undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

164
4,3 sur 5 étoiles
Orgueil et préjugés
Format: DVDModifier
Prix:7,99 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

61 sur 62 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
500 PREMIERS RÉVISEURSle 30 janvier 2011
Ce film est pour moi une excellente ADAPTATION et non une RETRANSCRIPTION du superbe roman de Jane Austen.
Il faut le préciser car, les "puristes" de Jane Austen préféreront certainement la version de la BBC de 1995, probablement plus respectueuse des aspects historiques et qui, surtout, rend hommage au livre quasiment à la virgule près.
En ce qui me concerne, le roman fait partie de mes lectures favorites, et cela ne m'a pas empêché d'aimer ce film. En fait, je trouve même que c'est un véritable petit bijou. Le réalisateur a certes pris de nombreuses libertés par rapport à l'histoire originale, mais je les trouve finalement plutôt heureuses. Elles nous montrent justement à quel point cette histoire d'amour, par son intemporalité, est capable de supporter des changements... Et, en fin de compte, l'esprit de Jane Austen reste respecté à mes yeux.

Au-delà de cela, je trouve dommage de vouloir comparer absolument la version de la BBC et celle-ci. En effet, la première comporte 6 épisodes de près d'une heure, ce qui laisse l'amplitude suffisante pour respecter l'oeuvre. Le film de 2005, lui, dispose de 2 petites heures pour raconter cette histoire : les raccourcis étaient donc inévitables. De plus, il faut rappeler la différence entre les modes de diffusion : le premier était destiné à la TV, le second au cinéma ! Cela implique naturellement des choix artistiques incomparables. Dans tous les cas, cela ne m'empêche pas d'aimer ces deux adaptations de Pride & Prejudice, de les trouver toutes deux très justes, mais dans des registres différents.

Pour revenir au film et ce que j'ai aimé...
Tout d'abord, je trouve que le casting est particulièrement réussi :
Keira Knightley endosse très bien la personnalité d'Elizabeth, son intelligence, son ironie, sa vivacité d'esprit... elle transperce l'écran par son charisme. J'ai eu plus de mal avec Matthew Macfadyen, car Colin Firth est tellement inoubliable dans ce rôle... mais sa prestation m'a finalement convaincue : il nous interprète un Darcy plus sombre, plus timide, et finalement aussi beau, notamment au moment de sa superbe déclaration dans le Kent. D'ailleurs, je vous conseille chaleureusement de regarder la version originale, car il a une magnifique voix grave.
J'ai particulièrement craqué pour le couple Jane / Charles Bingley, qui est vraiment touchant. Je trouve que l'actrice incarnant Jane simplement extraordinaire, tant par sa grande beauté que par son jeu tout en sensibilité et en douceur. Elle est pour moi LA véritable Jane du roman.
Que dire de Donald Sutherland, en parfait M. Bennet, qui est non seulement drôle mais terriblement émouvant. Il a réussi à me faire fondre en larmes à la fin.
Le ridicule M. Collins n'est pas en reste : il est particulièrement réussi, obséquieux à souhait, mal dans sa peau, maladroit... un délice !
Et nous avons, enfin, une Mrs Bennet plus complexe, toujours aussi grotesque mais également aimante, drôle et émouvante... A vrai dire, je la trouve nettement moins lassante et simpliste que celle de la version BBC.

Je retiens également de ce film sa superbe photographie : les images, les lumières sont toutes plus belles les unes que les autres. De nombreux moments sont d'un charme inégalable, très en phase avec le ressenti des personnages, et la campagne anglaise est magnifiée.
Quant à la musique... Je l'ai achetée tant elle me touche. Sa présence apporte toute sa profondeur au film, et accompagne merveilleusement les sentiments éprouvés.

Enfin, je ne peux m'empêcher de vous faire partager les moments que je chéris particulièrement : ceux des bals. La mise en scène y est particulièrement réussie. A l'assemblée de Meryton, on sent que tous le monde se prend véritablement à la danse, on s'y amuse vraiment (l'envie de danser me saisit à chaque fois !). Au bal de Netherfield, la caméra circule au milieu des personnages comme dans une ronde incessante... elle saisit des discussions au passage, des expressions... c'est magnifique... Un très beau moment de cinéma.

Bref, vous constatez donc que je n'ai que des louanges pour ce film ! Si vous êtes romantiques, vous l'aimerez forcément, comme moi.

Merci de m'avoir lue.
1616 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Le film de Joe Wright constitue une excellente adaptation du plus fameux roman de Jane Austen. La beauté des images, la qualité de la réalisation, le jeu des acteurs et la musique contribuent à donner une simplicité et une force remarquable au scénario.

L'histoire originale a certes été simplifiée mais le film y gagne en rythme. C'est ce rythme qui d'ailleurs rend l'histoire plus moderne et accessible que dans le roman. Les magnifiques plans séquences - la scène d'ouverture, Liz Bennet sur sa balançoire ou la maisonnée réjouie le soir de la demande en mariage de Jane Bennet - donnent de l'ampleur au film, en restituant la notion du temps qui s'écoule inexorablement et lentement dans la tranquille campagne anglaise. A l'inverse un autre plan séquence, le plus réussi du film, est celui du bal à Netherfields. Il met en avant le bouillonnement, strictement contenu, d'un monde aux codes intransigeants.

La simplicité de l'histoire d'amour centrale est intemporelle, alors que le ses péripéties sont totalement liés à une époque ou la recherche d'un mari était la clé de la survie - au sens propre du terme - dans un monde ou la violence sociale est sobrement cachée par les bonnes manières. Mais la merveilleuse réussite de cette version d'Orgueil et Préjugés tient à ses acteurs, qui ont tous réellement l'âge de leur rôle. Keyra Knightley est éblouissante de charme et d'impertinence, Matthew MacFadyen, incarne parfaitement le sens de l'honneur et la passion forcément dissimulés que lui impose son rang. Tous les seconds rôles atteignent, et c'est rare au cinéma, le même niveau de perfection, contribuant à nous transporter dans le petit monde clos de la bonne société anglaise du tournant entre XVIIe et XIXe siècles.

Le film est envoutant par sa beauté somptueuse: que ce soit les décors, les paysages et même la boue qui entache la robe de Liz Bennet après sa longue marche vers Netherfields sont transcendés par la photo du film. Il l'est aussi par les émotions, simples et profondes qu'il suscite. L'amour est plus fort que tout.
44 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 16 octobre 2011
Comme souvent pour les films à teneur romantique, celui-ci déchaîne les passions.

J'ai de multiples fois entendu des commentaires très sévères sur ce film : "nul", "mal fait", "pas fidèle au livre", etc ; mais l'argument caché de bien de ces jugements, c'est "ce n'est pas l'adaptation de la BBC".

En effet, l'adaptation de la BBC a séduit de nombreuses personnes pour des raisons tout à fait normales : une très grande fidélité au livre, un désir de réalisme très fouillé, deux acteurs principaux très bons (ovation particulière à Colin Firth, toujours aussi convaincant), etc. Mais le réalisateur semble ici avoir décidé de jouer sur d'autres aspects, et peut-être même sur les défauts du téléfilm.
Par exemple, par souci de réalisme, la série de la BBC a choisi de faire porter aux femmes des robes Empire. Résultat : elles ressemblent sans doute aux dames d'époque, mais ont l'air de saucissons dans des robes qui élargissent leurs épaules, et les grossissent ! Alors que Joe Wright, dans le making-of, explique qu'il a fait exprès de faire porter aux actrices les robes de la mode précédente (excepté pour le personnage de Caroline Bingley, qui comme toute femme du monde, est à la pointe de la mode et donc porte déjà des robes Empire pas encore parvenues à la campagne) par souci esthétique : moi j'applaudis !

Pour ce qui est de la fidélité au livre, j'ai personnellement vu ce film avant l'adaptation de la BBC et je l'ai trouvé franchement fidèle (retrouvant même des répliques du livre !) Le téléfilm l'est encore plus, mais il est en six épisodes !!! Pas étonnant qu'il soit fidèle, il s'en donne les moyens !

Le film joue également d'autres cartes : un très gros travail sur la lumière (qui donne un coup de jeune au film, alors que les couleurs du téléfilm sont un peu tristounes ; l'époque de réalisation - 2005 contre 1995 !- n'est pas la même, me dira-t-on... Mais "Barry Lindon" de Stanley Kubrick date de 1975 et possède des couleurs extraordinaires ! Cela ne peut donc être une excuse), sur la musique (qui me paraît insignifiante dans la série - c'est personnel, bien sûr) qui est tout à fait remarquable, sur la photographie (très beaux paysages ! Mais je crois que c'est aussi le cas dans le téléfilm).

On remarque un changement notable (qui lui, est infidèle au livre) dans le personnage de Fitzwilliam Darcy : dans le livre et dans la BBC, sa hauteur est due à la conscience de son rang et de sa noblesse : cette noblesse engendre donc un fort orgueil à la limite du snobisme, peut-être. Ici, Darcy semble beaucoup plus tourmenté : sa hauteur est au contraire due à une certaine timidité (qui n'exclut pas l'orgueil de la noblesse !) ; il dit lui-même "Je n'ai pas le don de parler aux gens que je ne connais pas". Aussi, comme l'Art ne consiste pas toujours en une reproduction exacte des oeuvres qui le précèdent, mais en la réinterprétation, on peut apprécier cette autre façon de présenter le livre et ses personnages.

Le casting est également très alléchant, pour ceux qui y accordent une grande importance : Keira Knightley, une des actrices anglaises les plus en vue du moment, Rupert Friend, Donald Sunderland, Tom Hollander (aussi épatant que dans "Pirates des Caraïbes"), Judi Dench (Quel choc j'ai eu en la voyant la première fois avec la perruque ! M "dans Orgueil et Préjugés" !)

Enfin, une des principales cartes abattues par le réalisateur dans ce film est celle du romantisme : il est très présent dans le film, moins que dans le téléfilm je crois. En effet, la musique, certaines prises de vues, le caractère de Darcy que je qualifiais de "tourmenté", tout concourre à donner une image plus jeune de l'histoire, plus sexy, donc plus romantique. Dans le making-of, Joe Wright s'explique sur la scène absolument risible où l'on voit Darcy sortant de la brume, manteau flottant, chemise déboutonnée et chevelure en bataille : il dit qu'il devait bien une scène de gloire à l'acteur, et si c'est pour cette raison, on peut comprendre un tel choix esthétique. Il donne d'ailleurs une anecdote savoureuse, racontant qu'une des femmes de l'équipe a soupiré au moment du tournage, alors qu'on tournait cette scène, "Si seulement ma vie pouvait être comme ça..."

Blague mise à part, je ne peux que recommander de voir ce film, mais également le téléfilm de la BBC (que je n'ai pas défendu ici, mais que j'apprécie vraiment néammoins), pour voir la réécriture à l'oeuvre. N'écoutez donc plus les nostalgiques du téléfilm, qui sont souvent de mauvaise foi et autres rabats-joies (vous savez, ceux qui trouvent toujours nuls les films à grand public), et jugez par vous-même ! Après tout, ce n'est qu'un film, pourquoi tant de hargne et de passion ?
55 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
16 sur 17 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 mars 2009
Et pourtant je suis un grand adepte des films d'action et du genre fantastique, mais cette oeuvre, difficile de trouver un autre mot, tient le haut du pavé dans mon humble collection de BluRay.
L'histoire est du plus romantique, on n'arrête pas de savourer les joutes verbales particulièrement bien soutenues par des regards et des attitudes qui en disent long des acteurs qui ont visiblement pris plaisir à jouer.
Mais ce qui m'a frappé le plus, et ce qui vaut cette version Haute Définition, ce sont sans conteste des images absolument superbes. La quasi totalité des scènes sont des chefs d'oeuvre de peinture, il n'est pas rare de vouloir faire un arrêt sur image et contempler ce qui pourrait être un Gainsborough. Une photographie hors pair qui a été aussi au service d'un plan séquence magistral dans la salle de bal.
Ceux qui aiment le cinéma Anglais, celui qui révèle le talent de ces acteurs Britanniques trop souvent outre Atlantique, adoreront ce film. Il est la preuve que l'ont peut même, grâce à un jeune réalisateur, Joe Wright, faire de la très belle image sans qu'elle soit de synthèse. Un rare plaisir...
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Comme il ne peut être comparé à l'inégalable série Tv avec Colin Firth et Jennifer Ehle, il m'était assez difficile de regarder ce film sans me forger une opinion. Et même si le film est agréable et bien joué, j'ai été assez exaspérée par les gloussement interminables toutes les deux scènes et pas seulement par les soeurs jugées idiotes, mais aussi par Elizabeth Bennett, normalement la plus intelligente des 5...
Quant à certaines scènes, elles sont tout simplement ridicules étant donné le contexte et les personnages. Je doute par exemple qu'un personnage comme Darcy, étant donné son statut social, sa fortune et son attitude, va courir délibérément sous la pluie (un vrai déluge), après Elizabeth Bennett, pour lui faire sa déclaration complètement trempé et grelottant, après un service religieux. Ou encore qu'à la fin, limite en pyjama, alors qu'il fait encore nuit, Darcy va se promener dans le jardin des Bennett, visiblement avec le don de double vue, parce qu'il tombe sur Elizabeth, elle aussi incapable de dormir... Ou encore que Lady de Bourg arrive seule en pleine nuit pour connaître le fin mot de la relation de son neveu avec Elizabeth, quitte à réveiller toute la maison, mouais... Et le personnage de Bingley, normalement distrait et timide, est ici rendu comme un idiot béat. Que dire de la fin carrément abrupte et pas travaillée, alors que le film dure quand même deux heures ? Ils auraient quand même pu faire l'effort de nous donner une fin à la hauteur, quitte à rajouter trois minutes de plus au film, plutôt que de l'expédier...
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
22 sur 25 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 31 décembre 2009
j'avoue être très étonnée à la lecture de certains commentaires que je trouve
particulièrement sévères.S'il est vrai que le film n'est pas tout à fait fidèle
au livre, je le trouve néanmoins tout à fait réussi.
Le casting est parfait, je trouve que l'histoire d'amour des deux personnages
est magnifiquement rendue;les paysages et les décors sont parfaits ainsi que la musique.
On ne peut que se laisser porter par un tel romantisme...
Rien n'est vulgaire dans ce film, tout est parfaitement subtil et suggéré
avec beaucoup de sensibilité.
Si vous aimez les belles histoires et la campagne anglaise n'hésitez pas!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 août 2010
Je commence à bien connaître l'histoire et les personnages d'Orgueil et Préjugés, en ayant déjà vu deux fois Coup de foudre à Bollywood (Bride and Prejudice en anglais, qui reprend très fidèlement l'histoire et les personnages de Jane Austen tout en les transposant au XXe siècle et en Inde) et en ayant suivi d'un oeil les n épisodes de la version de la BBC pendant que ma femme les regardait. Et c'est une histoire et des personnages que j'apprécie vraiment, pour le ton léger du tout, le cynisme et l'humour de Monsieur Bennett, et pour la morale si proche de la plupart des comédies romantiques à travers l'histoire, du Cosi fan Tutte de Mozart jusqu'à Love Actually : allez, nous sommes humains, avec nos faiblesses et nos défauts, alors pardonnons-nous mutuellement et vivons heureux pour le reste de notre vie, qui est bien courte par ailleurs.

Ce film part donc avec un gros point positif en s'appuyant sur ce scénario et ces personnages. Et il est porté par une caméra sublime, qui nous offre de superbes images de paysages, de personnages, de situations, tout cela sur un DVD d'excellente qualité, un plaisir sans fin pour les yeux. Dommage que les acteurs soient en retrait : si on arrive à passer outre le côté plus benêt que flegmatique de Darcy, et le sourire à chaque fois identique de Keira Knightley, on regrette plus le très fade Donald Sutherland, probablement bridé par le réalisateur puisqu'on le sait capable d'excellentes prestations. Reste quand même Mr Collins extrêmement bien interprété, qui lui vient rendre de la saveur au tout. Et au final tout cela ne marche pas trop mal : j'ai passé un bon moment !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
20 sur 23 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 juin 2010
J'ai vu ce film sans trop savoir de quoi il s'agissait et je l'ai trouvé absolument magnifique. L'histoire pourrait paraître simple et un peu à l'eau de rose mais les sentiments et émotions sont rendus de telle manière, les réparties sont tellement drôles et bien tournées et les pensées contradictoires qui agitent chacun des personnages principaux font que c'est tout sauf une banale histoire d'amour. C'est absolument magnifique. Les personnages sont attachants et vraiment bien choisis.
Ignorante que je suis, je ne savais même pas que ce film était tiré d'un roman de Jane Austen.
Cela m'a donné du coup envie de lire le roman et évidemment, le roman rend encore cent fois plus les émotions et les pensées des personnages. Bien que connaissant déjà l'histoire, j'ai dévoré le livre et vais devenir une inconditionnelle de Jane Austen : comment ai-je pu ignorer un tel auteur !
J'ai ensuite apris que la BBC avait fait une série télévisée qui colle plus au livre que ne le fait le film et je vais bien sûr me procurer cette série mais cela ne fait rien, je reste sur ma première impression que le film et tous les acteurs sont absolument magnifiques.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
50 PREMIERS REVISEURSle 31 octobre 2010
J'adore ce film. S'il prend quelques libertés avec le roman dont il est tiré, en revanche il restitue très bien l'atmosphère de l'époque, les codes de la bonne société, et l'attirance contenue entre les deux personnages principaux qui doivent pourtant composer avec leur orgueil et les malentendus. Keira Knightley est fraîche et juste, Matthew Macfadyen est un Mr Darcy sombre, à vif et ultra sexy. Bref, c'est un beau film, doté de bons acteurs (Donald Sutherland et Judy Dench en second plan), une bande son parfaite, qui vous fera fondre. Un vrai délice, qui donne même envie de lire ou relire l'oeuvre originale !!! Je n'ai donc pas été déçue !!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Le film de Joe Wright constitue une excellente adaptation du plus fameux roman de Jane Austen. La beauté des images, la qualité de la réalisation, le jeu des acteurs et la musique contribuent à donner une simplicité et une force remarquable au scénario.

L'histoire originale a certes été simplifiée mais le film y gagne en rythme. C'est ce rythme qui d'ailleurs rend l'histoire plus moderne et accessible que dans le roman. Les magnifiques plans séquences - la scène d'ouverture, Liz Bennet sur sa balançoire ou la maisonnée réjouie le soir de la demande en mariage de Jane Bennet - donnent de l'ampleur au film, en restituant la notion du temps qui s'écoule inexorablement et lentement dans la tranquille campagne anglaise. A l'inverse un autre plan séquence, le plus réussi du film, est celui du bal à Netherfields. Il met en avant le bouillonnement, strictement contenu, d'un monde aux codes intransigeants. La simplicité de l'histoire d'amour centrale est intemporelle, alors que le ses péripéties sont totalement liés à une époque ou la recherche d'un mari était la clé de la survie - au sens propre du terme - dans un monde ou la violence sociale est sobrement cachée par les bonnes manières. Mais la merveilleuse réussite de cette version d'Orgueil et Préjugés tient à ses acteurs, qui ont tous réellement l'âge de leur rôle. Keyra Knightley est éblouissante de charme et d'impertinence, Matthew MacFadyen, incarne parfaitement le sens de l'honneur et la passion forcément dissimulés que lui impose son rang. Tous les seconds rôles atteignent, et c'est rare au cinéma, le même niveau de perfection, contribuant à nous transporter dans le petit monde clos de la bonne société anglaise du tournant entre XVIIe et XIXe siècles.

Le film est envoutant par sa beauté somptueuse: que ce soit les décors, les paysages et même la boue qui entache la robe de Liz Bennet après sa longue marche vers Netherfields sont transcendés par la photo du film. Il l'est aussi par les émotions, simples et profondes qu'il suscite. L'amour est plus fort que tout.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Orgueil et préjugés - Edition 2 DVD
Orgueil et préjugés - Edition 2 DVD de Colin Firth (DVD - 2006)
EUR 14,69

Raison et sentiments
Raison et sentiments de Emma Thompson (DVD - 2003)
EUR 7,99

Jane Eyre
Jane Eyre de Mia Wasikowska (DVD - 2012)
EUR 6,77