undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles10
4,0 sur 5 étoiles
Format: CDModifier
Prix:10,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 2 juin 2003
Voila un musicien qui a su marier à la perfection les rythmes brésiliens avec le jazz. Nombreux musiciens de jazz l'ont tenté à l'époque, pas toujours d'une façon réussie (l'album "Desafinado" de Coleman Hawkins, par exemple). Les arrangements bien ficellés des compositions mythiques des grandes figures de cette Bossa Nova ("Nouvelle Vague" ou "Nouvelle Voix" en brésilien) ne manquent pas de force et de créativité, et préservent merveilleusement bien la chaleur et l'effervescence de cette musique. Bref, mettez ce disque dans votre platine, vous ne résiterez pas, votre corps se mettra à danser tout seul...
0Commentaire11 sur 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mai 2009
D'accord avec le commentaire de Stéphane MATHONNET.

Qunicy charge lourdement la barque d'une bossa nova bien plus subtile en d'autres mains. L'interprétation de ces beaux morceaux est à mon gout saturée et clinquante façon Vegas des années 60.

Pour ma part, je recommande les interpretations de Lalo Schifrin et de Cannonball Adderley. Pour les plus curieux, penchez vous sur la collection Elenco qui regorge de pépites.
0Commentaire8 sur 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le titre de l'album est bien explicite ,sur le fond ,les rythmes et standards "bossa nova" sont revisites par quincy jones ,et sur la forme les arrangements sont interpretes par un big band,style en vogue a l'epoque ,il faut avouer que l'entreprise reste honnete,mais ce qui surprend le plus sur cet album c'est de retrouver tout de meme lalo schifrin au piano,jim hall a la guitare au service de cette musique,on notera aussi un joli travail de remasterisation qui donne un confort d'ecoute incroyable sur le rendu des cuivres.pascal49
11 commentaire2 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La vague bossa nova venue du Brésil submerge les États-Unis en cette année 1962. Le trompettiste et arrangeur Quincy Jones n'y échappe pas et nous livre SA vision. C'est en effet de la vision de Jones qu'il convient de parler et non d'u authentique album bossa nova. Cet album est un mélange de standards composés par Jobim et Bonfa et de compositions originales signées Quincy Jones ou Lalo Schifrin.
1. La bossa nova convient convient à de petites formations et non à de grands orchestres qui en dénaturent la portée.
2. Les rythmes sont démesurément accélérés au point que l'on peut légitiment se demander si l'on écoute un album de bossa nova ou un album made in Vegas destiné à satisfaire les goûts d'un public nord-américain. Parmi les morceaux présents, seul "Desafinado", joué sur des tempos rapides, est identifiable. "Manha de Carnaval", interprété sur des tempos médiums, est sans aucun doute le morceau qui respecte le mieux l'esprit de cette musique originaire du Brésil.
0Commentaire1 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 août 2010
Très beau enregistrement d'un orchestre groove. Il faut aimer la funk et Quincy jones, mais quelle ampleur! Bill Crosby a, il me semble collaboré avec Jones sur un certain nombre de projet, dont cet album. Il avait rencontré Lalo Schifrin lors de ses tournées en Europe avec les plus grands.

C'est intéressant de comprendre comment ce genre de disque permettra à Quincy Jones de tout savoir en terme d'orchestration et d'arrangement avec de bosser pour un jeune chanteur noir qui cherche à faire décoller sa carrière à la fin des années 70. Quincy amènera le groove à un Michael plus rythm'n blues que roi de la funk. Les essais de ce dernier avec the Jackson étant nettement plus patauds.
0Commentaire1 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 juin 2003
Voila un musicien qui a su marier à la perfection les rythmes brésiliens avec le jazz. Nombreux musiciens de jazz l'ont tenté à l'époque, pas toujours d'une façon réussie (l'album "Desafinado" de Coleman Hawkins, par exemple). Les arrangements bien ficellés des compositions mythiques des grandes figures de cette Bossa Nova ("Nouvelle Vague" ou "Nouvelle Voix" en portuguais brésilien) ne manquent pas de force et de créativité, et préservent merveilleusement bien la chaleur et l'effervescence de cette musique. Bref, mettez ce disque dans votre platine, vous ne résiterez pas, votre corps se mettra à danser tout seul...
0Commentaire3 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 décembre 2005
L'ami de Ray Charles, producteur de Michael Jackson. Pop, jazz, musicien. Il ouvert la musique noire au monde et ce disque là, vous l'avez entendu mille fois. Des samples, des musiques de génriques de films, d'émissions. C'est juste énorme.
C'est de la bossa c'est sûr, mais c'est aussi un son jazz, urbain, pop, qui signe les sixties aux US avec un swing rarement égalé.
Vous aimez déjà ce disque mais vous ne le savez pas.
0Commentaire5 sur 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le titre de cet album est tout un poème sachant que la Bossa Nova est certainement le prétexte trouvé par Quincy Jones en 1962 pour laisser libre court à son imagination et à sa sciences des arrangements. Quand la musique brésilienne via la Bossa Nova se confronte au Jazz versant Big Band, c'est de la bombe. Il n'aura pas échappé aux puristes et autres amateurs du genre que "Soul Bossa Nova", qui a été utilisée comme thème musical dans les films Austin Powers, est beaucoup plus Soul que Bossa Nova (beaucoup plus Las Vegas que Rio). C'est un peu les limites de Big Band Bossa Nova car la Bossa Nova a par essence besoin d'espaces confinés, de pudeur, de retenue pour s’exprimer. En accélérant les rythmes, alors qu'à l'origine la Bossa Nova avait ralenti ceux de la Samba, la tonalité est donc outrancièrement Jazz (et compatible avec les goût d'un public occidental). Avec son Big Band (Paul Gonsalves, Jim Hall, Roland Kirk, Phil Woods, Clark Terry...), Quincy Jones visite le genre en le dénaturant volontairement, sans le dégrader, car Quincy Jones est un excellent arrangeur. Original (bossa-normandie.over-blog).
0Commentaire0 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 novembre 2011
Des années que je patientais pour trouver cette rareté! Enfin je peux écouter le génial Quincy Jones grâce à cette réédition, Merci Verve! L'arrangeur polyvalent a su dans ce disque s'approprier les rythmes et les harmonies des standards brésiliens sans rien enlever de leur légèreté, ce qui n'est a priori pas gagné avec des sections de cuivres... Bravo! à écouter en boucle!!
0Commentaire2 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juin 2001
Il y a des gens qui, comme cela, sont nés avec le génie en eux. Quincy en est, musicalement parlant. C'est simple, tout ce qu'il touche se transforme en pépite d'or. Même en 1963, quand il enregistra cet album à la gloire de la bossa nova alors naissante pour les oreilles occidentales. Grand ! Immense !
0Commentaire10 sur 19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,99 €
11,00 €