undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

6
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
5
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Le Tigre du Bengale
Format: DVDModifier
Prix:24,99 €+2,79 €expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

9 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 avril 2005
Pour quelques euros procurez-vous vite ce bijou culte du film d'aventures qu'est « Le tigre du Bengale », première partie mouvementée d'un diptyque très exotique tourné en 1959 au Rajasthan par Fritz Lang dans des décors somptueux , racontant l'amour passionné d'un architecte occidental pour une sensuelle danseuse sacrée hindoue, convoitée par un prince oriental . Wild Side a fait un travail de restauration extraordinaire des couleurs, particulièrement sensible dans les teintes éclatantes des prestigieux costumes locaux et des palais luxueux. Chaque plan est un pur plaisir visuel, avec des morceaux de bravoure hallucinants comme la danse lascive de Debra Paget à demi-nue au pied d'une gigantesque statue de déesse . Comme toujours chez Lang les cadrages des personnages dans les décors sont d'une impressionnante modernité. Il y a tout dans ce chef d'œuvre : la poésie, la passion fatale, le suspense, la tragédie , la trahison , l'émotion , des actions spectaculaires...un émerveillement permanent garanti! (le seul défaut de la VO : tout le monde parle allemand en Inde !) . La deuxième partie, « Le tombeau indou » (sans tombeau hindou), est plus conventionnelle, complot au sein du palais pour renverser le prince Chandra et beaucoup de scènes en souterrains. Une autre belle danse de Debra Paget encore plus dénudée .
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 2 février 2013
Un régal, même pour la version noir et blanc de 1938 qui est incluse dans le pack. Dommage cependant que contrairement aux dires du descriptif la version française ne soit incluse que dans la version de 1959. Pour ceux qui ne comprennent pas l'allemand le plaisir en est quelque peu diminué; par contre la version couleur de 1959, si elle s'éloigne un peu par moments de celle de 1938, est de très bonne facture.
Ces appréciations sont également le lot de la suite, Le tombeau Indou.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 29 janvier 2015
superbefilm de fritz lang qui nos transporte dans un univers de reve.il merite donc les cinqs etoiles que j'ai mis.magifiques decors et magnifiques acteurs.bon moment a passer.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 25 juin 2012
Merveilleux film à voir ou à revoir avec des yeux d'enfants. A conseiller aux amateurs de films d'aventures hauts en couleurs...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 novembre 2012
This is the third and last version of the same story, written by Thea von Harbou who was Lang's second wife; they worked toghether in many pictures.

The precedent ones are from 1938, by Richard Eichberg, and from 1921, a silent version by Joe May in which Fritz Lang was in charge of the scenario. As he had fled Germany by the time the thirties version was made he was not offered the direction, so he made his own version in the fifties. And this is a superb one, full of everything one could desire - emotion, adventure, passion, alluring scenarios, breathtaking dances, eye-catching colour which enhances the exotic and mysterious feeling and a careful detail in the players'characterisation and the developing of the story from the beginning to the end. The only point I can object is the giant cobra, but its simplicity does not weaken the suspense.

Plus this is a two-part film (the second and completion being The Indiam Tomb), uncommon for the times even in the thirties, yet connecting in idea and style with the early silent serials, though incomparably better done and much more ellaborated. The silent version approaches much more this style, yet it is considerably long and certainly lacks rythm. Funny thing the physical difference in the main occidental characters.

The best thing about this story, made from an occidental point of view upon the far India, is that each version is quite different from the others. Each character has different parts in them, some as the yoghi appear only in the silent version, and the common ones are treated very differently, playing important parts in one story then changing to be secondary in another. For example, in the silent one Seetha is a minor character, in the second she directs the drama around the world and takes it back towards India, while in the third she is the main feminine character. The architect, receiving different names, is a main character in the May story, then becomes a little backed in the Eichberg film, and again turns a main character in the Fritz Lang one. So seeing the three pictures is as having the opportunity to see the same facts from different angles. This turns to be extremely attractive. You can meet again the same real scenario as in the Eichberg version but now in colour, you can feel the hot opresiveness of the Eschnapur palace turning into a prison for the European architects, none of them -men or women- passive but fighting to get through difficulties. This is probably due to the modern approach, as Thea von Harbou made the same in Metropolis where the femenine character plays a determinant and active part.

The Richard Eichberg version is a truly surprise for anyone who does not know it. It effectively mixes the mystery and adventure of the Indian adventure with the sophistication of two modern European couples. Irena, the architect's fiancée, has a major role in this story, while Chandra is played by Frits van Dongen, a Dutch leading men who would later go to America and be known there as Philip Dorn. There is also a comical element provided by Theo Lingen, lacking in the other versions. Both worlds influence each other as the story develops. Gustav Diessl is great and La Jana is an absolute discovery for non-german audiences.

A great idea to offer the Fritz Lang version along with the Richard Eichberg one - only I would have preferred to pay some more and have both first and second parts compiled toghether.
This is essentially a picture to enjoy pure adventure and drama, thrilling and full of surprises. I had seen the Fritz Lang version as a child and it caused a deep impression on me. Seeing it again as an adult did not disappoint me but kept the same magic. And it has one of the most surprising and beautiful endings I can remember.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 avril 2013
"Le Tigre du Bengale" doit-il encore être présenté ? Quel plaisir de pouvoir, grâce au DVD, revoir et revoir ce chef d'œuvre de Fritz Lang .
Comme pour "Le Tombeau Hindou" le film n'a pas été remasterisé, mais la pellicule est très acceptable. C'est un film que je regarde avec la même admiration que certains tableaux qui n'ont pas encore été restaurés et qui émeuvent par leur patine que le temps a déposée, témoignant ainsi de la pérennité de l'œuvre .
Liliane
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé

Le Tombeau Hindou [Édition Collector]
Le Tombeau Hindou [Édition Collector] de Debra Paget (DVD - 2012)
EUR 20,89