undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

7
4,6 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0
Thelonious Monk Quartet with John Coltrane - At Carnegie Hall
Format: CDModifier
Prix:18,14 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

20 sur 21 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 28 décembre 2005
Enfin, un témoignage sonore de qualité d' une des collaborations les plus fameuses de l' histoire du Jazz.
Et ce disque dépasse toutes les espérances dès ses premières minutes avec un duo sidérant sur "Monk' s Mood".
Le son est véritablement exceptionnel, ce qui nous permet de savourer cette musique d' un niveau extraordinaire.
Pour moi, c' est un des plus grands disques de Monk. Le jeu du pianiste est constamment inspiré avec une prise de risque constante, encore plus présente ici que dans les Live postérieurs avec Charlie Rouse.
Coltrane est impressionnant de présence spirituelle. Il est le seul à dégager ce sentiment mystique à chacun de ses solos.
Un disque qui figure dès maintenant parmi les grands classiques du Jazz.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 avril 2011
Durant cette soirée du 29 novembre 1957 au Carnegie Hall, Thelonious Monk et John Coltrane se sont envolés, ils ont cotoyé les étoiles et nous ont offert ce qui est probablement le plus grand disque de l'histoire du Jazz, peut-être même de la musique.
Leur complicité est ici totale, leur génie atteint son paroxisme, leurs solos sont sidérants.
Les mots me manquent pour décrire cette musique, pour parler de ces sentiments qui me parcourent lorsque j'écoute cet opus. C'est absolument fascinant.

Aucun morceau n'est à sortir du lot, tous sont exceptionnels, inégalables.
Le "Late Show" propose peut-être un Coltrane plus survolté, son solo sur "Sweet and Lovely" est un moment à déguster, propulsé par la partie rythmique, il nous offre un moment purement jouissif.

Ahmed Abdul-Malik à la contrebasse et Shadow Wilson à la batterie sont à la hauteur de l'évènement et permettent aux deux géants de prendre leur essor.

Et dire que ce trésor est resté inconnu jusqu'en 2005, date de sa découverte dans les archives de Voice of America en attente de digitalisation...

Monsieur Monk, Monsieur Coltrane, merci pour ce trésor, merci pour tout, mais diantre que vous nous manquez !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 31 mars 2014
J'aurais aimé être là .Coltrane n'est pas encore à son mieux mais quelle entente avec le grand Monk.On achète à coup sûr et on écoute et réécoute selon son humeur.Prise de son fort bonne si on songe à l'époque ,et puis avec de la vraie musique le son devient secondaire (désolé pour les amateurs de HiFi qui écoutent plutot leur chaîne que leurs CDs.)
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
En 1957 commence une fructueuse collaboration entre le grand pianiste qu'était Thelonious Monk (1917 - 1982) et le saxophoniste tenor John Coltrane (1926-1967), deux géants du jazz classique. Monk, à qui il a été interdit de se produire dans les clubs de New York depuis 1951 car compromis dans une affaire de drogue, est parti quelques années en Europe. En 1957, sa sanction levée, il revient et joue avec Coltrane au "5 spot café" en quartet avec le bassiste Abdul-Malik et le batteur Shadow Wilson. De ces productions, il ne nous restait hélas que des enregistrements de mauvaise qualité sonore... jusqu'à ce qu'en 2005 soit découvert par hasard dans les collections de la bibliothèque du Congrès un excellent enregistrement d'une soirée donnée à la même époque par le même quartet au prestigieux Carnegie Hall de New York. C'est du présent enregistrement qu'il s'agit, un disque fondamental dans l'histoire du jazz. L'élégance du jeu pianistique de Monk soutient et modère la sonorité toujours assez amère du saxophone de Coltrane (qui peut virer au lugubre quand il est livré à lui-même).
On découvre bien encore dans les bibliothèques italiennes des partitions oubliées de concerti de Vivaldi, rien d'étonnant à ce que l'histoire du jazz soit elle aussi en cours d'écriture. Les mânes du roi de l'acier, bienfaiteur et philantrope Andrew Carnegie (1835 - 1919) devaient y veiller car s'il est le commanditaire de cette magnifique salle de concert qu'est le Carnegie hall construit en 1891 en plein Manhattan, il a créé à ses frais pas moins de 2500 bibliothèques à travers les Etats-unis et doté précisément la bibliothèque du Congrès, celle-là même ou fut retrouvé l'enregistrement, de quelque 350 Millions de dollars de l'époque...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 avril 2013
monk et coltrane sont des jazzmen qui ont une vision passionnée
de leur musique. Leur rencontre était naturelle et elle prouve la
créativité de leur art.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 février 2006
là où les mots ne suffisent plus.
lorsque thelonius monk s'installe au piano, plus rien ne compte mis à part la légèreté et l'intensité de son jeu . De ses doigts qui courent sur le clavier de sa tête qui balance, de son génie qui exulte... merveilleux
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 juillet 2014
J'ai été très déçu à l'écoute de ce disque. Monk et Coltrane ont fait de bien meilleurs disques (des dizaines) que celui ci, où ils sont l'ombre d'eux mêmes, surtout Monk. De plus la qualité sonore rend l'écoute pénible.

Ces bandes auraient du rester la où elles dormaient.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé

Blue Train
Blue Train de John Coltrane (CD - 2003)

Monk's Dream
Monk's Dream de Thelonious Monk (CD - 2010)