undrgrnd Cliquez ici Baby NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

4
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
4
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
The Future Embrace
Format: CDModifier
Prix:17,91 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 octobre 2005
Autant être franc, à la première écoute on est franchement déçu (ce qui paraît difficile,surtout après une abomination comme Zwan...), on est heureux que le bouton "skip" existe et on se dit que les Smashing Pumpkins sont bel et bien morts...
Et finalement, après quelques éfforts, la froideur ambiante et la densité sonore qui rendent cet album inécoutable au premier abord, laisse place à un véritable confort auditif, du Sonic Youth qui joue avec New Order, une véritable ataraxie endormie depuis Machina II, au final, du vrai Billy Corgan. Des mélodies tortueuses qui partent dans tous les sens et retombent toujours là où l'on ne les attend pas. Des rythmes rétro 80's avec une voix reconnaissable entre milles. Tout cela rappelle certains morceaux de "Adore", des faces B de l'époque Machina (Speed Kills, Lucky 13...),le style apparait brusquement, et même si Billy Corgan ne vendra pas des millions avec cet album, il peut être fier d'avoir su une nouvelle fois prouver qu'il est ici pour y rester. D'autant plus qu'une reformation des Smashing Pumpkins est imminente... En conclusion, un album difficile d'accès mais néanmoins avec une durée de vie inestimable...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Lorsqu’au début de l’été 2005, cet album du leader de The Smashing Pumpkins sorti dans les bacs, les critiques furent dures, voire assassines. Pourquoi ? Mystère total. Ceux qui comme moi considèrent l’album « Adore » comme étant le meilleur album toutes périodes confondues des Pumpkins et de sa tête pensante ne furent sans doute pas déçus. En effet, on peut y retrouver de nouveau ce feeling glacé, subtile alliance d’ambiances tortueuses et de trouvailles électroniques. Mégalomanie, disque d’enfant gâté, qu’importe, Corgan a du talent. Objectivement, les titres sont très travaillés et regorgent de chemins sinueux permettant multiples lectures (le formidable « A 100 » en est le parfait exemple). Cette recherche d’ambiances atypiques (l’électro-percutant « Mina Loy ») se dépouille parfois de tout superflu et atteint une forme d’épure émouvante. A ce titre « Now and Then » est fabuleux. La trame principale entêtante et répétitive dégage une émotion simple. Cette dernière se développe aussi sur « To Love Somebody », une reprise splendide et inattendue du fameux morceau des Bee Gees. Corgan n’en fait qu’à sa tête. Exit les ambiances heavy des premiers albums de son groupe, place à des morceaux feutrés où les frissons passent aussi par sa voix (les prenants « Sorrows » et « Strayz »). On ne peut enfermer à jamais un artiste dans un style, même si on l’affectionne. « The futur Embrace » propose sans doute une vision différente, une intention créatrice salvatrice. Cet album parfois bancal a au moins le mérite de conforter cette idée.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Après avoir lu quelques critiques confinant cet album de Corgan aux seuls initiés, c'est avec un peu d'appréhension que j'ai écouté cet album. En effet, bien qu'aimant particulièrement les Smashing Pumpkins, je ne fais pas non plus partie des ultimes adorateurs de la secte Corganienne. Or, dans cet album, j'ai découvert de la mélodie, des émotions et de la profondeur. A la croisée des chemins entre Depeche Mode période 80s et influence Nine Inch Nails, la mixture prend bien. Une mention spéciale à "Cameraeye", mon titre préféré du disque. Après avoir lu quelques critiques confinant cet album de Corgan aux seuls initiés, c'est avec un peu d'appréhension que j'ai écouté cet album. En effet, bien qu'aimant particulièrement les Smashing Pumpkins, je ne fais pas non plus partie des ultimes adorateurs de la secte Corganienne. Or, dans cet album, j'ai découvert de la mélodie, des émotions et de la profondeur. A la croisée des chemins entre Depeche Mode période 80s et influence Nine Inch Nails, la mixture prend bien. Une mention spéciale à "Cameraeye", mon titre préféré du disque.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 27 juillet 2008
Je n'ai personnellement eu aucun problème à accrocher à ce disque, qui était d'autant plus le bienvenu après le très décevant "Mary Star Of The Sea" de (l'éphémère) Zwan !
J'avoue que je comprends mal pourquoi ce disque fût un flop commercial, Corgan arrive ici à poser un style différent de ce qu'il a fait avant, sans se répéter, je veux dire par là que cela ne sonne pas comme du Smashing Pumpkins, ni comme du Zwan (ouf !)...la sauce "rock-pop-electro" prend ici très bien, et même la reprise improbable du "To Love Somebody" des Bee Gees fait son petit effet !
Mais comme aucune oeuvre n'est parfaite, on pourra dénoter peut-être un choix de sonorités répétitif pour la plupart des morceaux qui sont donc tous à peu près du même tonneau....Mais à part ça...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus