undrgrnd Cliquez ici Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles19
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
14
4 étoiles
5
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 23 février 2006
Après un album de reprises décevant et un "live" en forme de bilan de carrière, Toto nous revient en très grande forme sur un nouveau label.
Et ce retour nous renvoie sans aucun doute aux heures les plus glorieuses de ce groupe pétri de talents...
Les chanteurs s'en donnent à pleins poumons (Kimball, Lukather mais aussi le petit nouveau Greg Phillinganes et même le formidable Joseph Williams en invité sur "Bottom of your soul") et s'échangent régulièrement le micro sur un même titre.
La musique, elle, est très variée, marque de fabrique de ce groupe, avec des clins d'oeil évidents à certains idoles (Led Zeppelin, Van Halen, Steely Dan...) sans pour autant manquer d'originalité.
Les arrangements sont soignés et, à ce titre, la présence de Steve Porcaro est un réel plus tant sa maîtrise des ambiances et des tissitures sonores permet à chaque morceau d'avoir une identité propre.
Les 5 premiers titres sont pour moi de véritables classiques du groupe aussi différents soit-ils et le seul reproche (il en faut bien un) est la ballade beaucoup trop courte de Steve Lukather (2'22").
Le son est très clair, les percussions bien présentes, les claviers sont là mais pas trop, certains refrains accrochent tout de suite pour ne plus décoller de vos pensées, les solos ne sont pas démonstratifs mais juste ce qu'il faut de virtuosité (avec même un surprenant solo de flûte d'Ian Anderson de Jethro Tull).
Bref, l'archétype d'un album bien pensé qui ravira tous les amateurs de bonne musique.
Sans aucun doute, le meilleur album studio depuis la disparition du regretté Jeff Porcaro.
0Commentaire12 sur 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 février 2006
J'ai lu il n'y a pas encore si longtemps des commentaires indiquant que Toto était un groupe de musiciens talentueux mais qui ne faisait que de la "variétoche" ou "variétés de grande consommation", etc, etc. Je n'étais déjà, pas d'accord avec ce constat. Je le suis encore moins après l'écoute de "Falling in Between". Il faut ne les avoir entendu qu'à la radio pour oser dire ce genre de chose. Après un album de reprises qui a un peu laissé de nombreux fans sur leur faim, les Californiens nous reviennent donc avec 10 nouvelles compos (11 pour les japonais), toutes aussi diverses les unes que les autres tant dans les genres abordés, que dans les textes. Mieux, ils nous reviennent en emmenant dans leur tourbillon deux vieux compères (invité : Joseph Williams qui pousse 2-3 refrains sur "Bottom Of Your Soul") et le 3ème frère Porcaro (Steve) qui nous balance effets claviers et synthés plein les mirettes comme au bon vieux temps, d'où le titre de ce commentaire. Le groupe acceuille bras ouverts un certain Greg Phillinganes (Eric Clapton, Richard Marx, tournées de Michael Jackson, et j'en passe !!!) qui officie aux claviers aux côtés de David Paich. Il chante aussi à l'occasion. Et quelle voix il a ! Voici donc Toto avec 4 voix différentes (Kimball, Lukather, Paich et Phillinganes) qui se partagent intelligemment leur organe tout le long de l'album. Parfois 3 voix sur la même piste !!! Au programme donc pour ce 18ème album : rock progressif, jazz, hard, rock, ballades (comme d'hab), pop 80's, funk, fusion, gospel. Côté textes, le groupe a bien mûri depuis leur premier album : addiction, sexe, drogue, jeux, amour (comme d'hab), religions, conflits, victimes des guerres et autres catastrophes, MP3, guerre en Iraq, bref, la vie sur Terre... De la musique de haute volée !
0Commentaire12 sur 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
N'allez SURTOUT PAS lire les critiques des magazines "de grands spécialistes", ne regardez SURTOUT PAS, les playlists, les indispensables des gens qui savent tout ! Lisez les critiques des Amazoniaques, ECOUTEZ tout simplement cet album, et laissez parler votre coeur et vos oreilles. Les WEST COAST MEN are back et en pleine forme. Tout a été dit par les deux premiers Amazoniaques ! ce CD est un monument musical : il touche à tout ! Une sorte de 360 ° sur tous les types de musique, effectué par de véritables virtuoses ! Vous voulez quoi ? Du jazz, du rock, du hard, du prog, du vocal de haute vollée, de la ballade ??? ou seulement du TOTO de GEANT ? C'est magique ! Le fait que 4 chanteurs se partagent les vocaux (comme Fleetwood Mac de la grande époque) permet de varier les ambiances, et offrent encore des perspectives sublimes pour les futurs albums. TOTO EST ENORME !
0Commentaire9 sur 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mars 2006
Incontestablement, cet album est une grande réussite, alliant la puissance et le feeling qu'on avait plus retrouvés depuis "Seventh one". Le petit nouveau PHLINGANNES fait des merveilles, tant par ses prestations d'organistes que par ses vocalises. Les compos sont à la hauteur et variées, passant du jazz au blues en variantant vers le heavy. Rien que le titre eponyme vous décalamine les cages à miel avec KIMBALL qui hurle comme un possédé. Pour les avoir vus sur scène il y a 3 jours à BORDEAUX, je confirme que la prestation scènique est à la hauteur de ce CD et les titres qui y figurent sont vraiment taillés pour la scène. A acheter les yeux fermés.
22 commentaires5 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mars 2006
Voici l'album qui va enfin réconcilier les fans des deux Toto, le Toto de The Seventh One et celui de King Of Desire. Dans ce dernier opus, à mon goût le meilleur de l'histoire du groupe, nous assistons à l'alchimie parfaite entre les riffs guitaristiques endiablés de Lukather (au meilleur de sa forme) et les claviers jazz rock de Paich et Philinganes qui nous donnent l'impression par moment d'écouter du Donald Fagen. Ajoutez un son monstrueux, des arrangements de folie, une puissance phénoménale (la chanson titre au réveil et vous êtes bon pour la journée!) et voilà ce que ça donne : un immense Toto.
0Commentaire5 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 février 2006
Sans aucun doute possible Toto renoue avec la recette qui a fait son succès. Des arrangements léchés, un album produit au millimètre, des influences diverses (jazz, rock, hard, pop westcoast, soul), des trouvailles géniales de Steve Porcaro (très présent tout au long de l'album), des claviers plus présents que lors des derniers cds et le retour sympathique sur un titre de Joseph Williams. Les fans vont être ravis, surtout après le décevant album de reprises (Through de Lookin Glass/2002). On croyait que Toto était fini et bien que les fans se rassurent "They are Back..."
0Commentaire5 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 février 2006
Un chef d'oeuvre,le meilleur TOTO depuis the seventh one,un son incroyable,des voix sublimes(kimball dans No end in Sight!!!,Phillinganes dans Let it go!!!!)C'est aussi le retour de 2 figures mitiques du groupe J.Williams et Steve Porcaro
0Commentaire6 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 février 2006
Je viens de recevoir mon album. Comme je le disais précedemment, je n'en avais entendu que des extraits pour l'instant. et comme le dise les 2 "Mordus" précédents cet album est GEANT .....que du bon rien à jeter ... un régal pour les oreilles.
Du tres grand Toto que je conseille à tous le monde.
0Commentaire5 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 mars 2006
Autant faire court : tout a été dit et fort bien. Cet album est excellentissime et les voir en concert doit être encore mieux, à lire ceux qui ont eu récemment cette chance.
Du TRES GRAND TOTO... très franchement, je n 'y croyais plus! Comme quoi, tout est possible!!
0Commentaire4 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Plus court, plus concis également que "Mindfields", "Falling in between" se part de nombreux atouts. De ceux qui mènent souvent nos esgourdes vers le nirvana auditif. Sauf quand Bobby Kimball reproduit ce qui me fâchait un peu avec lui sur "Mindfields" (voir ma chronique), que David Paich signe et nous chante un Gospel pompeux (jusque dans son titre: "Spiritual man") que l'on croirait issu de lointaines sessions de l'ère Porcaro. Que ce Steve Porcaro fait "joujou" avec ses Claviers dernières technologies avec trop d'insistance sur le pont de "Taint your world". Pour le reste, quel régal ! Car pour cette dernière livraison, Toto a même reconvié le Chanteur de "Farenheit" et de "Seventh one", Joseph Williams, à poser de nouveau sa voix sur l'excellent "Bottom of your soul". N'oublions pas non plus les quelques invités de marques (que je vous laisserai le soin de découvrir) qui apportent incontestablement un + sur les nombreux arrangements figurant (comme toujours chez Toto) sur ce disque. Et puis il y a la venue d'un nouveau aux claviers et au chant: Greg Phillinganes. On le retrouvera d'ailleurs sur scène (en remplacement de David Paich) sur la toute dernière tournée du groupe, immortalisée sur le DVD du même nom, le très bon "Falling in between Live".
Puisse donc cette annonce (la fin du groupe) n'être qu'un mauvais coup de la bande à Luke... Le seul d'une carrière presque sans faute.

16/20
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus