Commentaires en ligne


2 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La marque du Chaos Universel, 13 mai 2012
Par 
Emmanuel Gautier (Strasbourg, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Realm of Chaos (CD)
Bolt Thrower sort en 1989 son deuxième album "Realm of Chaos", en plein milieu de la déferlante death grind anglaise aux côtés de Carcass et Napalm Death.
Ce disque fait suite à "In Battle there's no Law", album montrant déjà la hargne et la détermination de ses membres, mais manquant de professionnalisme dans l'enregistrement qui peine à mettre en valeur des compositions pourtant honnêtes et de qualité.
Le combo de Coventry, au line-up stable et qui affiche une femme au poste de bassiste -une marque de l'héritage punk/hardcore selon Gavin Ward-, revient à l'assaut avec un nouveau contrat avec Earache, une production signée Colin Richardson qui enregistrait la même année "Symphonies of Sickness" de Carcass.
Ces changements vont s'avérer déterminant dans l'évolution des anglais: Bolt Thrower est désormais une arme de destruction massive, au propos hautement belliqueux qu'il emprunte à l'univers de Games Workshop et son Rogue Trader (première édition de Warhammer 40,000 de 1987), en témoignent les noms des morceaux ("Dark Millenium", "Plague Bearer", "World Eater", "Through the Eye of Terror") ; la production de Colin Richardson met brillamment en valeur l'agressivité des riffs, la voix caverneuse de Karl Willetts, le couple rythmique Jo Bench/Andrew Whale.
La musique demeure attachée à ses influences crust et hardcore, scène dont ils se sont toujours réclamés, tout en poussant la violence et l'extrémisme un peu plus loin vers un grind death des plus percutant.
Ils marquent cependant leur différence par rapport à leurs compatriotes de Carcass, qui pratiquent un grind death particulièrement gore, et Napalm Death qui reste très contestataire et beaucoup plus death metal avec l'intemporel "Harmony Corruption".

38 minutes de haine, combats sanglants, ambiance apocalyptique, chaos sonore, éléments canalisés sur douze titres après lesquels on ne ressort pas indemne. Le premier chef-d'œuvre de Bolt Thrower, le début d'une trilogie fantastique qui va voir le groupe s'éloigner progressivement du grind pour évoluer vers un death metal de plus en plus pur et terriblement efficace.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 the masters of doom/death, 20 décembre 2000
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Realm of Chaos (CD)
Un album qui retranscrit parfaitement l'univers lugubre et apocalyptique de warhammer 40000,et où le son se mèle habilement et harmonieusement pour créer un son à part; au même titre que "war master".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Realm of Chaos
Realm of Chaos de Bolt Thrower (CD - 2006)
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit