undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles3
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:12,88 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 26 juillet 2005
Ah, on peut dire que j'aurais mis le temps à chroniquer la dernière oeuvre des Californiens de Nevermore. Normal, ce disque demande de nombreuses écoutes pour être assimilé et, du temps, j'en ai un peu manqué dernièrement...

Après son monumental Dead Heart in a Dead World, sorti en 2000 et qui m'avait permis de découvrir et surtout d'énormément apprécier le style proposé par les Américains, ces derniers m'avaient grandement déçu avec leur Enemies of Reality, sorti deux ans plus tard et qui manquait cruellement d'inspiration. La faute apparemment avec une fin de contrat avec leur maison de disques qui ne leur avait pas alloué l'attention et surtout le budget nécessaire à la réalisation de cet opus. Résultat: un album moyen au son épouvantable, qui ne rendait en rien justice à la formation de Seattle.

Trois ans plus tard, le groupe réintègre sa maison de disques qui, pour lui prouver son soutien, remixe entièrement l'album avec un son enfin correct (ce qui est quand même rare dans ce milieu et qui prouve à quel point Nevermore est un groupe talentueux qu'on n'a pas vraiment envie de laisser partir).

Puis arrive enfin le nouvel album du groupe: This Godless Endeavor, qui voit celui-ci renouer enfin avec une musique de très grande qualité.

Oh, pas de grand changement, le groupe n'a pas souhaité évoluer dans son style, ce qui n'est pas plus mal étant donné qu'il propose une musique moderne, novatrice, aux limites de l'avant-gardisme ! Non, le groupe a simplement souhaité se remettre sur les rails, et on peut dire, avec un tel album, qu'il y est parvenu haut la main !

Dès le premier morceau, "Born", on sait déjà qu'on a affaire à un retour absolument fracassant: son d'enfer (il faut dire que c'est l'infatigable Andy Sneap derrière les manettes), rythmique impeccable, un Jeff Loomis qui fait à nouveau des miracles sur sa six-cordes (non, mais, écoutez moi ces soli de la mort) et bien évidemment un Warrell Dane au timbre unique dans le genre derrière le micro.

S'ensuivent ensuite une floppée d'excellents morceaux: "Acid Words" et son thrash alambiqué, "Sentient", power ballade à l'intensité grandissante et au final explosif (superbe riff), "Medicated Nation" avec son riff principal assassin, tout comme celui de "Psalm of Lydia". Au milieu de tout ça, quelques perles: "Final Product", absolument génial et accessoirement mon titre préféré du disque, et les deux derniers morceaux de l'album: "A Future Uncertain", inventif au possible et annonçant de façon magistrale "This Godless Endeavor", le morceau éponyme de l'album qui, tout au long de ses 8:55, nous enchante par ses multiples breaks et à nouveau ces riffs surpuissants qui nous font tendre l'autre joue !

Si l'objectif principal du groupe était de rassurer ses fans, on peut dire que la mission est accomplie haut-la-main, voire qu'il a fait bien plus que ce qu'on était en droit d'attendre de lui.

Ajoutez à l'ensemble une pochette absolument splendide, réalisée par un Hugh Syme au sommet de son art, et vous comprendrez que vous ne pourrez pas vous priver d'un objet aussi somptueux !

Welcome home, guys !
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 septembre 2005
Quelque part entre heavy, thrash et power metal, Nevermore n'hésite pas à ratisser large, la musique du groupe pouvant être comparée à une sorte de croisement impossible entre Iced Earth (pour le côté heavy) et Meshuggah (pour le côté complexe et sombre). L'album référence du groupe s'appelle Dead Heart In A Dead World et il est indispensable. This Godless Endeavor est le sixième album de ce groupe américain sous estimé, car vraiment excellent. Ambiances sombres, rythmiques thrash, mélodies imparables, This Godless Endeavor est tout en puissance. L'album déboule avec l'énorme "Born" dont Pantera n'aurait pas renié l'intro, le refrain est ultra accrocheur et franchement magnifique. Il faut préciser que Warren Dane possède une palette vocale impressionnante comme en témoigne un titre tel que "Final Product". Certains passages de "Sentient" et "Sell My Heart For Stone" sont les seuls vrais moments de répit dans ce déluge de puissance métallique, sans oublier l'épique "This Godless Endeavor". Il faut bien avouer que peu de groupes peuvent aujourd'hui rivaliser avec tant de maîtrise. Cet album est franchement irréprochable. Déjà l'un des meilleurs albums de l'année...
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEE #1le 10 septembre 2005
Heavy, Thrash, mélodique, puissant, saupoudré de Prog, le Nevermore nouveau est une bombe sans le moindre défaut !
Très varié, doté d'une production béton qui nous permet d'apprécier les remarquables parties vocales et l'ensemble des instrument, notamment la batterie qui écrase tout sur son passage et les sublimes solos de guitare qui nous permettent de nous rendre compte que le groupe a tout pour lui, la puissance et la technique en particulier !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)