undrgrnd Cliquez ici Toys Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_ss16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,0 sur 5 étoiles2
3,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 18 juillet 2006
Après un séjour à Taïwan , une jeune femme revient à Tokyo, où elle retrouve son père et sa nouvelle épouse. Elle est enceinte et veut élever seule son futur enfant. Elle fait des recherches sur un musicien taïwanais qui vécut à Tokyo et sa route croise celle d''un libraire solitaire (le génial Tadanobu Asano ! ) dont le passe-temps est d'enregistrer le bruit des trains ...Il m''a semblé difficile d''entrer dans ce film lent, sans véritable histoire, où les gens ne se parlent pas, où une situation difficile ne suscite aucun écho , où les sentiments ne sont pas formulés.Et pourtant, étrangement, des mois plus tard, « Café lumière » reste gravé dans mon souvenir avec une étonnante émotion. Cet hommage à Ozu propose en effet une réflexion sur la difficulté de communiquer dans la nouvelle famille contemporaine où les liens traditionnels d''autrefois ont été remplacés par des choix individuels plus libres et plus aléatoires , et dans une mégapole anonyme comme Tokyo . Le cinéaste taïwanais Hou Hsiao Hsien tournant en étranger à Tokyo a choisi judicieusement le regard d''une jeune femme indépendante revenant de Taïwan pour rendre compte de sa propre distance d''observateur décalé. Il semble suivre ainsi les déambulations de ses personnages dans les rues avec un mélange d''indifférence et de nonchalance, et nous les regardons passer, secrets, comme si nous étions à la terrasse d''un café. Le film instaure peu à peu une sorte de charme poétique indéfinissable. Il finit par devenir un hommage splendide à ces trains urbains colorés qui se croisent sur plusieurs niveaux (cette séquence est extraordinaire) et qui sont la communication moderne, celle justement que le libraire cherche à capter passionnément. Des bonus très instructifs (c''est rare!) sur le tournage, sur HHH et Ozu.
0Commentaire|22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 septembre 2015
J'ai été déçue le résumé du film ne correspond pas au déroulement de l'action et j'ai eu du mal à être passionnée par les personnages.
Je vais le regarder de nouveau, vérifier si j'ai laissé passer des images clefs ou si je me suis trop laissé influencée par le synopsis.
Le film m'a paru très décousu, pas inintéressant au point d'éteindre avant la fin tout de même.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)