Commentaires en ligne


1 Evaluation
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 ON EST TOUJOURS LE KONG DE QUELQU'UN..., 23 juin 2009
Par 
Luc B. - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Son of Kong [Import USA Zone 1] (DVD)
Réalisé en 1933 par le duo Ernest B. Schoedsack et Merian C. Cooper, KING KONG était un pur chef d'oeuvre d'aventure exotico-poétique (chroniqué en son temps sur ce site King Kong). Bien que les auteurs aient fait périr leur créature dans la mythique scène de l'Empire State Building, le succès colossal du film les incita à produire cette suite, la même année.

Carl Denham (encore interprété par Robert Armstrong) l'homme qui avait amené le gorille géant dans les théâtres newyorkais, se morfond dans une piaule minable, et tente de se soustraire à la justice et aux créanciers, après les ravages causés par Kong, dans les rues de New York. Il s'embarque finalement pour Singapour, y refaire sa vie. Il croise le chemin (quel hasard !) du marin qui lui avait révélé l'existence de Kong, et qui cette fois le presse de retourner sur l'île, pour y dénicher un trésor...

Disons le tout net : LE FILS DE KONG paraît bien pâlichon à côté de la première aventure.

Les effets spéciaux de Willis O'Brien (animation des créatures image par image) sont toujours sensationnels. Il nous comble de quelques combats homériques entre Kong Jr et un ours, ou des dinosaures. Le séisme final est lui aussi tout à fait réussi. Hélas, la grande différence entre cet opus et le premier, c'est que Kong Jr est gentil, docile, un peu niais, passant son temps à se gratter le crâne à la manière de Stan Laurel ! Il combat rageusement ses ennemis, mais chiale quand l'héroïne lui fait une poupée au doigt... (en déchirant son jupon, of course !)

La brune Helen Mack remplace la blonde Fay Wray, et le traitre de service est toujours aussi fourbe. Moins de suspens, de mystère, de frissons, de poésie, si ce n'est dans cette admirable dernière scène, où Kong Jr sauve Carl Denham de la noyade, le tenant à bout de bras hors de l'eau, telle la torche brandie de la Statue de la Liberté. Un épilogue aussi sentimental qu'inutile clôt cet épisode en demi-teinte, dont on ne retiendra que quelques moments, comme celui où Helen Mack, sauve son père d'un incendie, joliment filmé en travelling latéral.

Il en va du FILS DE KONG comme du FILS DE TARZAN : les rejetons n'ont pas la personnalité, la beauté et la force de leurs paternels ! On suit néanmoins ces aventures pas très trépidantes avec plaisir, en étant indulgent.

Le fait qu'une seule et obscure édition DVD de ce film ne soit disponible, ne plaide pas en sa faveur...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Son of Kong [Import USA Zone 1]
Son of Kong [Import USA Zone 1] de Ernest B. Schoedsack (DVD - 2005)
D'occasion et Neuf à partir de : EUR 17,82
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit