undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Fête des Mères

  • Katorz
  • Commentaires client

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles2
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:43,88 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 13 octobre 2006
QUATORZ est un mix réussi entre le précédent album, plus stone-rock et les précédents du groupe, très novateurs. L'arrivée de Newsteed m'avait fait craindre le pire ; en fait, cet album est admirable de bout en bout. Le son vraiment porté par des musiciens en osmose et surtout une galette qui résonne encore dans ma tête après l'extintion des feux m'a emballé. Saint Pierre au paradis, a fait installé le jus, pour que Denis D'Amour puisse continuer à gratter. C'est dommage qu'il n'ai pas Internet la haut, car le son spatial de ce génie de la guitare va me manquer !
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 9 juillet 2011
"Katorz" est en fait le onzième album studio mais c'est effectivement le quatorzième enregistrement du groupe si l'on compte le live et les compilations. En revanche, c'est le premier album de Voivod sorti après la mort de Denis D'amour alias Piggy. Pour le coup, il est aussi le seul qui montre les membres du groupe sur la pochette et qui n'exhibe pas leur étrange personnage. Voivod a-t-il voulu montrer par là que cet album était tourné vers le côté humain des membres du groupe? D'un en particulier...

"Katorz" est un recueil de 10 titres que Piggy avait commencé à enregistrer et que les musiciens du groupe ont finalisé sans lui. On retrouve à la réalisation de cette oeuvre posthume ses deux compères de toujours: Michel Langevin à la batterie et Denis Belanger au chant et pour la seconde fois, Jason Newsted à la basse. Jason dont la basse sur un seul des titres de cet album est plus présente que sur n'importe quel album complet de Metallica sur lesquels il a joué. Regrets...
Cet album s'éloigne un peu du style Voivod (mais y a-t-il véritablement un style Voivod tant ce groupe est unique dans son approche musicale ?) Certains titres sont assez directs ("The getaway", "Odds and frauds", "The x-stream"), assez simples pourrait-on dire en comparaison des titres en général assez alambiqués du groupe. De ce fait, il se rapproche de l'album précédent, Voivod. Entre Heavy et Punk.
Bien sûr, on retrouve toujours la voix inimitable et presque dissonante de Snake et les sonorités bizarres de la guitare de Piggy, l'une des principales composantes de la musique du groupe. Et on a notre lot de titres Voivodiens ("After all", "No angel"...)
Voivod reste de toute façon un groupe que l'on ne peut pas mettre entre toutes les oreilles.
Un bon album et un bel hommage à leur guitariste trop tôt disparu.
L'album suivant, Infini (2009), est la suite des enregistrements posthumes de Piggy.
11 commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

17,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)