Commentaires en ligne 


5 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Bon concert des Stones: Brian Jones décédé, Mick Taylor reprend le flambeau.
Le 5 juillet 1969, les Stones rendent hommage à Brian Jones mort deux jours plutôt. Ils donnent un sympathique concert à Hyde Park. Il y a plus de 500 000 personnes.
Comme à Altamont quelques temps plus tard, comme service d'ordre, ils choisissent "Les Hells Angels". Tout ce passe bien contraiment à leur concert US.
Les Stones...
Publié il y a 21 mois par ADANSON.

versus
9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 JE N'OSE PAS IMAGINER L'ETAT DE LA PELOUSE LE LENDEMAIN
Depuis des lustres on s'imagine que ce concert des Stones à Hyde Park, avait été organisé à la mémoire de Brian Jones, qui avait plongé pour la dernière fois dans sa piscine deux jours plus tôt. En fait, non. Ce concert gratuit, était prévu depuis des lustres, six groupes étaient à...
Publié le 9 octobre 2009 par Luc B.


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Bon concert des Stones: Brian Jones décédé, Mick Taylor reprend le flambeau., 27 septembre 2012
Par 
ADANSON. "Marco" (Poitou.) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Stones In The Park (DVD)
Le 5 juillet 1969, les Stones rendent hommage à Brian Jones mort deux jours plutôt. Ils donnent un sympathique concert à Hyde Park. Il y a plus de 500 000 personnes.
Comme à Altamont quelques temps plus tard, comme service d'ordre, ils choisissent "Les Hells Angels". Tout ce passe bien contraiment à leur concert US.
Les Stones n'avaient pas compris que les Hells Anglais étaient moins violents que les Hells Angels Américains, d'où le drame. (Altamont).
Le concert de Hyde Park est excellent pour tous fans des Stones.
On retrouve plusieurs morceaux qui ont fait la gloire de ce groupe comme l'incontournable "Satisfaction", "Jumpig jack flash", "Honky tonk women", "I'm free", "Sympathy for the devil", "Love in vain", Le fabuleux "Midnight Rambler" et "I'm yours, she's mine". Nous avons droit à plusieurs bonus comme "No Expections".
Je vous dirai que ce n'est pas la meilleure performance du groupe, mais l'ambiance était vraiment fabuleuse.
Ce n'est évidemment pas le plus grand concert de l'histoire du Rock.
Lorsque l'on revoi l'anthologie des concerts de Rock'n'Roll, il ne me semble pas qu'il s'incrive dans les meilleurs. La mort de Brian Jones y était surement pour quelque chôse.
Bon DVD - A voir.
Adanson Marco.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 JE N'OSE PAS IMAGINER L'ETAT DE LA PELOUSE LE LENDEMAIN, 9 octobre 2009
Par 
Luc B. - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Stones In The Park (DVD)
Depuis des lustres on s'imagine que ce concert des Stones à Hyde Park, avait été organisé à la mémoire de Brian Jones, qui avait plongé pour la dernière fois dans sa piscine deux jours plus tôt. En fait, non. Ce concert gratuit, était prévu depuis des lustres, six groupes étaient à l'affiche. Les Stones y participaient, souhaitant pour l'occasion présenter Mick Taylor, enrôlé quelques mois plus tôt, pour remplacer Brian Jones. L'ange blond, l'âme du groupe, interdit de séjour aux Etats-Unis, camé à longueur de journée, remettait en cause l'existence même du groupe, en tournée. Il a donc était licencié, et remplacé.

Le 3 juillet 1969, le décès de Brian Jones est annoncé, et le 5, Mick Jagger ouvre le concert en lisant un poème de Shelley, en mémoire à son camarade disparu. « C'est une bonne intention » lui dit le présentateur du show, chargé de préparer la foule (entre 500 et 600 000 personnes). Jagger acquiesce, le regard triste. Ce même Jagger qui avait pris la tête de la fronde anti-Jones, et qui devint du coup le véritable leader du groupe...

Cela se confirme avec ce concert, où Mick Jagger est omniprésent à l'image. Il est de tous les plans, ou presque. Aurait-il eu un droit de regard sur le montage ? Comme pour le ROCK'N'ROLL CIRCUS ? Du coup, l'arrivée de Mick Taylor au sein du quintet est relégué à l'anecdote. Le concert démarre par une reprise de Johnny Winter (dans les faits, mais pas dans le film qui propose un curieux montage en trois parties) puis les classiques défilent, de « I'm Free » à « Honky Tonk Woman », de « Satisfaction » à « Jumping Jack Flash ». On a droit à quelques bribes de « Midnight Rambler », et l'affaire se clôt sur une version longue de « Sympathy for the Devil » où les Stones sont accompagnés sur scène par des percussionnistes africains, et où Taylor et Richards rivalisent de chorus à la guitare. Les deux guitaristes se surpassent aussi sur "Love in vain"... Quelle splendeur ce morceau !

L'intérêt du concert ne réside pas forcément dans la performance musicale, encore moins dans la captation vidéo. Les opérateurs doivent recharger régulièrement leur caméra, et ratent la moitié des morceaux, dont très peu sont en entier. L'intérêt est plutôt dans la captation de l'air du temps. La foule, immense, à perte de vue, heureuse, faites de rockers, de hippies, de Mod's, le service d'ordre des Hell's Angels (les cadreurs insistent lourdement sur les svastikas arborées). Intéressant aussi de voir les copains (McCartney aperçu rapidement) la belle Marianne Faithfull, et toute une clique du gus empilés derrière les amplis dont on ne comprend pas le rôle exact, à part raconter plus tard qu'ils y étaient ! On le constate sur beaucoup de concerts de cette époque (chez Led Zep aussi) les potes (ou les dealers) avaient une place réservée sur scène ! Les groupies tentent de monter sur scène, quand elles y parviennent elles en sont expulsées sans ménagement, sans même un regard compatissant de Jagger, mais sous les yeux vaguement inquiets du juvénile Mick Taylor. La communion avec le public à ses limites... L'image qui reste, étant la juxtaposition de ce danseur africain en transe, et du blanc-bec british en tunique à jabots : raccourci saisissant des origines du blues, au rock business en devenir ! Ainsi que le dernier plan, sur une magnifique petite vieille, sorte de Miss Marple paumée dans un acid test !

Le DVD est complété par trois morceaux non montés, un documentaire de 50 minutes, et une interview de Philippe Manaeuvre, en roue libre, et un peu décousue. Un document sur un des moments fort de l'histoire du rock, conjointement filmé par la télé anglaise, et française, le plus gros concert organisé. Mais pas forcément le meilleur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Pour l'ambiance, 7 mai 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Stones In The Park (DVD)
Pour avoir un aperçu de cette fameuse fin des années 60 devenues mythiques,foule de chevelus, tenue androgyne de Mick Jagger,Keith Richards et Charlie Watts méconnaissables ...D'ailleurs le batteur avait l'air bien plus concerné que de nos jours.Bizarre de comparer cette pauvre scène minuscule encombrée d'inconnus avec les shows gigantesques des années 2000.
Pour ces curiosités on passera sur les guitares désaccordées et les cadrages monotones.
A voir également l'interview de Ph.Manoeuvre, intarissable comme d'habitude.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Super !, 29 mai 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Stones In The Park (DVD)
Sympa ce dvd avec les 3 titres bonus et un reportage sur la vie en tournée des stones dans les sixties.

Et le prix est alléchant.

PS : il y a une interview du fan Manoeuvre redac chef à ...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un concert exceptionnel !, 13 juillet 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Stones In The Park (DVD)
"The Stones in the Park" est le concert des Rolling Stones filmé à Hyde Park le 5 juillet 1969, devant près de 500 000 personnes, où l'on peut entendre Mick Jagger lire un poème de Percy Shelley à la mémoire de Brian Jones, deux jours après la mort de ce dernier.
C'est deplus la première apparition publique de son remplacant Mick Taylor.

On peut y voir Une prestation bourrée d'émotion et d'énergie. Ce film raconte l'histoire de ce concert exceptionnel
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

The Stones In The Park
The Stones In The Park de The Rolling Stones (DVD - 2006)
EUR 12,73
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit