undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

3,4 sur 5 étoiles7
3,4 sur 5 étoiles
Format: CDModifier
Prix:9,55 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

VINE VOICEle 5 décembre 2010
On sait que "The Soft Bulletin" et "Yoshimi", les deux pièces maîtresses des Lips étaient une première occasion d'amener des sujets d'une gravité nouvelle dans leurs textes, avec ce disque, les Flaming Lips continuent dans cette voie, sans pour autant se prendre au sérieux, le tout grâce à une production toujours aussi énorme et une joie de vivre qui transpire à travers la plupart des titres, notamment "the Yeah yeah yeah song", "Mr Ambulance Driver" et "Goin' On" (le meilleur titre). Un album qui possède cette touche de magie unique pour un groupe qui ne l'est pas moins.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 10 octobre 2014
Les Flaming Lips atteignent avec cet album une sorte d'aboutissement dans leurs recherches soniques et leur aventure discographique. Aboutissement car plénitude d'une production totalement en phase avec leurs désidératas. D'une grande exigence, le groupe a su ici peaufiner un album aux petits oignons (rien à voir avec Sidney Bechet cependant). Leurs compos, assez simples au demeurant et dans l'ensemble, sont systématiquement rehaussées de trouvailles sonores et autres arrangements qui viennent sans arrêt relancer l'intérêt de l'auditeur. Cela peut évoquer Zappa mais la grande force du groupe, c'est que jamais la chanson pop n'est oubliée, diluée qu'elle le serait par trop de foisonnement. On trouve ici un parfait équilibre entre sophistication et recherches et lisibilité harmonique et mélodique. On peut, également, et c'est loin d'être idiot, comparer les Flaming Lips à Prince, et sur de nombreux points. Comme lui, le groupe peut parfois en mettre trop. Eh bien, ce n'est pas vraiment le cas ici, même si c'est parfois limite, l'équilibre est bel et bien respecté. De plus, le groupe frôle également la prog mais, là encore, ne s'y embourbe pas. Non, décidément, voilà un album réussi, brillant et inventif, pour amateurs de pop exigeante, fort bien dosé et administré. Une jolie réussite pour une pop du nouveau millénaire. A vrai dire, ils n'ont pas vraiment retrouvé cette exquise et fragile plénitude depuis.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juin 2014
J'ai acheté ce disque pour l’anniversaire de mon père. Il m'a appelé le lendemain pour me dire que le disque ne correspondait pas à la boite. Les titres indiqués au dos ne sont pas ceux que l'on entend.

Le nom de l'album sur la boite est "THE FLAMMING LIPS", et le nom sur le disque est "THE SOFT BULLETIN".
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juin 2009
La musique des FLAMING LIPS fut parfois comparé à de l'art contemporain et comme ce dernier le jugement est souvent radical: On adore ou on déteste! Je serais un peu plus nuancé même si globalement la déception est là.
Pas de surprises, on nage bien dans leur univers déjanté aux sonorités bizarres où les bruitages (bidouillages?) ont la part belle! C'était la même chose sur les albums précédents me direz-vous? Oui, mais les titres étaient beaucoup plus accrocheurs et de par le fait moins ennuyeux. L'ennui, voilà l'adjectif qui caractérise malheureusement "At war with the mystics" et c'est bien dommage quand on connait les capacités de composition du groupe. Ici seul les trois premiers titres font illusion avec notamment la trés belle "The sound of failure", ensuite les choses se gatent et la monotonie prend le relai jusqu'au bout.
Production trop dense ou trop lourde? Peut-être! En tout cas si vous voulez découvrir l'univers de ces américains loufoques commencez plutôt par "Yoshimi battles the pink robots" plus accessible!
3,5/10*
0Commentaire1 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mai 2010
Faux,faux,faux pour les commentaires qui critiquent cet album qui est génial de bout en bout. On est bien dans l'univers propre pop et rock psyché des Flaming lips et cet album apporte la preuve de leur incroyable talent et de leur richesse sonore. MAis où sont passées vos oreilles critiques détracteurs !
0Commentaire1 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 septembre 2006
Dans la droite lignée de l'évolution après "Soft Bulletin" et "Yoshimi", un album beaucoup plus rythmé mais toujours aussi ... Flaming Lips dans l'esprit.
0Commentaire5 sur 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 août 2006
Ce nouvel album des Flaming Lips constitue pour moi une demie déception. Du point de vue de la production, certes, c'est de loin le disque le plus abouti du groupe. Il y a des sons délirants de partout, un mixage d'enfer, des voix qui se répondent, des effets psychédéliques venus d'un autre monde. Du point de vue du mélange des styles aussi, on sent que le groupe a encore élargi sa palette. Non seulement, il fait dans le space rock indie psychédélique, mais il n'a pas manqué d'écouter les Neptunes, Andre 3000 et autres faiseurs de sons du troisième millénaire. Le titre "Free Radicals" en est la preuve, puisque l'on dirait ce que Prince a fait de meilleur depuis ... depuis longtemps. En revanche, il manque quelque chose dans ce disque qui faisait le charme des deux derniers, c'est une dimension lyrique, un sens de la théatralité, et surtout l'émotion apportée par des compositions solides. A force d'épaissir les couches de son, on a un peu l'impression qu'il y a beaucoup de vernis, mais que le disque est quelque peu désincarné. On sentait un concept presque politique dans ce disque, dont le titre fait référence aux conflits actuels, mais l'on ne ressent pas la dimension concept album comme sur les deux précédents efforts du groupe. Parfois, on s'ennuie même fermement à l'écoute de certains titres, quand ceux-ci ne donnent pas seulement mal à la tête. Parfois, on cherche une mélodie, un truc qui arrête le temps comme "Do you Realize?" ou "Waiting for Superman", mais c'est comme si tout allait trop vite. C'est dommage car j'ai entendu une version dépouillée de "The Yeah Yeah Yeah Song" qui donnait beaucoup plus d'émotion à cette chanson que l'overdose de voix que l'on retrouve sur la version retenue pour le disque. Autre problème également, on ne retrouve que rarement la voix nue de Wayne Coyne, car celle-ci se cache trop souvent vers des effets pas très subtils.

Alors, certains apprécieront peut-être cette débauche de moyen et on ne peut vraiment pas reprocher aux Lips un manque d'honnêteté ou d'intégrité, mais ce serait quand même pas mal que le groupe se pose pour écrire des morceaux plus transcendants. Bref, de quoi faire patienter pour la suite, mais gare à la dérive. Il serait dommage qu'ayant pris des chemins différents, les Flaming Lips finissent comme Mercury Rev par nous ennuyer ...
0Commentaire6 sur 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles