undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles
5
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:10,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Des fermes jusqu'aux bals de Cour, la danse représentait une manifestation fondamentale de la culture de la Renaissance.
Le développement des techniques d'imprimerie suscita maints recueils dans toute l'Europe où les éditeurs compilaient ces mélodies à la mode de l'époque.
Le présent double-album nous régale d'une sélection piochée dans trois d'entre eux : "Dances for Broken Consort" (1599) de Thomas Morley, "Terpsichore Musarum" (1612) de Michael Praetorius et le "Danserye" (1551) de Tylman Susato. Ainsi que quelques délicieuses pièces italiennes.

Pour en savoir un peu plus sur les oeuvres, lisez la brève notice en Français, différente de celle (plus intéressante pour les discophiles) en Anglais et Allemand qui rappelle le rôle que joua David Munrow pour dynamiser et vulgariser l'interprétation de ce répertoire dans les années 1970.
Dans les pupitres de l'Early Music Consort of London qu'il avait fondé en 1967, on relevait alors des noms comme Christopher Hogwood, Simon Standage, Nicholas Kraemer ou Philip Pickett qui ont fait la carrière que l'on sait dans le champ baroque ou médiéval.

Avouons que l'interprétation des "Danses de Terpsichore" ne montre pas ici l'ensemble londonien à son meilleur niveau. Une dizaine d'années plus tard, le susdit Pickett enregistra sa propre et rutilante version qui surclassa selon moi la réalisation de Munrow, tout en reprenant les mêmes ingrédients stylistiques, utilisant généreusement toute la panoplie des savoureux instruments de l'époque (ah, ces cromornes, ces cervelas...)

N'ayez crainte : le reste du programme est captivant, joué avec un rare enthousiasme. L'imagination, l'audace des disques de Munrow imposent toujours leur irremplaçable séduction sonore (la suavité des flûtes dans le "Passe et Medio"), leur chaleur communicative (émouvante "Canzona prima" de Giovanni Priuli), leur charme irrésistible qui éclate dès l'exotique fanfare de "la Mourisque". Une vraie fête pour l'oreille, qui donne des fourmis dans les jambes, malgré quelques effectifs symphoniques qui ne manquent toutefois pas de panache !

Quoique relativement bref (52'35 + 51'01), ce programme demeure l'un des plus rassasiants de la discographie du genre.

Signalons que le CD 1 (capté à la Tooting Church) pâtit d'un important bruit de fond : dans le programme consacré à Morley, on entend parfois quelques grondements de circulation automobile... Rien de rédhibitoire, d'autant que la prise de son est exemplairement vivante.
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 février 2014
Je possède de nombreux disques sur les musiques du Moyen Age et de la Renaissance, ils sont souvent de qualité inégale, alors que celui-ci pour ma part est excellent, même si je ne suis pas un musicologue averti. Donc ce fut une bonne surprise.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 mars 2014
Vraiment excellent. C'est une musique gaie, raffinée et rafraîchissante. Les autres mots sont là parce qu'on me les demande pour valider le commentaire.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 avril 2014
Parfait. On devait bien s'amuser aux bals d'alors. A recommender chaleureusement même aux personnes n'appréciant pas spécialement la musique classique.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juillet 2014
COMME D HABITUDE JE RIEN A DIRE DE SPECIAL TOUT EST PARFAIT D UN BOUT A L AUTRE CELA
CORRESPOND A MON ATTENTE
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)