undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles85
4,4 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:234,90 €+ 2,49 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 20 décembre 2005
Bien sûr une intégrale à ce prix ça peut déranger surtout les maisons de disque qui ont pignon sur rue. Pour ma part je trouve celle-ci de trés bonne facture et pour beaucoup c'est une occasion unique de connaître Mozart dans sa diversité et découvrir son immense génie. Quand aux qualités des interprètes et des orchestres intervenants je les trouve globalement excellents mais mon opinion n'aura que peu de valeur car je n'écoute de la musique classique que depuis 43 ans. Merci encore aux personnes qui ont oeuvré pour nous offrir ce merveilleux cadeau de noël. Ils prouvent que le grand art peut-être à la portée de toutes les bourses et non pas réservé aux pseudo amateurs trés éclairés... surtout en théorie.Merci encore.
11 commentaire|186 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 novembre 2005
Je craignais que les enregistrements proposés ne datent des années 60 et 70, époque où (toutes proportions gardées) l'on tendait encore à jouer les oeuvres de Mozart comme celles de ses successeurs romantiques, sur des instruments modernes, et avec des tempi relativement lents. Rien de tel ici. Les enregistrements sont tous récents. Outre que la qualité du son est très bonne, les interprétations proposées prennent en compte, pour l'essentiel, les dernières avancées de la recherche musicologique, tant sur le plan du choix des instruments (originaux) que sur celui de l'exécution. Ceci tient sans doute au fait qu'il s'agit d'une intégrale de conception néerlandaise; or les Pays-Bas sont depuis le milieu des années 70 le fer de lance du renouveau de la musique baroque, qui a fait tache d'huile et s'est étendu à la musique classique, au sens strict du terme. Le groupe Musica Ad Rhenum est très prometteur, et j'ai retrouvé avec plaisir La Petite Bande, sous la baguette experte de Kuijken. Une intégrale très fortement recommandée, et pas seulement aux amateurs de compilations!
0Commentaire|164 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 janvier 2006
Il faut avoir la curiosité de scruter les indications sur chacun des 170 cd pour se rendre compte du soin employé par l'éditeur pour réunir ces enregistrements : il ne s'agit pas systématiquement d'un obscur orchestre régional de Slovénie enregistrant dans l'école de musique du coin.
En fonction des oeuvres, on a affaire à des interprètes du monde entier, dont certains bénéficient même d'une sérieuse repsectabilité comme Bernard Foccroule au clavecin.
Les enregistrement choisis sont également répartis sur plus de 20 ans, ce qui montre une vraie recherche au niveau des interprètes.
Et puis il y a l'ergonomie du coffret : certes, les pochettes papier laissent à désirer, mais le code couleur permettant de faire le tri entre oeuvres symphoniques, pièces pour piano, opéras etc, est une une bonne idée.
Et quel bonheur de piocher au hasard, de même que d'écouter des oeuvres très rarement jouées comme les chansons - deux volumes- les canons, et certaines messes !
0Commentaire|109 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 janvier 2006
Au delà des polémiques entre Abeille et Naive déclenchées en France par la sortie de cette intégrale, ce coffret Mozart a le mérite d'exister. Et puis autant de disques pour si peu cher, c'est une aubaine. Quitte à acheter ensuite une autre version, si vous ne l'avez déjà, du Requiem ou du Concerto pour clarinette... ou des variations sur "Ah, vous dirais-je Maman...". Les enregistrements sont le plus souvent d'excellente ou de très bonne facture, quelques uns déçoivent, mais c'est inévitable... et à la fin presque rassurant, puisque quoi qu'il arrive il restera de la place pour d'autres artistes!
11 commentaire|25 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 janvier 2006
Pour moi qui ai connu la musique de Mozart depuis mon enfance, je découvre avec un grand bonheur des partitions ignorées comme la série des "arias de concert" et tant d'autres en dehors des symphonies, concertos et opéras régulièrement entendus sur les ondes et présentés à la télévision.
J'ai été surpris par la qualité des interprétations récentes ou anciennes. C'est une prouesse d'avoir pu réunir la totalité des oeuvres de Mozart et aussi une prouesse d'avoir réussi un tel rapport qualité/prix.
Cela donne une réserve considérable d'émotion et de bonheur musical.
0Commentaire|37 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 novembre 2005
Il est vrai que pour les mélomanes cette collection puisse sembler plutôt bâclée (ce qui à mon avis est un peu exagéré), mais à ma grande surprise, la qualité des enregistrements ainsi que celle des interprétations est très correcte, à l'exception peut-être de quelques opéras enregistrées en live où les bruits sur scène n'ont pas étés suffisamment mitigés.
C'est en somme une occasion exceptionnelle qui permet au public en général de connaître l'oeuvre intégrale de Mozart à un prix fort raisonnable, occasion autrement réservée à des passionnés ou adeptes, et encore... Reste toujours la possibilité de choisir méticuleusement ses oeuvres préférées en fonction des enregistrements ou des interprètes.
0Commentaire|91 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 novembre 2005
Cette intégrale est étonnante et dérange les trop consciencieux, les puristes matérialistes "classiqueux" qui ne digèrent pas le fait d'avoir payé une partie de l'oeuvre de Mozart au prix fort et probablement souvent de moins bonne qualité durant des années et qui se retrouvent avec la possibilité d'obtenir TOUT à un prix défiant toute concurrence. Il n'y a rien à redire des interprétations, le directeur artistique de Brilliant savait ce qu'il fallait mettre ou pas dans cette intégrale. Les symphonies et les concertos, les oeuvres pour piano(forte) pour ne citer qu'eux dépassent beaucoup d'autres interprétations, ce ne sont pas des interprétations de bas de gamme comme on pourrait le penser de prime abord, loin de là. La présentation est strictement minimale, mais vous trouverez le détail des oeuvres dans des biographies adéquates. Non, il ne s'agit pas d'un coffret pour profanes, et non il ne faut pas avoir de préjugés dessus. Allez-y sans hésiter. Le reste est question de subjectivité...
0Commentaire|112 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juin 2009
On pourra toujours chipoter sur telle ou telle version, sur l'absence de quelques titres mineurs... N'empêche qu'un même Chef d'orchestre n'éxécute pas toujours la même version aussi bonne d'une oeuvre.
Ici, ce qui est génial, c'est de pouvoir écouter Mozart comme bon nous semble au gré de nos humeurs.
Quant aux versions, elles sont bonnes même les Opéras, à l'exception de quelques-unes (comme les oeuvres maçonniques). Je dirai même que certaines oeuvres tiennent la dragée haute à des versions de référence, je veux parler des oeuvres pour Clarinette, des sonates pour piano. Rien ne vous empêche d'approfondir une oeuvre qui vous interpelle par une autre version.
Le plus sublime c'est de lire 1791, La dernière année de Mozart et d'écouter les oeuvres au fur et à mesure.
Ce coffret est d'un rapport qualité prix inégalé. Même l'intégrale parue chez Philips dans les années 90 et coûtant 100 fois plus chère était loin d'être parfaite. Qui a dit que la Culture était chère ?
A posséder absolument et à consommer sans modération...
22 commentaires|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 février 2006
Quand j'ai vu ça, j'ai d'abord cru à un canular. Quoi ? L'intégrale de Mozart pour 80 euros (il semble que le prix ait un peu augmenté depuis) ? Impossible, l'intégrale Bach, certes de très bonne facture, valait dix fois plus ! Les premiers commentaires venus, il fallait se faire une raison : pas d'arnaque ; alors je l'ai acheté, et je me suis lancé dans une écoute systématique, par numéro de Köchel. Arrivé environ aux deux tiers, voici ce que je peux en dire.
C'est formidable. Je vous l'accorde, aucune interprétation ne m'a frappé comme étant époustouflante, mais elles sont toutes, peut-être à une ou deux exceptions près, de qualité au moins "honnête". Pour donner un exemple très précis, j'apprécie beaucoup d'avoir pu entendre la 25ème symphonie jouée sur instruments anciens, j'aime particulièrement la sonorité que cela donne aux cuivres, même si par ailleurs je trouve le rythme du 1er mouvement un peu lent. Ce coffret m'a aussi permis d'entendre quelques perles que l'on propose rarement ou simplement à côté desquels j'étais passé : par exemple j'ai adoré *La finta giardiniera*, un opéra pourtant relativement peu connu, et j'ai découvert la sonate pour piano et violon K304 en mi mineur, assez célèbre, mais que je ne connaissais pas.
Bref, je parle de moi plutôt que du coffret, mais vous l'aurez compris, mon message est le suivant : il s'agit effectivement d'une intégrale de l'oeuvre de Mozart, de qualité tout à fait honnête, et pour un prix relativement dérisoire. Qu'est-ce qui vous retient ?
0Commentaire|50 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
En ce début d’année commémorative du 250e anniversaire de la naissance de Mozart, une controverse agite le landerneau de l’édition phonographique. À l’origine, l’initiative de Pieter Van Winckel, le Directeur Artistique du label Brillant Classics, de proposer en un coffret l’intégrale de l’œuvre du compositeur à un prix encore jamais vu. Sorti peu avant les fêtes de fin d’année, ce « pavé » a en effet de quoi agacer la concurrence. Jugez-en plutôt : un plantureux boîtier de 31 centimètres contenant 170 CD (soit près de 200 heures d’écoute) pour seulement 99 € !
Depuis sa sortie, impossible de le rater. Il est partout, de préférence en tête des linéaires des hypermarchés et des disquaires comme la Fnac et Virgin. Contrairement à de nombreuses offres promotionnelles sporadiques, celle-ci n’est pas une intégrale au rabais mais bel et bien un produit de qualité, ce qui dérange d’autant plus ses détracteurs. Devant une telle somme de qualités, le succès commercial ne s’est pas fait attendre. En un mois, ses ventes accusaient déjà 60000 exemplaires, et nous en sommes à ce jour à plus d’un demi-million écoulé, dont une grande partie en France. Difficile alors pour les nouveautés à tarif normal de se faire une place à l’ombre de cette offre, d’autant que, année Mozart oblige, un grand nombre de parutions dédiées sont programmées.
Dès lors, il n’est pas étonnant de voir une partie de la concurrence réagir et condamner cette opération promotionnelle comme étant « de la vente à perte » (Challenges – Magazine économique du 15.12.2005). Promoteur de ce mouvement, le PDG du label Naïve, Patrick Zelnik, qui fustigea à l'occasion du Palmarès de l'Académie Charles Cros, en substance, « ceux qui vendent Mozart comme de la lessive », et fit paraître fin décembre dans le quotidien Le Monde une tribune intitulée « Mozart en tête de gondole », dans laquelle il stigmatise une fois de plus ce coffret. C’est avec la caution d’une vingtaine d’artistes et l’appui de Louis Bricard (fondateur du label Auvidis) qu’il regrette « qu'on ait donné à croire aux acheteurs que la valeur d'un disque était celle de la rondelle du CD » et que ce genre d’opération ait pour conséquence néfaste d’installer l’idée dans le public qu’un disque ne coûte pas cher.
Le distributeur, Abeille Musique, n'a pas tardé à répliquer dans les mêmes colonnes, sous le titre provocateur C'est moi l'assassin de Mozart. « Si la solution aux problèmes du disque classique consistait à le rendre obligatoirement cher, ce serait une nouvelle géniale », a ironisé son fondateur Yves Riesel.
Brillant Classics n’en est pourtant pas à son coup d’essai. En 2000, pour célébrer l’année internationale de Jean Sébastien Bach, le label néerlandais mettait sur le marché l’intégrale de l’œuvre du Cantor soit 160 compacts répartis en 40 coffrets à prix réduit. Cela est rendu possible car les disques publiés sous la marque Brillant Classics proviennent très souvent de catalogues d’autres labels qui rétrocèdent leur licence pour des enregistrements déjà parus et dont la vente au détail est devenue marginale. Mais le coup de force de l’intégrale Mozart, c’est que le rééditeur est devenu producteur. En effet, 65% sont composés d'enregistrements spécialement produits pour elle. Les airs de concerts sont pour la plupart des enregistrements originaux et l’intégrale de la musique sacrée a été, elle aussi, spécialement enregistrée. Bien entendu, c’est un argument majeur pour ses défendeurs.
L'une des questions que soulève ce débat est de savoir si une telle entreprise sert ou dessert le disque. Au-delà de toute polémique corporatiste et sans pouvoir augurer d’une quelconque incidence sur l’évolution de son marché, force est de constater qu’elle trouve auprès des mélomanes une source de plaisir et une occasion de se rapprocher d’une musique classique souvent réputée inaccessible. Et puis reconnaissons qu’il est assez drôle d’observer que plus de 200 ans après avoir été jeté dans une fosse commune, Mozart vend davantage de disques que Madonna, car au final le gagnant, c’est bien lui.
0Commentaire|88 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)