Commentaires en ligne 


3 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le temps de la maturité, 19 novembre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dark Room [+9 Bonus] (CD)
Quand, il y a longtemps, Darkroom arrive dans les bacs de vos disquaires en France, il semble être le deuxième album d'Angel City. En fait, il s'agit encore d'un savant mélange... Au contraire, voici pour vous le Dark Room australien, quatrième album des Angels, sur lequel vous aurez droit à tous les morceaux originaux de l'époque, et avec la chance d'avoir un bonus en plus. Cet album est très travaillé et comporte des compositions plus sophistiquées que dans les albums précédents. Par exemple, No Secrets et Face The Day dont les premiers clips video des Angels seront d'ailleurs tirés. L'ensemble est tout à fait excellent en plus. Il se termine alors en apothéose - avec harmonica - sur Devil's Gate.
Petits veinards que nous sommes d'avoir un bonus track long de neuf titres ! Mais, c'est vrai que Ivory Stairs n'y est pas, puisqu'il figure déjà sur le troisième album australien des Angels (intitulé No Exit).
Au fait, aux dernières nouvelles, Doc Neeson va beaucoup mieux puisqu'il entame une tournée avec les Angels pour fêter les 30 ans de la sortie de Face to Face en 1978.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 DARKROOM 30 ANS APRES TOUJOURS DU BONHEUR, 19 janvier 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dark Room [+9 Bonus] (CD)
j'avais acheté le vinyl en 80 sous le nom angel city, j'ai racheté le CD (a noté quelques changements au niveau des titres mais joie du numérique des bonus). "Racheté" un même oeuvre 30 ans après montre l'interêt que je porte à ce disque. Dommage que FACE TO FACE (mon préféré) ne soit plus disponible (enfin il me reste le vinyl)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 MONSTRUEUX, 30 juin 2007
Par 
Ramone the Snake (France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dark Room [+9 Bonus] (CD)
THE ANGELS (Angel City pour l'Europe, ce qui rend les recherches discographiques assez incompréhensibles, d'autant qu'il manque des morceaux sur les CD, selon le pressage !!!!) était un groupe à part, hargneux, complètement speedé, qui réunissait sur une seule galette, l'énergie punk, le son hard, et des chansons que certains groupes de Brit Pop n'auraient pas regniées. Côté vestimentaire : costards-cravattes ! Groupe australien de deux frangins, et d'un chanteur hors norme, abusant de tout !! Paroles et textes trash (voir les "stickers" sur les disques et notamment sur le LIVE, beaucoup trop long à mon gout), son de guitares définitivement rock et puissant,rythmique de locomotive lancée à fond à travers le bush australien, voix éraillée poussée à l'extrême, refrains hurlés par Doc Nesson (paix à son âme). Ce disque (1977 je crois) est un véritable chef d'oeuvre, non passé à la postérité, et qui n'y accédera jamais. Le titre : la Chambre Noire de nos cauchemars, de nos terreurs infantiles ; la pochette : les yeux qui guettent dans la pénombre ; le SON, des chansons comme des coups de poings, nerveuses, bien faites, dans une urgence et une débauche d'énergie difficilement égalables. Pas un morceau meilleur que l'autre, "Face the day" peut-être ? qui commence doucement ("je ne veux pas voir la lumière du jour", sorte de prière, qui se termine par des hurlements de terreur (bien faits rassurez vous), avec un son qui s'emballe à faire trembler les enceintes. "No secrets", la femme fatale, qui ne garde aucun secret pour toi la nuit tombée. Mais pourquoi diable n'y-a-t-il pas "Ivory Steps", qui était disponible sur le vinyl ?? Sur cette réédition , quelques bonus plutôt corrects et dans l'esprit du disque. Cet album est un monument du rock, comme tant d'autes passés inaperçus : promo ? pas assez de concerts ? concurrence australienne de l'époque trop forte ??? Autant la suite est un peu en dessous, et ira globalement descrescendo, autant ce disque est magnifique, violent, et doux à la fois ("The moment"), incroyablement dense et créatif. Comment faire pour que des milliers d'Amazoniaques amateurs de musique ne passent pas à côté de ce volcan encore chaud ?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit