undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles5
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 25 janvier 2010
Alors qu'avec Truelove's Gutter, le génie mélodique de Hawley commence à se faire entendre en France, il faudrait peut-être commencer par Cole's Corners ou y retourner, pour au moins trois bonnes raisons : The Ocean, Tonight et Cole's Corner. Il y a là un art de la mélodie éternelle, de l'arrangement soyeux, il y a une conduite de la voix qui ne vous lâchent pas. Le reste n'est pas mal non plus, avec Just like the rain aux étincelles de guitare brillant sur les larmes, ou le brumeux Last Orders, digne d'une bande-son de Lynch. A écouter absolument, ainsi que les cinq autres albums, dont aucun ne déçoit (essayez notamment de trouver le premier album éponyme, il y a deux ou trois chansons à tomber). Hawley, ou la ritournelle absolue.
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mars 2006
Même si beaucoup d'artistes vouent aujourd'hui une vénération sans borne aux grands crooners et folksingers des années 50's/60's, peu d'entre eux arrivent à cotoyer leur talent.
Richard Hawley fait partie de cette poignée de songwriters irreductibles vivant continuellement dans le passé, rêvant d'énormes sections de corde, s'imaginant en Roy Orbison ou Johnny Cash des temps modernes en train d'enregistrer sa belle voix grave dans des studios mythiques (sun).
"Cole corner" est son troisième album, c'est une merveille de pop intemporelle qui aurait pu être écrit il y a 40 ans de cela. Les mélodies jouées ne sont pas de première jeunesse, on pense par exemple à "tous les garçons ..." de Françoise Hardy sur "Darlin' Wait For Me" mais l'interprétation qui en est faite est extraordinaire. Les morceaux "Cole'S Corner" et " Hotel Room" nous renvoient aux sommets de Scott Walker,  " Just Like The Rain " et " I Sleep Alone" plus countrysants rivalisent avec Johnny Cash grâce à la voix sombre et majestueuse de l'artiste. La chanson "The ocean", particulièrement est à tomber, on dirait Lee Hazelwood reprenant un morceau des Cocteau Twins.
On dit que la pop music est un produit de consommation courante, les disques de Richard Hawley et plus particulièrement "Cole Corner" se tiennent bien en marge de cette production, destinés à bien vieillir et à se bonifier avec le temps.
Un classique de plus à rajouter à la fine équipe des plus grands crooners songwriters actuels (Richard Ashcroft, Jens Lekman).
0Commentaire|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mars 2016
Meilleur album de Richard Hawley, à écouter avec un bon café
Pas de faiblesse, écouter "The ocean" pour s'en convaincre
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 octobre 2005
Très grand disque d'un songwriter méconnu (ancien guitariste de Pulp) qui signe ici le plus formidable recueil de chansons de nuit de la rentrée. Quelque part entre Johnny Cash, Roy Orbison et Franck Sinatra. D'une noirceur assumée et très digne et qui se révèle finalement lumineuse !
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 février 2013
Comment, "Coles Corner" n'est pas un classique ? Bien sûr que si, seulement c'est un classique encore confidentiel... Essayez juste de faire écouter "Hotel Room" ou "The Ocean", ou encore "Born Under A Bad Sign" à quelqu'un qui n'a jamais entendu parler de Richard Hawley : son premier réflexe sera de se ruer vers son dealer officiel (disquaire ou Spotify...) pour "acheter" cette petite merveille. Les détracteurs - il y en a, tous les goûts sont dans la nature - de Richard Hawley auront beau jeu de citer les références évidentes : Presley, Orbison d'un côté, Lou Reed, Morrissey de l'autre... Ce n'est pas faux, bien entendu, mais au final toute cette nostalgie élégante - et un tantinet "évidente", certes - est transcendée par l'ambiance rude de la bonne ville de Sheffield si chère à Hawley : c'est que cette réverb accentuée, cette country music revisitée, cette obsession pour les chagrins d'amour et les losers éperdus, pour les rencontres manquées et les étreintes furtives, tout ce romantisme universel, dont Hawley se veut le chantre "local", est bel et bien magnifié par des mélodies impeccables, par une voix inimitable et par des envolées orchestrales parcimonieuses mais irrésistibles. L'auditeur a le coeur qui saigne, la nostalgie n'est plus ce qu'elle était, et "Coles Corner" est un album incontournable pour quiconque recherche l'émotion, la vraie, dans un disque de Rock. Dommage quand même que les dernières chansons soient plus faibles, on passe pour cette fois à côté du chef d'oeuvre absolu. Ce sera pour (un peu) plus tard, ce sera "Truelove's Gutter". Mais c'est une autre histoire.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

20,99 €
17,59 €
10,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)