undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles6
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
5
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:9,14 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Une collection de chansons enregistrées en 1998 et 2004, un machin sur deux CDs et 33 chansons, dire que la sixième sortie des Eels de Mark Oliver Everett est une impressionnante somme tient du doux euphémisme. Comme, en plus, la qualité est au rendez-vous, on l'accueille avec tout l'enthousiasme mérité. Ha oui, Blinking Lights and Other Révélations porte beau.
Alors forcément, comme il y a beaucoup d'outtakes et de sessions différentes, le tout ne brille pas forcément de la folle cohésion qu'avaient chacun des précédents albums d'Eels. Mais il y a le songwriting de Mark Oliver Evertt et, là, on est assuré que la qualité sera au rendez-vous parce qu'indéniablement, le monsieur s'est affirmé comme une belle plume ce que confirme la massive sélection du double album. Il y a aussi de belles guests venues prêter main forte, tout en entérinant sa place dans un club informel de happy-fews d'exception, dont Peter Buck de R.E.M. sur deux chansons (To Lick Your Boots, To See Natalie), John Sébastian (oui de Lovin' Spoonful, sur le délicieux Dusk: a Peach in the Orchard), ou, honneur ultime, de Tom Waits venu pousser la chansonnette sur un très réussi Going Fetal. Pas qu'Everett ait vraiment besoin de tous ces gens, puisque de nombreux autres musiciens renforce son quatuor d'alors. A la limite, Mister E ne nous balancerait que des machins enregistrés seul dans sa chambre, à l'acoustique et au chant, qu'on n'ergoterait pas sur le minimalisme du bidule tant l'écriture se suffit à elle-même. Mais pas ici, même si en effet la tessiture acoustique domine, où la richesse des arrangements vient taquiner la couenne des 33 bulles d'inspiration.
Vous avez besoin de plus pour vous ruer sur cet excellemment réussi Blinking Lights and Other Révélations ? Mais vous êtes fous ? Quand il s'agit de Mark Oliver Everett et de ses frémissantes Anguilles, le nom seul devrait suffire !

CD 1
1. Theme from Blinking Lights 1:44
2. From Which I Came/A Magic World 3:13
3. Son of a Bitch 2:27
4. Blinking Lights (For Me) 2:01
5. Trouble with Dreams 4:33
6. Marie Floating Over the Backyard 2:03
7. Suicide Life 2:41
8. In the Yard, Behind the Church 4:05
9. Railroad Man 4:16
10. The Other Shoe 2:32
11. Last Time We Spoke 2:22
12. Mother Mary 3:21
13. Going Fetal 2:21
14. Understanding Salesmen 2:43
15. Theme for a Pretty Girl That Makes You Believe God Exists 2:06
16. Checkout Blues 2:27
17. Blinking Lights (For You) 2:00

CD2
1. Dust of Ages 2:21
2. Old S***/New S*** 3:17
3. Bride of Theme from Blinking Lights 1:52
4. Hey Man (Now You're Really Living) 3:02
5. I'm Going to Stop Pretending That I Didn't Break Your Heart 3:56
6. To Lick Your Boots 3:30
7. If You See Natalie 3:41
8. Sweet Li'l Thing 3:27
9. Dusk: A Peach in the Orchard 1:17
10. Whatever Happened to Soy Bomb 2:26
11. Ugly Love 2:58
12. God's Silence 1:26
13. Losing Streak 2:52
14. Last Days of My Bitter Heart 1:35
15. The Stars Shine in the Sky Tonight 3:31
16. Things the Grandchildren Should Know 5:22

E (Mark Oliver Everett)- vocals, guitar, keyboards, melodica, production
Butch - drums, percussion
The Chet - guitar
Koool G. Murder - bass guitar
&
Puddin' - drums
Wayne Bergeron - trumpet
Bobby, Jr. - "wails" ("Last Time We Spoke")
Peter Buck - guitar ("To Lick Your Boots", "If You See Natalie")
Matt DeMerritt - saxophone
Wally Gagel - keyboards
Ludvig Girdland - violin
Joe Gore - guitar
Probyn Gregory - horns
David Hlebo - saxophone
Jim Jacobsen - keyboards, horn, string arrangements, programming
Jim Lang - strings, mixing
Bill Liston - woodwinds
Andy Martin - trombone
Joe Meyer - horn
Dick Mitchell - flute
John Sebastian - organ ("Dusk: A Peach in the Orchard")
Todd Simon - trumpet
Gerri Sutyak - cello
Michael Valerio - bass guitar
Tom Waits - vocals ("Going Fetal")
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mars 2006
J'ai été fan de eels depuis le début. Même les 2 albums solo pré-eels de Monsieur E, je les adore malgré leurs petits défauts. Beautiful Freak (1er album) a tourné pendant un an non stop dans ma vie. Electro-Shock blues (2e album) est simplement le plus bel album du monde. Les suivants sont excellents également.
Pourtant ce nouvel album, malgré qu'il ait été présenté comme "la mère d'Electro-Shock Blues", m'a laissé sur ma faim. Trop doux peut-être, trop de chansons aussi étrangement que ça puisse paraitre.
Il y a des morceaux magnifiques comme "If you see Natalie" ou "I'm going to stop pretending that i did break your heart". Il y a même des chansons bien catchy ("Going fetal" par exemple). Mais l'ensemble me parait 'brouillon' ; comme s'il aurait pu "épurer" un peu plus. Très bizarre de la part de quelqu'un qui recherche habituellement tout b-side de ce groupe.
Peut-être qu'un beaucoup plus grand nombre d'écoute pourra me faire changer d'avis. J'espère...
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 décembre 2014
Un des meilleurs album de eels, pas trop sombre et pas trop mélancolique.
De bonnes chansons efficaces, des airs enjoués et quelques balades bien sur.
Un album vraiment à avoir si on aime le groupe.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 avril 2013
J'ai découvert récemment Eels et c'est à la première écoute l'album que j'ai préféré. A la deuxième, troisième, quatrième...écoute, j'adore!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 août 2005
Avec Blinking Lights And Other Revelations 'E' nous offre un album très poignant à l'écoute. On y ressent l'exutoire qu'est la composition pour 'E' et il nous redonne un peu de courage lorsqu'on le se trouve sur une pente descendante. Blinking Lights And Other Revelations est un album a savourer dans un lieu exempt de tout parasite, cet album en deux CD dont la continuité s'inscrit avec le Theme From Blinking Lights ce vie plus qu'il ne s'écoute.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Après s'être quelque peu égaré avec son 'Souljacker', E était revenu à ses basiques avec 'Shootenanny!'. Avec 'Blinking Lights...', il nous offre une pépite, un météorite, un album long de 33 titres où, si tout n'est pas bon, tout est fait avec une honnêteté désarmante, à l'image de ce double disque rempli de photos de famille (il s'agit de sa mère disparue sur la pochette du disque). Rien que pour ça, cet album vaut d'être écouté, mais aussi parce que les titres sont d'une qualité et d'une originalité incroyable. Les fans adoreront, les autres aussi!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)