Commentaires en ligne


2 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 On ne voit bien qu'avec le coeur, 10 juillet 2008
Par 
Mélomaniac (France) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 10 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Beethoven : Sonates pour piano 8, 14, 23, 26 (CD)
Bien qu'Arthur Rubinstein connaissait l'ensemble des trente-deux Sonates de Beethoven, seules quelques unes apparaissaient dans ses concerts, et il n'enregistra que sept d'entre elles, certes à plusieurs reprises pour les plus célèbres : trois fois la « Pathétique », deux fois « Les Adieux », mais une seule fois la « Mondschein ».

Ce SACD réédite des gravures réalisées en 1962-63, également reparues dans le volume 56 de cette collection.
On appréciera particulièrement l'interprétation ensorcelante du célèbre Adagio de la « Clair de Lune », dont le pianiste polonais déchaîne ensuite le finale « presto agitato ».
Ou encore la dramaturgie croissante imposée au Allegro assai de « L'Appassionata », que ses phrasés étoffent par une dialectique quasiment orchestrale.
A tout instant s'anime un art de conter tendrement (la narration du Allegro molto Op. 13 est une merveille...), de varier l'éclairage sans rompre le fil d'un discours subtilement sensible au texte.

Même à ne considérer que les témoignages gravés par les plus éminents artistes, la discographie de ces quatre oeuvres est abondante.
Quand tant de pianistes semblent réciter un discours trop bien appris, le style beethovénien de Rubinstein garantit des perspectives renouvelées à chaque écoute.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Sans esbrouffe cette version tient le haut de la rampe, 5 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Beethoven : Sonates pour piano 8, 14, 23, 26 (CD)
Il existe de nombreuses versions de ces sonates et vouloir les classer serait prétentieux. Je dirai seulement que je tiens Rubinstein comme l'un de ceux qui rende le mieux la luminosité et la dimension orchestrale de l'instrumentation de ces sonates pour piano.

Rubinstein joue d'une manière qui parait évidente tant elle est naturelle.
Je dois aussi dire qu'il est très bien servi par une prise de son chaleureuse qui parait elle aussi naturelle.

Décidemment, quand il sert une bonne prise de son des années analogiques, le SACD en magnifie les qualités.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit