undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles7
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
5
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: DVD|Modifier
Prix:26,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 14 juillet 2015
Vu à sa sortie au cinéma en 1986-1987, puis revu avec les supports vidéo.

Pour la première fois j'ai vu un réalisateur prendre le temps de filmer du début, jusqu'à la fin. De longs plans mettent en valeur la beauté, la douleur, la magie des rencontres, et aussi certaines formes de "folies":
- Une maîtresse de maison papillonne dans l'illusion de tout maîtriser, et vit dans le social permanent. Elle se trouve totalement dépourvue lorsque la radio annonce un événement catastrophique
- Alexander le mari de la maîtresse de maison, évolue le jour de son anniversaire, qui réuni toutes ce s personnes, vers de brèves ouvertures d'esprit puis s'égare dans des détails, se recentre, puis repart en enfourchant des idée biscornues, intellectualistes qui heurtent la violence de ses visions. Lui, cherche, peut être pas de façon très sage et constante certes ...
Tarkovskij nous laisse penser et imaginer par nous même les suites de ses réflexions.
- Le médecin, il suit la voie de la sédation pour la maîtresse de maison. Peut être que ... trop tard pour une prise de conscience. Paradis artificiel ? Apaisement ? Fuite de conscience ? Quelle différence entre ce médecin et la propriétaire de la maison ? Il rationalise...il tente peut être.
- La femme de ménage se révèle être une personne extraordinaire, capable de vivre l'instant présent, de vivre jusqu'au bout ses pouvoirs d'être humain qui s'accomplie, y compris dans cette épisode de crise aigüe qui emporte l'assurance, le calme, et la raison des autres. Sa sincérité si puissante que le temps, un moment, reste suspendu, sauvera-t-elle Alexander le notable ?
- Le facteur, Otto, avec son vélo, se déplace dans cette splendide nature qui menace tout à coup de disparaître. Amoureux de la beauté et de la simplicité il est le personnage qui redonne toujours de la cohérence cognitive et ramène au concret.
- Le petit garçon silencieux du couple qui ne parle pas. Parlera-t-il un jour ? A-t-il décidé de rester observateur ? Est-il malade ?
Il est tranquille assis au milieu des fleurs et reste fidèle à lui même, il joue et participe, et ne fait pas toujours ce que les adultes attendent de lui.

Des personnages très attachants vivent des émotions fortes où le vernis social fond, ou flambe...au grand bénéfice de l'authenticité et de la lucidité. Peut être que Ionesco aurait aimé ce film. Pour ma part, je trouve qu'il s'agit d'un chef d'oeuvre.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mars 2011
Le film est d'une beauté bouleversante. Andrei Tarkovski et Sven Nykvist rendent hommage aux peintres scandinaves - on pense toute de suite à Vilhelm Hammershoi - et à cette fameuse lumière du nord, que l'on peut retrouver dans les Flandres, en Scandinavie et en Russie. Un régal!
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 septembre 2008
Génial. Le rêve profond de la révélation, qui bouleverse. Le héros en se réveillant prendra, suite à ce rêve, une décision lourde de conséquences. Thématique entre autres de la fin du monde (de la terre) comme certains critiques l'ont suggérée, - certes non!, le héros, soyons attentifs, s'endort, et le cheminement à travers les différentes étapes du rêve de la révélation se met en place. Il s'agit bien de la fin du moi, rêvée, annoncée... le passage à travers différents états de conscience, qui est aussi un voyage culturel à travers les différentes formes du dernier voyage. L'apocalypse: la fin du moi dans la gloire de la révélation - la fin du monde, sur laquelle on s'attarde trop, n'étant que la conscience que je meurs. Le sacrifice, ici, tout ce à quoi je tiens, pour que mon fils ...
0Commentaire|21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 février 2012
Bonsoir, je lis qu'un internaute trouve le film "ennuyeux". Je l'ai vu quand il est sorti ado finissante, bouleversée; et je peux dire que vous n'avez pas la culture cinématographique ni probablement pas la bonne sensibilité pour affirmer "l'ennui" de ce film, que je viens de commander sur Internet : il faut imaginer l'âme russe ou nordique, les angoisses liées à la guerre froide et à l'Apocalypse possible (la fin du monde), celles liées à la vieillesse, saisir la poésie de l'oeuvre dans sa lenteur : ce n'est pas un film facile, c'est un film mystique et exigeant, où si je me souviens bien, Dieu n'a pas sa place (en tout cas pour le héros), ce qui encore plus lourd à porter. C'est un film existentiel SUBLIME, que je regarderai avec 20 ans de plus sous peu grâce au net, avec le film Melancholia dans la foulée. Cordialement malgré tout.
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 août 2015
Si le Théâtre et la Philosophie sont une part essentielle de votre vie, alors ce film est conçu pour vous !
D'une intelligence rare, d'une profondeur inégalée: au delà du chef d'oeuvre : peut-être ce film sera-t'il le film de votre vie!!!
C'est ce que je vous souhaite (en tout cas après son visionnage, votre vie ne sera plus jamais la même!)
Pour votre plus grande joie !
Excellente séance à vous !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 novembre 2012
un chef d'oeuvre
j'aime la lenteur, les silences, la sympbolique utilisés par le réalisateur
donne envie d'en voir d'autres du même auteur
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 décembre 2011
Film très ennuyeux, à part la musique de Jean-Sébastien Bach qui est magnifique. Ces gens se déchirent mutuellement et en finale ce vieil homme met le feu à sa maison, quelle tristesse.
11 commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

19,90 €
19,90 €
18,69 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)