture, la où des 10x ou 12x normales livrent ces détails, mais les mouvements de l'image ne permettent ni à l'oeil ni au cerveau de les interpreter.

Ceci dit, mes observations permettent de certifier la très haute qualité des revètements optiques. Certes, les autres IS offrent une très grande précision, clarté et fidélité chromatique, mais dans des situations extrèmement difficiles, les 10x42 ont un tout petit supplément de performance qui peut jouer un role marginal dans la décision d'identification.
A mon avis, ce petit supplément de performance n'est pas suffisant pour justifier le supplément de prix. Dans 98 % des cas, l'observateur sera entièrement satisfait des images que délivrent les 10x30 qui sont beaucoup moins chères. L'avantage essentiel de la stabilisation peut donc etre acquis avec la meme efficacité pour le prix beaucoup plus modique des 10x30. Je ne recommande les 10x42 que pour une utilisation professionelle ou semi-professionelle ou encore si le facteur financier ne joue pas un role important dans la décision d'achat. Pour ceux qui s'interessent aux détails, je recommande la lecture de mes commentaires en allemand ou en anglais sur différentes plates-formes car je suis beaucoup plus à l'aise sur le plan de technique optique avec ces langues (envoyez-moi un message et je vous communiquerais les sources).

EVALUATION
Pour procéder à une évaluation, j'ai pris comme base quelques unes de mes jumelles de très haut de game comme les toutes récentes Zeiss Victory 10x42 T*FL, Nikon 10x42 SE CF, Kowa XD 44 ou équivalentes de Leica, Swarovski etc. qui sont sans aucun doute les meilleures optiques que l'on peut actuellement se procurer à des prix qui ne sont malheureusement pas à la portée de tout le monde.
La note maximum de 10/10 représentant la meilleure performance de ces optiques, une note de par exemple 8/10 exprime donc déjà une excellente performance très supérieure à la moyenne.
Je m'abstiendrai de toute description du produit lui-meme puisque l'on peut trouver ces détails par ailleurs.

Conception (Design) et qualité de fabrication: 7/10
L'intégration d'une source d'énergie et de moteurs a pour conséquence une augmentation de poids substantielle et une forme peu conventionelle, pas très propice au maniement. En outre, les choix des constructeurs pour certains éléments ne sont pas toujours extrèmement favorables. En détail:
1.250 Gr, c'est beaucoup ! Les jumelles Docter qui ne sont pas un poids plume, pèsent par ex. 900 Gr.
En outre, le corps des 10x42 L IS WP est gros comme mes jumelles Zeiss 15x60 T qui sont avec 1,6 Kg vraiment aussi performantes qu'encombrantes.
On recherchera en vain des vices de fabrication. Les matériaux et l'usinage sont dignes de la désignation "made in Japan", c'est-à-dire un synonyme pour "perfection".

Qualité de fonctionnement mécanique: 10/10
Il s'agit quatre éléments classiques: l'écartement inter-pupillaire, le mécanisme de focalisation, l'ajustement de dioptrie et l'adaptation des oculaires pour les porteurs de lunettes (élargement du champ visuel grace au rapprochement de la pupille de la surface de l'oculaire).
Pour régler l'écartement inter-pupillaire, il est nécéssaire de saisir des deux mains les blocs oculaires pour les faire pivoter latérallement. Un mécanisme peu ordinaire mais d'un fonctionnement impeccable et précis.
Le disque de focalisation en caoutchouc est bien placé et d'une longueur de 24mm. Le diamètre est suffisant. Il a une plage de fonctionnement de 2 3/4 tours soit la somme incroyable de 990 degrés. L'on pourrait croire que cela implique un maniement permanent de la focalisation, mais il n'en est rien. En réalité, grace à la profondeur de champ d'environ 150m à une distance focale de 100m, l'on fait peu appel à un ajustement. La commande focale est exceptionellement douce et réguliere grace à une démultiplication généreuse et comme l'optique réagit instantanément et très précisément au moindre appel de l'index, il en résulte une commande incroyablement souple et précise qui se traduit par l'impression d'avoir une commande quasi télépathique.
L'anneau de dioptrie est suffisamment ferme et précis. Les oculaires ont 3 positions, n'ont pratiquement pas de jeux.

Champ visuel, largeur et profondeur de champ: 8/10
La largeur du champ visuel est de 114m à une distance de 1000m soit 6,5 degrés. Cela un champ apparent de 65 degrés car ces jumelles rapprochent l'observateur de 10 fois plus près.
C'est excellent si l'on considère que 130m / 1000m donne la qualification "grand angle" ou "panoramique".
La profondeur du champ visuel consiste à déterminer entre quelles distances l'optique offre une image exacte et précise sans faire d'ajustement focal.
Focalisées sur 75m, j'observe une excellente précision entre 60 et 150m sans perte de détail. Bien entendu, la profondeur a une croissance exponentielle avec la distance, il n'est donc pas nécéssaire de manipuler en permanence l'ajustement focal, ce qui rend ces jumelles très confortables et simples à l'usage.
L'on peut observer à partir de 2m, mais avec un effet de double vision très désagreable du à la parallaxe. La proximité réellement utilisable commence à une distance d'environ 5 m.

Précision optique (centre et périphérie): 9/10
La précision est excellente. Je peux distiguer chaque mot et chaque ligne des heures de levée d'une boite postale à 75m de distance (sans pouvoir lire le texte). De meme, il m'est possible d'identifier une vis de montage à la meme distance. Dans des conditions exceptionelles de visibilité, je peux observer une toile d'araignée à 75m (distance mesurée avec un Laser Zeiss).
Par rapport au rayon du champ optique, cette precision décroit très progressivement à partir de 75 % du centre du champ visuel, sans donner l'impression d'une quelconque imprecision.
La stabilisation est comme le booster d'un avion à réaction. Après un court délai d'environ une seconde, elle atteint un degré de fonctionnement d'environ 80 % puis 100 % quelques secondes plus tard. Cela signifie l'élimination de tout tréssautement, de haute ou basse fréquence, et l'impression d'atteindre un niveau de précision supplémentaire, source d'étonnement pour les observateurs non habitués. J'enlève 1 point pour la précision à la périphérie.

Clarté et luminosité: 8/10
La clarté et la luminosité optique dépend non seulement de la grosseur des Objectifs, qui jouent le role de capteurs de lumière, du degré de grossissement mais aussi du degré de transmission du verre et des revetements utilisés. Pour les observateurs qualifiés, il résulte du quotient 10x42 une ouverture pupillaire de 4,2mm, très propice à l'observation céleste dans des conditions de pollution de lumière d'une ville moyenne. Personellement, je suppose que le degré de transmission totale doit avoisiner les 90 %. Dans la pratique et compte-tenu du fait qu'il résulte de la stabilisation une amélioration visuelle plus importante que les calculs le laisse supposer, ces jumelles procurent l'équivalent d'une ouverture de l'ordre de 5mm ce qui est très proche des 7mm des 8x56 ou 9x63 qu'utilisent les chasseurs nocturnes.

Contraste et abbérations chromatiques (color fringes / Farbsäume): 8/10
Il faut faire la distinction entre la fidélité totale des couleurs du spectre de lumière et les apparitions de franges colorées aux abords d'objets très contrastés, comme par exemple des antennes sombres sur un fond de ciel très lumineux, franges qui se traduisent par l'apparition de bandes rouges / lilas à droite et vert / jaunes à gauche de l'objet, suite à quoi, les contours sont non seulement décolorés mais également imprécis.

A mon avis, ces jumelles donnent une reproduction fidèle des couleurs. Je ne constate pas de coloration verdatre ou jaune-crème comme c'est courant pour les optiques bon-marché d'extrème-Orient.
Il est fort possible qu'en laboratoire, l'on constate une variance au profit d'une couleur d'une ou deux fraction de milliard, mais dans la pratique, je ne remarque aucune distortion du spectre, et c'est ce qui compte pour moi.

La présence de franges colorées est un problème très délicat et très important pour certaines observations comme le plumage d'oiseaux pour les ornithologues ou la détermination d'une étoile naine jaune, d'une géante rouge ou bleue pour les astronomes.
Pour etre franc, les 10x42 L IS WP montrent à un oeil averti et expérimenté de très légères franges multicolores à partir d'environ 30% du rayon du champ visuel pour de gros objets bien contrastés, mais qui ne dégénèrent en aucun cas à la périphérie. C'est à peu près autant qu'une paire de Swaro et un tout petit peu plus qu'une paire de Kowa X44.

Abbérations géométriques: 7/10
Ces déformations très courantes déforment les objets rectangulaires pour leur donner la forme de coussins, les bordures de toits sont semblables à des pagodes et les mats se courbent à la périphérie du champ visuel. Ce genre de déformation est typique de toutes les jumelles, meme des très sophistiquées, c'est leur importance qui détermine la qualité optique.
Dans ce domaine, ces jumelles ne sont pas une référence. Les déformations sont, à partir de 30 % du centre visuel, indiscutables et deviennent plutot gènantes à la périphérie du champ visuel.
Mais comme dans la pratique, on se concentre sur le centre et au max. 50 % du champ visuel, on n'en prend pas vraiment note.

Reflections et images fantomes: 8,5/10
L'observation à contre-jour ou la nuit à proximité d'une lanterne peut entrainer l'apparition de plusieurs sources de lumière phantomes, qui à la limite, rendent l'observation totalement impossible. En outre, certaines optiques exigent un alignement impeccable de la pupille dans l'axe optique, faute de quoi, des ombres plus ou moins grises ou noires apparaissent dans le champ visuel, ce qui rend l'observation extremement inconfortable.
Sur ce plan, les jumelles ne présentent aucun problème. Les bonnettes en caoutchouc assez mou fonctionnent aussi d'une facon superbe, peu de lumière latérale, bon centrage des pupilles sur l'axe optique.

Utilisation courante: 6/10
Ces jumelles ont une excellente performance optique, mais il faut avouer qu'elles sont peu maniables du fait de leur dimension, de leur poids, mais aussi de la courroie plutot bizarre, du fil d'accrochage des couvercles des Objectifs et des couvercles des oculaires, qui fichent le camp à tout moment, ce qui ne facilite pas le maniement dans l'obscurité puisqu'on a quatre objets qui se tordent et virevoltent autour des jumelles.
Les deux piles de Type AA ne durent pas longtemps et sont déchargées au bout de deux ou trois mois meme sans aucune utilisation. Des piles rechargeables Eneloop fonctionnent parfaitement malgré leur tension de 1,2 V.

CONCLUSION
Un instrument optique réellement exceptionnel et étanche, pas vraiment maniable et plutot fatiguant à cause de son poid et de sa grosseur.
En ce qui me concerne et en fin de compte, les avantages valent bien la peine, mais cela n'est peut-etre pas le cas pour tout le monde.
Si l'on fait abstraction de cela, cet intrument couvre une palette d'utilisation assez exceptionelle.
Bien sur, ce ne sont pas des jumelles de théatre et une paire de piles de rechange doit de temps en temps etre changée (aucun probleme, sauf dans l'obscurité).

En ce qui concerne le prix, compte-tenu de ce que coutent des jumelles de haut de gamme comme Zeiss ou Leica, le prix est absolument justifié.
Mais pour ceux qui ne veulent pas investir de telles sommes, les petites 10x30 sont très chouettes, beaucoup plus transportables, 15 ou 20% moins performantes, mais presque trois fois moins chères. Alors réfléchissez bien !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


18 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 cinq étoiles et même plus s'il y avait possibilité, 7 novembre 2010
Par 
Maingeot Manuel (belgium) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Canon Jumelles 10 x 42 L IS WP (Appareils électroniques)
Je suis pourtant extrêmement difficile avec ce type de matériel. Ayant la chance de travailler avec ce qui se fait de mieux.

Voilà je me suis décidé, mes 10X30 Canon qui m'ont accompagnée pendant près de 12 ans sont vendues et j'ai eu une opportunité d'acheter à un très bon prix, la grande soeur de mes jumelles, à savoir les 10X42 L IS WP Canon.

L'objet est impressionnant de sérieux, en ouvrant la boîte on découvre un superbe holster en nylon haut denier fait pour durer. On ouvre par une trappe au dessus. Il est possible de la porter à la ceinture ou de mettre une sangle.

On ouvre la pochette, et là on découvre l'objet, assez massif et tout noir à l'exception d'un discret liseré rouge le long des deux objectifs comme sur toute optique de série L qui se respecte.

La construction est exemplaire, avec un fini cahoutchouté pour les corps et un fini graineté façon série L sur les entrepont. L'ergonomie est presque semblable avec toutes les stabilisés Canon que j'ai essayé, ici elles sont quand même plus grosses et plus lourdes que mes anciennes mais c'est normal vu la diamètre de sortie, 42 mm!
Au chapitre des regrets, Canon aurait du mettre de vrai bouchons d'objectifs pour les protéger, car la version cahoutchouc est assez peu pratique quoi qu'elle protège bien les objectifs.
La trappe pour les piles et étanchéisée avec un joint silicone, elle s'ouvre à l'aide d'une pièce de monnaie et on y met deux pilles AA (bien vu on en trouve partout)

Passons à l'utilisation, après avoir réglé le correcteur dioptrique à cran de sureté (très bonne initiative qu'est ce que j'ai pesté sur le correcteur de mes 10X30 quand il se déréglait tout le temps!), la distance interpupillaire, le jeu peut commencer. Ce sont des prismes porro classiques donc avec plus d'embonpoint que des prismes en toit comme les leica ou Swarovski qui sont bien plus compactes.
L'ergonomie est excellente même si les deux modèle précités font un peu moins MASTOC!
Le poids est correct compte tenu des matériaux de fabrication de l'objet et des 10X42 Swaro pèse presque la même chose. (1030 kilos)
On regarde dans les occulaires après avoir rétracté les pontets (je suis myope comme une taupe!) pour découvrir le monde d'une autre façon. Ici l'optique est de la série L et CA SA VOIT!
Les deux lentilles en Verre UD corrigent les derniers résidus d'aberration que j'avais constatés sur mes petites 10x30. La qualité est homogène sur tout le champs sans perte sur les bords.
Oserais-je dire qu'elles sont pour moi presque au même niveau que les deux modèles précités (leica et swarovski). Ces deux paires de jumelles dominent optiquement les jumelles Canon d'une courte tête encore il me semble.
La mise au point se fait par une molette douce et onctueuse comme on en fait presque plus, et il me semble qu'elle est plus souple que sur les leica et swarovski qui sont un peu plus durs.
Question observation par temps gris, là le diamètre de 42 mm prend tout son sens, quelle luminosité, mazette! Même les plus fins détails sont parfaitement contrastés et saturés à souhait. En plein soleil, les contrastes sont parfaitement conservés et en contre jour, le revêtement spectra supprime presque totalement les flares et autres choses qui dégradent le contraste.

On se risque alors à utiliser le stabilisateur et là les Canon écrasent littéralement les Leica et les swarovski!
Les plus fins détails se révèlent alors et les couleurs se réveillent sans aucun micro tremblements! Un léger pompage sur un mouvement fort.

Canon a eu la bonne idée de proposer deux modes de stabilisation, une stab continue pendant 5 minutes si on presse brièvement. Bonne idée car le fait de devoir tenir le doigt enfoncé dessus, contractait les tendons de la main et provoquait à la longue des micro vagues qui donnaient presque le mal de mer dans les 10x30.
Si on ne veut pas du stabilisateur continu un pression forte permet de l'activer uniquement sur demande, un régal. Certes l'optique des leica et swaro est légèrement au dessus, mais même avec leur ergonomie exemplaire, la lecture des plus fins détails est troublée par les microtremblements. Pour moi les jumelles ça sera stabilisé et plus rien d' autre. Si on laisse pendre les jumelles au bout du cou le stab se coupe automatiquement au bout de 10 secondes encore une fois bien vu. Pour regarder vers le bas il est donc nécessaire de tenir le bouton enfoncé mais comme c'est assez rare (je parle de position verticale pas oblique!)

La distance de mise au point mini est de 2,5 mètres quel progrès par rapport aux anciennes! même si on est loin des 90 cm des swaro, encore une fois les possibilités d'observation à si courte distance sont troublées par les tremblement inévitable à de tels taux de grossissements!
A mon avis, je vais pouvoir lire de fins détails sur les ailes de papillons et odonates. Hier j'ai fais un essai et j'ai pu "lire" les nervures les plus fines d'un zygoptère (demoiselle)!
Donc la encore bien vu Canon.

La sangle livrée est exemplaire, il ferait bien de s'en inspirer pour les sangles photo! Il est paradoxal qu'on ai juste un morceau de nylon avec un liseré rouge, livré avec un Eos 1D ou 1 DS alors qu'on a une superbe sangle nylon avec sous couche micro treilissée et rembourée légèrement élastique renforcée par un morceau de nylon qui vient par dessus (c'est pas un yoyo quand même et c'est heureux!) avec ce modèle de jumelles.

Elles sont étanches et les lentilles traitée spectra donc un revêtement qui garanti la glisse de l'eau si elles sont mouillées. On peut les laver sous l'eau courante si elles sont très sales voire, même dans un seau d'eau à 30°.
Dans la notice il est précisé que même si elles sont très sales ont ne peut pas les laver dans une machine à laver ni les sécher au micro onde! amusant non! Qui va aller laver des jumelles dans une machine, enfin c'est une manière de se prémunir d'interminables procès pour défaut de prévoyance!

Bref que du bon que du bon, du Canon sérieux comme on voudrait qu'il soit toujours!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 suite commentaire de Mr MAINGEOT, 11 janvier 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Canon Jumelles 10 x 42 L IS WP (Appareils électroniques)
Le commentaire complet de Mr MAINGEOT résume parfaitement mon avis sur ce produit Je suis dans le même cas de figure : à savoir remplacement de jumelles Canon 10x30 IS .Je fais du suivi migration de rapaces et un bref essai par temps à mauvaise visibilité m'a convaincu du bien fondé de mon nouvel achat,malgré l'effort financier que cela a occasionné !
J'ajoute que j'ai monté des filtres de protection vissant sur les objectifs( pas des uv ) car ces objectifs ,dans l'utilisation dans la nature,me paraissent trop exposés aux chocs et rayures . Mieux vaut prévenir que guérir !!!
Merci au précèdent commentateur qui m'a décidé à sauter le pas .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Excellentes jumelles mais..., 6 février 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Canon Jumelles 10 x 42 L IS WP (Appareils électroniques)
Je ne vais pas entrer dans le détail, il y a suffisament d'avis qui le font déjà. Je veux juste préciser quelques petites choses :
Je ne suis pas spécialiste et j'ai utilisé des jumelles bas de gamme pendant longtemps. J'ai acheté ces jumelles pour des raisons professionnelles après avoir longuement étudié differents comparatifs, forums et avis. Avec ce produit, j'ai découvert ce que le terme "bonnes jumelles" désignait. J'ai été bluffé par la présence de ce que l'on observe. La luminosité, le contraste, un champ de vision large et des oculaires qui limitent l'effet "lorgnette" se cumulent pour offrir un confort d'observation que je ne soupçonnais même pas. Et le stabilisateur... quel outil merveilleux ! Une pression sur le bouton magique et hop... l'image se fige comme sur un trépied mais sans la vibration du vent. Les détails qui m'échappaient jusqu'alors apparaissent. C'est vraiment spectaculaire. Je suis donc très satisfait de mes nouvelles jumelles mais... eh oui... il y a quelques petits "mais" qui méritent d'être précisés.
- Cela a déjà été évoqué mais il faut absolument le répéter : les capuchons d'objectif sont absolument nuls. Ils sont difficiles à mettre et ne tiennent pas du tout en place : il ne servent à rien. Cela fait mal au coeur de voir ces superbes et honéreuses lentilles traitées "spectra machin bidule" exposées à tous les aléas de la randonnée. Ces capuchons sont totalement indignes du produit. Comme le dit M. Baraquin dans les avis précédents, il faut prévoir l'achat de filtres neutres (diam 52mm) pour protéger les optiques ou acheter des capuchons photo de ce diamètre (personnellement, j'ai fais les deux). Si le fabricant m'entend : REPENSEZ IMMEDIATEMENT VOS CAPUCHONS ! car, lorsqu'on voit ces bouts de caoutchouc inutiles, on se pose des questions sur la technicité de l'ingénieur qui les a conçu (profitez en pour le virer !).
- Hier, (le 05/02/2012) je suis allé voir le lac gelé à côté de chez moi pour voir comment les oiseaux s'en sortaient. Par moins 15°c, j'ai eu la désagréable surprise de constater que le stabilisateur donnait des acoups forts désagréables. Dans un premier temps, j'ai pensé que par ce froid, mes tremblements surpassaient la capacité du stabilisateur. En fixant les jumelles sur le trépied photo, j'ai constaté que le stabilisateur générait lui-même des trésautements assimilables à des "parasites". De retour au chaud, le phénomène avait disparu. Deux hypothèses me viennent : soit les piles NiMH n'ont pas aimé la température et ont perdu en puissance en engendrant un dysfonctionnement du stabilisateur, soit, (et là ce serait plus grave) c'est le stabilisateur lui-même qui n'a pas aimé la température. Je trancherai bientôt avec des piles non rechargeables neuves.
- Pour finir, j'ai vu que des personnes se plaignaient du fait que les lentilles sont difficiles à nettoyer. Elle ne sont pas plus difficiles à nettoyer que n'importe quelle optique traitée. Un coup de soufflette ou de pinceau, un produit adapté, un chiffon micro-fibres et basta... Evidemment, ce n'est pas du matériel qu'on frotte sur le jean ou avec le coin de la chemise !

Après une nouvelle sortie (Il faisait un peu moins froid et j'utilisais des piles alcalines neuves), je n'ai pas constaté de nouveau dysfonctionnement du stabilisateur. Par ailleurs, les nouveaux filtres et capuchons photo ont parfaitement rempli leur office (Merci M. Baraquin). Je me suis même payé le luxe de bricoler un accouplement entre les deux capuchons pour éviter d'avoir trop de ficelles et de trucs qui pendent un peu partout (ça s'accroche dans les branches !). Me voilà véritablement paré pour le terrain.

Avec le recul, j'ai peut-être un petit regret : j'aurais bien voulu essayer les 15 x 50 maintenant que j'ai goûté au stabilisateur...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Très bon produit, 29 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Canon Jumelles 10 x 42 L IS WP (Appareils électroniques)
Un produit très intéressant mais un peu trop lourd, ce qui est très handicapant quand on randonne.
Lumineuses, le stabilisateur est un plus assez remarquable.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Canon Jumelles 10 x 42 L IS WP
EUR 1.250,00
Habituellement expédié sous 3 à 4 jours
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit