Commentaires en ligne 


42 évaluations
5 étoiles:
 (20)
4 étoiles:
 (14)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:
 (3)
1 étoiles:
 (3)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Enfin !
...et ben voilà ,le syndrome métallica disparu , nos grands musiciens reviennent à ce qui a fait leur notoriété.
Cet album n'est probablement pas le meileur mais il a le mérite de revenir sur le terrain de prédilection du groupe : le métal progressif (et non le gros metal ultra technique) chère aux fans...
Publié le 7 août 2005 par stingrayv

versus
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 une "petite" déception
une "relative" déception car aucun album de DT ne m'a réellement déçu!
le groupe évolue et c'est tout à fait normal! on ne peut pas leur demander de nous sortir à chaque fois des albums semblables.
différents groupes évoluent assez radicalement dans le temps et finissent par nous décevoir(Marillion...
Publié le 21 juillet 2005 par THE PROGRESSER


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Octavarium = 8 titres très variés!, 10 juin 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Octavarium (CD)
Bon, DT nous a malheureusement habitué à produire 1 album "moyen" sur 2, mais Octavarium est plutôt réussi pour un album "intermédiaire". le gros point fort de cet album, pour ma part est l'aspect mélodique et la présence de plus en plus prégnante des influences passées et présentes et du vécu du groupe : on retrouve pèle-mèle Pink Floyd, Muse, Megadeth (Labrie imite à la perfection l'accent gouailleur de Mustaine), Led Zep, mais aussi la passion de Portnoy pour le cinema (les passages orchestrés sont dignes d'une B.O.), le traumatisme du 09/11 tjs présent ds le coeur de nos NYorkais (Sacrificied Sons qui prend la suite de In the name of God sur ToTh), les méandres de la folie qui semblent passionner et inspirer régulièrement Portnoy & Petrucci. Bref, la "rage" de ToTh est passée, et Octavarium offre un éventail de mélodies et de sons plus étendu que son précédent: Petrucci -a mon goût- retrouve sa précision et son sens mélodique, La basse de J.Myung est plus présente et James Labrie est vraiment à l'honneur. Alors, un album plus "commercial"? Certainement pas! Sa richesse et sa complexité mélodique sont à déguster lentement, au fil de nombreuses écoutes attentives, enjoy!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


16 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Trapped inside this Octavarium, 6 juillet 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Octavarium (CD)
"Octavarium" n'est pas l'album progressif que certains espéraient. Que les éternels insatisfaits qui attendent une suite à tel ou tel album écoutent donc autre chose car Dream Theater évolue et évoluera sur chaque album. C'est dit...
"The Root Of All Evil" ouvre magnifiquement l'album. Assez proche de "Train Of Thought" sur le plan musical mais le souci apporté aux mélodies, sur le refrain notamment, sublime le morceau. Dream Theater clôt ici sa trilogie dédiée à l'alcoolisme. Tout en douceur sur "The Answer Lies Within", titre magnifique avec piano et quatuor à cordes, James LaBrie tout en émotion. Puis "These Walls", à la manière de "Blind Faith" mais le pont et le petit solo aérien apportent de la fraîcheur. Un très bon morceau au final. Le choc de l'album, c'est "I Walk Beside You", hit pop comme aurait pu l'écrire U2. Le côté "commercial" des compositions de DT ne me pose pas de problème, j'aime ce côté mélodique tant critiqué sur le sous estimé "Falling Into Infinity". Une chanson qui met la pêche! Puis déboule "Panic Attack", LE morceau bourrin de l'album. On ressent un peu l'influence Muse, mais rien de choquant. Excellent morceau, heavy, direct. Suit le déjà controversé "Never Enough" et là, difficile de nier l'évidence, DT copie Muse même si ça fait mal de l'avouer. Ce morceau me pose un vrai problème, vais-je arriver à l'écouter sans penser à "Stockholm Syndrome"? Puis "Sacrified Sons", intro à la "Great Debate", pour le reste on pense au meilleur de "Scenes From A Memory", le chef d'œuvre de Dream Theater, pour le côté progressif. Un des meilleurs titres de l'album. Le gros morceau pour finir, "Octavarium", 24 minutes, un vrai hommage au rock progressif à la manière de Pink Floyd pour l'intro puis Yes et Genesis. Un morceau prog rock jusqu'au furieux "Trapped inside this Octavarium" et un final grandiose, comme sur tous les derniers albums du groupe. A noter la présence d'un orchestre symphonique sur les deux derniers titres.
"Octavarium" est un très bon album, il est rassurant sur la capacité du groupe à procurer à nouveau des émotions. J'aime cet album pour ses mélodies, la richesse et la variété des morceaux. A vrai dire, plus je l'écoute, plus je trouve cet album admirable. Il ne fera pas l'unanimité, c'est sûr, mais accordons leur le droit de faire la musique qui leur plait. Si dans les années '90, pas mal de groupes essayaient de ressembler à Dream Theater, c'est ce même groupe qui, dans les années 2000, puise dans ses influences afin de composer. Et c'est bien tout ce qu'on pourrait leur reprocher...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Très bon album à écouter tranquillement chez soi, 29 avril 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Octavarium (CD)
"Octavarium" marque certainement un virage dans la tendance de Dream Theater. Après deux albums aux tendances très hard, on revient ici vers une musique plus "progressive" que "métal". On peut dans les premières écoutes s'agacer de certains titres trop calmes, ou carrément se demander pourquoi on retrouve dans le dernier titre éponyme de l'album autant de séquences "empruntées" à ces grands noms du progressif que sont Genesis, Yes, Kansas, et même du Pink Floyd de la grande époque. C'est énervant, mais une fois ce cap passé, et que l'on écoute cet album pour ce qu'il est, c'est-à-dire un très bon cru de Dream Theater, alors on n'est pas déçu. Donc, à écouter tranquillement chez soi plusieurs fois et passer sur les premières impressions avant de l'apprécier pleinement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Y a du bourrin et du commercial sur cet album., 26 juin 2008
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Octavarium (CD)
On a le droit a un album mitigé, qui est vraiement sympa.

Je regrette quelque peu les 2 morceaux aux refrains POP, The Answer Lie Within et Walk Beside You.

Il y a Walk Beside You qui fait penser a du U2 au niveau du refrain.

Et The Answer Lie Within qui est une petite ballade, qui s'écoute sans plus.

Sinon le morceaux Octavarium est bien réussi, il ressemble a du PINK FLYOD en plus moderne.

Le chant de LABRIE est pour une fois excellent, pour certains c'est un chanteur d'exception, pour ma part non, mais sur cet album et d'autre plus ancien sa voie colle.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 un bon disque, 20 janvier 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Octavarium (CD)
A peine 2 années après train of thought, dream theater nous reviens avec un disque beaucoup plus calme. Certains titres sont pour moi assez faibles (the answer lies within, never enough).Cela dit, les 2 derniers titres valent le détour, en particulier Octavarium qui durant 24 minutes nous montre que ce groupe est vraiment hors du commun. Au final,octavarium est un bon disque de dream theater mais n'arrive pas a la cheville des chefs d'oeuvres du passé (images and words, scenes from a memory)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 une "petite" déception, 21 juillet 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Octavarium (CD)
une "relative" déception car aucun album de DT ne m'a réellement déçu!
le groupe évolue et c'est tout à fait normal! on ne peut pas leur demander de nous sortir à chaque fois des albums semblables.
différents groupes évoluent assez radicalement dans le temps et finissent par nous décevoir(Marillion et Queensryche par exemple)
mais DT évolue doucement avec ce nouvel album
c'est vrai que l'on peut regretter le côté moins "technique" et surprenant de cet opus mais on retrouve ces 2 aspects notamment dans les 2 derniers morceaux.
le talent est toujours là même si ils sont moins démonstratifs.
on est assez loin d'albums cultes comme Awake (très hard) ou Scenes from a memory (hyper complet) ou encore le second cd de Six degrees... (très mélodique et semi-classique)
parcontre je ne pense pas que DT copie un quelconque groupe (certains parlent de U2, Muse ou autres...)ce groupe reste unique, même dans cet album!
qu'il ait des influences passées de groupes tel que Pink Floyd ou Genesis ou Kansas,çà semble évident (ils en reprennent certains moreaux d'ailleurs dans un ancien album) mais c'est tout!
et si un titre de cet album fait penser à U2, je regrette, mais ce sera toujours mieux que U2!
bref, DT évolue, j'en reste fan, et je suis encore confiant pour leur prochaine réalisation.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Bof, mais..., 8 juillet 2010
Par 
Walterjovi - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Octavarium (CD)
Après un concept-album reprenant certaines lignes de "Metropolis Part I", introduisant également le nouveau venu Jordan Rudess aux claviers, puis après deux albums aux antipodes de la production du groupe (l'un très expérimental, l'autre terriblement heavy), Dream Theater avait peut-être conscience d'avoir trop forcé l'envie de ne pas se répéter. Plutôt que d'innover vers une voie toute nouvelle, le batteur Mike Portnoy décida de favoriser l'émergence d'un album dit "classique", qui regrouperait un peu tout ce que Dream theater a accompli depuis ses débuts.
"Octavarium" n'est pas le meilleur album de DT, loin de là, et fait même parti des plus décriés. Jonglant sur le thème de l'octave, idée déclinée par de nombreuses idées dans la pochette et le livret, puis dans la musique, "Octavarium" représenterait donc l'octave de l'octave. Concept sympathique, mais qui n'a pas forcément servi à pondre de grandes chansons, à commencer par "The Root Of All Evil", troisième partie de la série consacrée à l'alcoolisme de Mike Portnoy. Riff classique, morceau tenant la route... C'est le genre de riff que le groupe réutilisera plus tard. Mais ce n'est pas exceptionnel du tout. Tout au plus l'écoutera-t-on à l'occasion pour se souvenir de ce à quoi il ressemble.
Une majorité de l'album est résumée ici : peu de choses sont marquantes, même si elles sont bien faites, comme la ballade un peu fade "The Answer Lies Within", placée en deuxième position sur le disque à cause du concept de l'octave. Pour ma part, je retiendrais surtout que DT, s'il n'a pas été très original, a aussi pillé Muse et son "Stockholm Syndrome" pour "Never Enough", avec un riff entièrement repris et une chanson assez copiée... Plus que dérangeant!!
Au rayon des morceaux efficaces, il y a le rouleau-compresseur "Panic Attack", heavy et rentre-dedans même sans être un classique éternel du groupe, tout comme l'étrange "I Walk Beside You", chanson pop en forme d'hommage à peine déguisé à U2. "These Walls" s'écoute sans grande attention, tout comme "Sacrified Sons", long titre de plus de dix minutes qui rappelle que Dream Theater sait ne pas se vendre aux médias, et que son succès s'est bâti sur son anti-conformisme (tel le Metallica des années 80).
Reste le morceau-titre "Octavarium", vingt-quatre minutes de pur bonheur! Vingt-quatre minutes touchées par la douceur et la déférence, qui est un hommage musical aux années 70 avec une intro ressemblant beaucoup à "Shine On You Crazy Diamond" de Pink Floyd, des passages aériens, calmes, fous, furieux, techniques...Difficile de résumer à quel point ce pavé m'a emballé tant il fait figure de classique dans une discographie en possédant déjà de nombreux, et qui est, selon moi, meilleur que "A Change Of Seasons", premier "monstre" du groupe avec vingt-trois minutes!! "Octavarium" s'écoute sans lassitude, car l'ensemble est très bien pensé, bien agencé... Ce titre justifie l'achat de l'album, car même si on n'écoute pas les autres chansons, on s'en fout, il reste ce pavé qui est un moment de bonheur
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 il ne faut pas être trop exigeant, 16 mai 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Octavarium (CD)
Dream Theater a voulu opérer sur un chemin plus large, de balades, morçeaux heavy et orchestrés...moi je n'y trouve pas de déchets..et il ne faut pas comparer avec ce qu'ils ont fait auparavant je pense mais comparer avec les autres groupes de hard-rock et dans ce cas, il n'y a pas photo..ce sont les meilleurs

et j'ajoute que le morçeau 7 est techniquement excellent et le 8 magnifique (24 minutes)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 ahhh, 31 mai 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Octavarium (CD)
il est terrible cet album!!!! j'en reviens toujours pas!!! 74 min de pure bonheur!!!!!!!!!!!!!!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 C'est du bon, 13 juin 2005
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Octavarium (CD)
Rien à redire... Production, musicalité, virtuosité, efficacité et un tas de mots qui finissent pas é...
Un album encore différent et pourtant c'est bien DT...
Félicitation à ces musiciens méritant avec une spéciale pour Myung et Labrie qui sont trop souvent mis dans l'ombre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Octavarium
Octavarium de Dream Theater (CD - 2005)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit