Commentaires en ligne


6 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


27 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 3 films formidables
Trois films somptueux qui, bien que typiquement "Ivoriens", dans l'époque comme dans l'esthétisme, ont des atmosphères très différentes :
- Chambre avec vue(****), c'est la grâce, la fraîcheur, un pur film "romantique" sans l'ombre d'une mièvrevrie;
- Retour à Howard Ends(***), le...
Publié le 30 mars 2006

versus
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 3 excellents films mais 3 DVD bonus sans intérêt
Dommage de faire un coffret avec des bonus totalement creux.

Les DVD des films auraient largement suffi.
Publié le 20 décembre 2006 par Eleonore


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

27 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 3 films formidables, 30 mars 2006
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Coffret James Ivory 6 DVD : Retour à Howards End / Maurice / Chambre avec vue (DVD)
Trois films somptueux qui, bien que typiquement "Ivoriens", dans l'époque comme dans l'esthétisme, ont des atmosphères très différentes :
- Chambre avec vue(****), c'est la grâce, la fraîcheur, un pur film "romantique" sans l'ombre d'une mièvrevrie;
- Retour à Howard Ends(***), le désenchantement et l'oppression que provoquent société et familles;
- Enfin, Maurice (*****), une merveille, un drame feutré et poignant sur l'homosexualité dans un univers ultra répressif, et l'intériorisation de cette répression - signalons-y une composition étonnante de Hugh Grant (à l'époque où il était inconnu et bien avant qu'il ne se fige dans un sempiternel rôle de jeune premier attardé...)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 3 excellents films mais 3 DVD bonus sans intérêt, 20 décembre 2006
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Coffret James Ivory 6 DVD : Retour à Howards End / Maurice / Chambre avec vue (DVD)
Dommage de faire un coffret avec des bonus totalement creux.

Les DVD des films auraient largement suffi.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un coffret somptueux pour trois chefs d'œuvre, 30 octobre 2014
Par 
Semper Victor "FB" (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 10 COMMENTATEURS)    (COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Coffret James Ivory 6 DVD : Retour à Howards End / Maurice / Chambre avec vue (DVD)
Les trois adaptations des romans d'Edward Morgan Forster réalisées par James Ivory entre 1986 et 1992 sont rassemblées avec bonheur dans ce coffret. Chacun des titres dispose de sont boitier dépliant individuel, très élégant, contenant un DVD avec le film et un second avec les bonus. Helena Bonham Carter, Rupert Graves, Anthony Perkins, Emma Thompson, Maggie Smith ou encore Daniel Day-Lewis illuminent ces chefs d'œuvre de leur talent. Avec ces trois films très différents, bien que consacrés au même unviers - l'Angleterre triomphante des années 1900 et 1910 - James Ivory signe une trilogie aujourd'hui devenue un véritable classique du cinéma d'époque.

« Chambre avec vue » raconte, entre Florence et l'Angleterre, l'histoire de Lucy (Helena Bonham Carter), une jeune anglaise de bonne famille qui tente de fuir la cour assez peu conventionnelle que lui fait le séduisant George Emmerson (Julian Sands). Prisonnière de ses bonnes manières, sans doute bien plus que sa maladroite cousine Charlotte (Maggie Smith) et son amie romancière Eleanor Lavish (Judy Dench), Lucy ment à son entourage et à elle-même sur ses sentiments, préférant envisager un mariage avec le très strict Cecil Vyse (Daniel Day-Lewis). Lucy fuit la réalité en jouant du Beethoven au piano, avec une fougue qui suscite l'admiration de ses proches, dont beaucoup préfèrerait l'entendre jouer sagement du Schubert. Que ce soit dans la Toscane ensoleillée ou la verdoyante Angleterre, James Ivory film ses personnages avec un style remarquable. L'élégance de sa réalisation est harmonieusement enrichie par l'impression très littéraire que donne son récit, notamment via des panneaux fixe ouvrant chaque chapitre de l'histoire, avec une indication sur son thème (par exemple : « Lucy ment à Charlotte et à Mr Emmerson »). Tout en retenue, le scénario insiste sur les contradictions d'un monde en pleine évolution. George est aussi direct et spontané que Cecil est rigide et froid ; Lucy oscille entre les codes de son monde et les passions de son tempérament. On notera aussi les très bons petits rôles, notamment ceux du savoureux pasteur Beebe (Simon Callow), de Freddy (Rupert Grave), le turbulent petit frère de Lucy ou des si typiquement britanniques sœurs Alan. Portrait d'une époque, film sentimental et romantique, « Chambre avec vue » est tout simplement une merveille simple et classique.

« Maurice » s'attaque au délicat et douloureux problème du sort des homosexuels dans la société britannique du début du XXe siècle. Considérée alors comme la pire des perversions, avec des circonstances aggravantes lorsqu'elle est le fait d'aristocrates, l'homosexualité est un crime passible à l'époque de la prison et du fouet. Le scénario nous raconte l'histoire de Maurice Hall (James Wilby) qui fait connaissance à Cambridge de Clive Durham (Hugues Grant). Les deux jeunes hommes découvrent leur attirance mutuelle. Mais chacun perçoit à sa manière l'amour qui les attache l'un à l'autre. Clive y voit un idéal platonique, Maurice envisage une histoire sentimentale et physique, un amour absolu et complet. Les deux jeunes gens passent leur week-end ensemble, en cachant la nature exacte de leur relation à leurs familles et leurs entourages. La condamnation publique pour homosexualité de leur ancien ami de Cambridge Risley, qui ruine totalement sa carrière, amène Maurice et surtout Clive à réfléchir. Faut-il qu'ils « changent », qu'ils se fassent soigner, qu'ils se marient, qu'ils se cachent pour continuer à s'aimer en secret ? Les attitudes de Maurice et Clive divergent alors de plus en plus… James Ivory parvient, avec pudeur, sensibilité et rigueur à traiter merveilleusement un sujet encore difficile à aborder aussi librement à l'écran dans les années 1980. L'interprétation des deux personnages principaux et celle de Rupert Graves (dans le rôle du garde-chasse) sont époustouflantes (à noter également une brève apparition, d'Helena Bonham Carter dans la scène de la partie de cricket). Les codes et les mœurs, aujourd'hui jugés archaïques de la haute société anglaise sont parfaitement disséqué par le film. Dans cet univers strict et pesant, quelques scènes parviennent à préserver une place à l'humour : la scène d'ouverture, particulièrement drôle avec l'instituteur joué par Simon Callow ou les scènes avec le médecin et l'hypnotiste (Ben Kinsley).

« Retour à Howards End » se situe aussi dans l'Angleterre édouardienne du début du XXe siècle. L'histoire nous raconte les rapports entre la famille Schlegel, aux idées plutôt progressistes, avec la famille Wilcox, strictement traditionnelle. La maison de campagne des Wilcox, Howards End, va servir de trait d'union et plus encore d'instrument du destin entre les deux familles dont les liens deviendront progressivement indissolubles. Le film est marqué par l'interprétation particulièrement remarquable d'Emma Thompson (Margaret Schlegel) et d'Anthony Hopkins (Henry Wilcox). La remarquable distribution des rôles fait également une bonne place aux excellents Helena Bonham Carter (Helen Schlegel), Vanessa Redgrave (Ruth Wilcox), Adrian Ross Magenty (Tibby Schlegel) et Samuel West (Léonard Bast). Le scénario dresse un portrait cynique et acerbe de la société anglaise d'avant la Première Guerre Mondiale : l'imperméabilité du monde des riches à celui des pauvres, les interdits sociaux, l'hypocrisie des mœurs. Mais le récit, parfois dur et impitoyable possède aussi beaucoup de ressorts plus optimistes, sur la bonté des personnages, leur capacité à pardonner, à évoluer et bien entendu à aimer. La réalisation, son rythme, ses plans, ses raccourcis obtenus par de nombreux fondus au noir est maîtrisée de bout en bout dans un parfait classicisme. Les deux heures et vingt minutes du film défilent sans le soupçon d'un moment d'ennui. Fresque sociale, analyse d'une époque mais aussi remarquable histoire d'amour profonde et sobre, « Retour à Howards End » est une œuvre absolument réussie.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


27 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 James Ivory ? Un must du cinéma international !, 21 février 2006
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Coffret James Ivory 6 DVD : Retour à Howards End / Maurice / Chambre avec vue (DVD)
Tous les films de J. Ivory sont superbes, tant au niveau des scénarios, de la qualité de l'image, du jeu subtil des acteurs. Mais comment juger précisément un coffret sans que l'on nous liste les films présents ???!!! Merci d'être plus précis dans les fiches techniques, cc'est toujours difficile de commander sans connaître... car les amateurs de J.Ivory ont déjà dans leur vidéothèque certains de ses films ! Merci !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 3 films superbes, 10 novembre 2007
Par 
Corinne M (Pau, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Coffret James Ivory 6 DVD : Retour à Howards End / Maurice / Chambre avec vue (DVD)
Ce coffret comprend trois films superbes tirés de romans de Forster tous situés vers 1900. Tous les trois sont remarquablement interprétés, la réalisation est comme toujours avec James IVORY particulièrement soignée (décors, costumes, musique ...).Les amateurs de Belle Epoque ne pourront que craquer. Trois films, trois histoires très différentes présentant les moeurs de cette société britannique qui m'ont touché différemment.

A ma grande surprise, le film qui m'a le plus marqué est "MAURICE". Tiré du roman du même nom écrit avant 1914 mais publié très tardivement par son auteur du fait de l'aspect tabou et sensible du sujet...Et pourtant rien de malsain , rien de tordu dans ce film, bien au contraire. Cette histoire d'amour entre deux hommes (chapeau bas aux interprétes et en particulier Hugh Grant!) est très bien traitée à la fois avec délicatesse et passion, replacée dans un contexte historique où l'homosexualité était un délit en Grande Bretagne ...de ce fait, peu osait la dévoiler sous peine de finir en prison (ce qui était arrivé à Oscar Wilde dans les années 1890 ...). Bien que long, le film se regarde sans voir passer le temps, tant l'histoire et le jeu des acteurs sont prenants, le suspense est garanti juqu'au bout ...

L'histoire que j'ai le moins appréciée est "Retour à Howards End". Même si le film est superbe, bien rythmé, il y a un côté plus amer, désillusinné dans la présentation de cette famille peu sympathique encore plus après le décès de la mère...Naturellement A. Hopkins est magnifique et Emma Thompson n'est pas en reste. Et c'est un film qui mérite vraiment d'être vu.

Reste "Chambre avec vue" qui peut sembler plus mièvre : histoire d'amour d'apparence plus banale, rythme assez lent. L'histoire débute en Italie(le titre exact étant Chambre avec vue sur l'ARNO) où notre héroine est en "voyage d'étude" avec son chaperon. Elles résident dans une pension de famille où elles vont rencontrer un père et son fils. La lenteur du film est me semble -t-il le reflet du ryhme de leur vie durant leur séjour en Italie : Echange entre les pensionnaires, une certaine vision étriquée de la vie à l'époque (voir du savoir-vivre), de ces manières ...La difficulté pour les jeunes filles de trouver leurs marques...de déterminer leurs sentiments.

Côté pratique, la qualité des DVD est parfaite tant image que son mais les bonus sont d'un intérêt médiocre : très longues interviews qui nous renseignent sur les romans et sur les choix de James Ivory ...mais un DVD de bonus par film me semble inutile voir ennuyeux ...du coup, je n'ai pas tout visionné. Un seul DVD de bonus, avec interviews plus condensées aurait été plus efficace.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Bla bla...ou bons films ?, 26 décembre 2012
Par 
Farioli Fernand "fergus" (france) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Coffret James Ivory 6 DVD : Retour à Howards End / Maurice / Chambre avec vue (DVD)
Pourquoi ne pas acquérir, pour 4 euros de plus un coffret qui contient, outre le même contenu que celui ci,"Quartet" ainsi que "chaleur et poussière"?. Les DVD de commentaires sont-ils si pertinents qu'on puisse les préférer à deux excellents films ?
Mon unique étoile vaut pour la mauvaise stratégie d'achat, alors que les trois films méritent amplement leurs cinq étoiles chacun.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Coffret James Ivory 6 DVD : Retour à Howards End / Maurice / Chambre avec vue
D'occasion et Neuf à partir de : EUR 37,90
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit