undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles38
4,4 sur 5 étoiles
Prix:12,49 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 22 juillet 2008
1985. 2.500 hectares de forêt amazonienne dévastés quotidiennement. Une moyenne qui a de quoi faire froid dans le dos et alerter la conscience écologique déjà bien ancrée à Hollywood. Que deviendra le poumon du Monde si l'immense industrie cinématographique ne contribue pas à alerter le grand public ? John Boorman, habitué aux grandes fresques aventurières avec les immenses succès que furent Délivrance et Excalibur, s'attaque donc à cette tragédie d'une manière aussi engagée qu'émouvante.

Bill Markham, ingénieur américain, se voit confier la lourde mission de superviser la construction d'un gigantesque barrage à la lisière de la forêt amazonienne. Tandis que, relativement fier, il emmène sa petite famille pic niquer dos à la jungle, face au chantier, leur fils, Tommy, très curieux, s'aventure entre les arbres et se fait enlever par quelques chasseurs indiens de la manière la plus discrète et rapide qui soit. Après dix ans de recherche inaboutie, Bill, toujours plein d'espoir, continue de croire en la vie de son fils et tente d'explorer à nouveau l'immensité de la jungle. Pendant ce temps, le petit Tommy a bien grandi. Véritable indien à présent, il ne pense qu'à devenir homme, apprendre les arts de la chasse et épouser la belle Kachiri, fille d'un chef voisin. Tandis qu'il part en quête d'émeraudes, vitales pour son peuple, il tombe nez à nez avec son père... Et s'il n'avait pas mieux valu pour Bill et sa famille que Tommy ait disparu à jamais ?

Une intrigue a priori sans grande originalité qui parvient pourtant à totalement ravir le spectateur. Les décors somptueux, la photographie magnifique et le manque souhaité d'artifices en tous genres, font de la Forêt d'Emeraudes un véritable classique du film d'aventure. Les autochtones y parlent leur langue, marchent pieds nus, vêtus de la manière la plus rudimentaire... Une immersion forte dans cette contrée où le temps s'est - plus pour très longtemps - arrêté, pour laquelle John Boorman, réalisateur et Rospo Pallenberg, scénariste, n'ont pas fait montre de la moindre avarice quant à l'exposition des us et coutumes de ces Indiens en voie de disparition. L'émeraude, cette magnifique pierre rare, y symbolise l'un des nombreux trésors que recèle cette l'Amazonie. Détruire cette forêt, c'est les éradiquer à tout jamais de la surface du globe. Un message écologique simple, efficace et fort.

Pour le coup, c'est pas la jungle sur cette galette, en termes de bonus. Hormis une pauvre petite bande annonce (en français !), rien à se mettre sous la dent. Une image et un son relativement corrects...
0Commentaire9 sur 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 janvier 2010
Ce film saisissant de Boorman est dans la continuité de Delivrance : même questionnement sur l'homme et la nature, mêmes thématiques (rivière, sauvages, civilisation, nature de l'homme). Bon report DVD. On regrettera seulement l'absence de bonus !
11 commentaire5 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 21 octobre 2006
Voilà 10 ans au moins que j'ai vu ce film pour la dernière fois, des images géantes (des paysages magiques) une histoire...

Tommy (7 ans), fils de Bill Markham, ingénieur américain venu construire un barrage hydraulique en bordure de la forêt amazonienne, est enlevé par une tribu d'Indiens : les Invisibles. Pendant dix ans, son père cherche en vain à le retrouver. Tommy grandit avec les Indiens, reçoit l'initiation qui fait de lui un homme et part seul dans la forêt afin d'y chercher les pierres vertes. Au cours de sa quête, il retrouve son père Bill, blessé par la tribu des Féroces, et l'emmène à son camp où le sorcier Wanadi le soigne. Ensuite, il refuse de le suivre à la ville et le dépose près du chantier installé pour le barrage. À son retour au camp, il constate que les Féroces ont enlevé les femmes de sa tribu pour les vendre aux trafiquants. Les survivants de ce raid partent attaquer le campement des malfrats, mais sont vaincus par les armes à feu que possèdent maintenant les Féroces. Wanadi est tué au cours du combat. Tommy se rend aussitôt dans la ville pour demander l'aide de son père qui possède un fusil. Bill Markham organise un raid contre les trafiquants qui prostituent leurs prisonnières. Les Invisibles récupèrent leurs compagnes ou leurs filles. Bill admet que la construction du barrage est la source des conflits entre tribus. Tommy préfèrera-t-il rejoindre la "civilisation" ou continuer à vivre parmi les invisibles ?
44 commentaires46 sur 55 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai vu "La forêt d'émeraude" en salles à sa sortie; quel bonheur de pouvoir le regarder à nouveau( à volonté) en DVD.
Tout ce que j'aime s'y trouve: une histoire humaine et familiale forte, pleine d'émotion et remplie de rebondissements; une logique implacable, qu'on l'aime ou pas, comme ce dénouement, espéré ou redouté: oui, que l'on soit parent ou pas, ce film émeut forcément en nous forçant aussi à réfléchir à la fragilité éphémère de la vie, de la nature et de notre frêle passage sur cette planète.
Profonde, belle, l'oeuvre de John Borman m'a ensorcelé à tout jamais.
C'est votre tour, si vous le désirez...
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
100 PREMIERS RÉVISEURSle 22 septembre 2013
John Boorman a souvent l'intention dans ses films de narrer un parcours initiatique; c'était le cas dans "Excalibur", c'est la même chose ici pour "Emerald Forest", superbe film qui réussit à faire réfléchir l'homme moderne coupé de son âme et de la Terre, sur les ravages qu'une vision mentale de la vie peut provoquer sur cette magnifique planète.Beau, émouvant et interpellant.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 juillet 2014
Comme a dit un internaute ici, en réaction à ce film: nous avons une telle capacité de détruire... c'est en effet le message central. Bien-sûr c'est du cinéma, avec un point de vue assez manichéen et de nombreux détails peu crédibles et un peu simples. Il y a les méchants et il y a les bons. Les retrouvailles du fils perdu et du père, ne passent pas vraiment comme on pourrait s'imaginer en réalité. Mais je pardonne les défauts de ce film, qui m'a donnée de très belles images de la forêt, des pluies et orages, les danses, les cérémonies, les sagesses prononcées par le vieux chaman. C'était appréciable aussi d'entendre les indiens-acteurs parler leur propre langue. Ca me faisait vraiment de la peine de voir tomber les arbres, c'était magnifiquement filmé. Un film donc qui montre le vrai, et le pas vrai, du vrai cinéma en somme.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 décembre 2012
Un hymne total à la vie "Verte" qui devrait être montré dans toutes les écoles ....ou congrès EELV;et en attendant l'avénement de l'écologie naturelle,je m'en vais candidement retourner cultiver mon jardin ( au compost "maison" et sans pesticides.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
VINE VOICEle 8 octobre 2013
DVD acheté pour faire connaître le film à mes filles, et leur montrer la triste réalité de l'Amazonie. J'en gardais un souvenir très vivace, et pourtant, après ce nouveau visionnage, j'en ai été toute retournée !
Le film raconte l'histoire d'un petit garçon enlevé par une tribu d'Amazonie coupée du monde, puis élevé par eux. Il retrouve finalement son père 10 ans après et un véritable fossé culturel les sépare. Mais l'amour paternel est plus fort et le père modifiera profondément sa vie pour l'amour de son fils.
Le film n'a pas pris une ride, il se regarde toujours aussi bien. Les images sont splendides, l'histoire est forte, parfois violente et on ne ressort pas indemne de la séance.
A voir et à revoir.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 octobre 2014
étant donné que tout est en ordre, la question qui se pose est la suivante : pourquoi faut-il écrire autant de mots alors que les 5 étoiles parlent d'elles-mêmes
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 novembre 2015
Inspiré d'une histoire vraie, la Forêt d'Emeraude, réalisé par John Boorman (dont on lui doit le chef d'oeuvre Excalibur), est un film qui, au moment de sa sortie en salles, était en avance sur son temps car à l'époque peu de personnes se préoccupaient du sort des tribus indigènes. Servi par une excellente photographie, le film fait la part belle aux images de la forêt d'Amazonie. L'histoire est prenante et les acteurs très efficaces. Un magnifique plaidoyer pour la nature plus que jamais d'actualité.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,99 €
9,98 €
15,99 €