undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

16
4,3 sur 5 étoiles
Les Cheyennes
Format: DVDModifier
Prix:9,99 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

28 sur 30 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 27 janvier 2011
Un somme et un retour en arrière sur toute son œuvre.Dans ce film John Ford exprime certainement tous ses regrets d'avoir glorifié la "cavalerie" souvent au détriment des indiens. Ici elle est plutôt montrée sous son aspect le plus noir. C'est un film très pessimiste, c'est aussi sa grandeur. MAIS LA PETITESSE DE LA WARNER a massacrée ce film en le raccourcissant et surtout en le sortant dans un format invraisemblable qui détruit en grande partie la force du film. Acte volontaire ? Une étoile seulement en raison de la version lamentable qui nous est donnée.
44 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 août 2014
Le thème: en 1878, refusant de se laisser mourir dans une réserve administrative où les vivres et les soins promis par les autorités US sont inexistants, plusieurs centaines de Cheyennes partent pour le Dakota pour une vie meilleure. Une institutrice les accompagne. Mais, l'armée US, chargée de les ramener, les poursuit.

C'est le dernier western réalisé par J. Ford, il montre les Indiens sous un jour favorable : un peuple digne face à une souffrance injuste, parfaitement organisée par les autorités de l'époque. Un film sensible où tout n'est cependant pas noir ou blanc (l'institutrice qui les accompagne est une blanche. Elle les suit pour partager leur sort mais aussi pour les aider à s'intégrer dans un monde qui s'imposera à eux). Ce film courageux n'a pas été populaire aux Etats-Unis : nous sommes loin du méchant indien assoiffé de sang et contre lequel doit lutter le peuple américain, victime des exactions des indigènes.

Détail important: les véritables indiens que l'on voit à l'écran ne sont pas des Cheyennes : le nombre était trop faible. Ce sont des Navajos. Les séquelles de l'Histoire ?
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 août 2012
C'est un superbe film émouvant, un vrai chef d'oeuvre pour l'époque car il fallait oser!
la vérité n'a effectivement rien à voir avec les récits historiques de l'armée et les livres d'histoire n'ont jamais rétabli la vérité sur le génocide de toutes ces nations indiennes!aujourd'hui encore leurs droits sont bafoués, les traités ne sont toujours pas respectés et ils sont pourtant les défenseurs chevronnés contre tous les pollueurs et destructeurs de l'environnement sur notre planète terre.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
« Les Cheyennes » est un film long (2h30) et majestueux de John Ford consacré l'exode héroïque des Cheyennes du Nord, en 1878, depuis leur réserve sordide du territoire indien de l'Oklahoma vers leurs terres ancestrales.

Le scénario rend clairement hommage à la noble obstination des Cheyennes et à leur honneur, face aux tromperies et mensonges plus ou moins constants du gouvernement américain. Le film montre aussi comment « l'opinion publique » est manipulée par la presse ou la simple rumeur quant au danger réel que représentent les derniers Cheyennes libres. Héros positif, le capitaine Archer (Richard Widmark) et l'institutrice Caroll Baker (Deborah Whright) font preuve de compréhension envers les Indiens pendant leur exode, tout en remplissant leurs missions. Malgré un récit un peu édulcoré par rapport aux dramatiques événements historiques (notamment le massacre de Fort Robinson), le film prend néanmoins clairement position en faveur de la justesse de la cause des Cheyennes.

Tourné en format panoramique, le film accentue encore la faiblesse de la maigre colonne de Cheyennes en marche face à l'immensité du paysage sauvage. Les scènes d'action sont finalement assez rares, au profit de scènes presque contemplatives. A noter également un passage aux connotations presque humoristiques quant à l'ambiance qui règne à Dodge City (au Kansas), dans la crainte de l'arrivée des Indiens. On y voit brièvement James Stewart dans le rôle de Wyatt Earp.

Plus lent, moins enlevé que les grands classiques de John Ford, « Les Cheyennes » s'affirme plutôt comme une réflexion sur l'histoire américaine que comme un film d'aventures ou un western héroïque.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Le chant du cygne d'un très grand cinéaste qui se retira par la grande porte et donc avec les honneurs. A commencer par celui de s'être racheter une conduite envers les indiens qu'il malmena si souvent par le passé.

"Les Cheyennes". Inspiré du roman historique "Cheyenne Autum " de l'excellente Mari Sandoz, cette oeuvre, chef-d'oeuvre, pardon, retrace très bien l'histoire vraie de cette longue exode des Cheyennes, digne de celle que vécurent les Nez-Percés en 1877. On ne peut d'ailleurs à la fois que se demander pourquoi et regretter que cette autre exode ne fut pas adapté au cinéma à la grande époque hollywoodienne. A savoir, à l'époque où Hollywood savait faire du cinéma.

L'affiche de ce film est impressionante pour le moins. Est il nécessaire de vous présenter les grandes figures? Et les moins grandes? Habituellement je le fais pour mon plaisir, mais ici je m'en passerai. Enfin presque, citons quand même dans la seconde catégorie John Carradine par exemple. Ruddy Robbins également fait son apparition. George O'Brien, Arthur Kennedy, et quelques autres...

Je ne m'attarderai pas vraiement sur le film finalement. Beaucoup a déjà été écrit parmi les autres commentaires. Je regrette toutefois du film que la fuite des Cheyennes, lorsqu'ils s'échappent de Fort Robinson, soit traité de manière très, mais vraiment très succinte. Quand on connait l'histoire de cette exode dans tout son drame, on ne peut que le regretter.

Car c'est là la vérité. Certes le film est une grande réussite. Certes, les images sont belles. Certes, le drame est puissant. Mais qu'est ce que tout cela en comparaison de l'ouvrage que le film adapte, "Automne Cheyenne"? Il faut avoir lu ce livre pour réaliser toute la souffrance humaine, voir inhumaine et les derniers soubresauts de ce qui restait alors de ce peuple fier. Grandiose dans son drame, cette histoire vraie est racontée, sans excès, dans toute sa douleur, avec ses mélopées, ses larmes et son sang. Le film ne fait pas ressortir le dixième de l'intensité du livre.
77 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 décembre 2008
Suivant "Hondo" et la "Flêche brisée", ce film précéda "Little Big Man" dans la présentation positive d'une nation indienne. Les splendides décors de Monument valley dans lesquels il fut tourné constituait d'ailleurs une sorte de seconde patrie pour John Ford (le réalisateur), qui y avait déjà planté ses caméras neuf fois. La connaissance des lieux, de leur histoire, l'aida beaucoup à composer cet hommage hollywoodien au peuple Cheyenne.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 mars 2012
excellent film,dont je ne me lasse pas,"colle" assez bien a l'histoire ,a quand un vrai film sur Wounded KNEE et Little Big Horn ?
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 février 2012
très bon western avec cow boy et indiens, dommage qu'il n'y en ai plus. très bons acteurs et très beaux décors
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 février 2014
Le dernier western de John Ford demeure l'un de ses meilleurs films. Ici, le fameux cinéaste prend le soin de réhabiliter les indiens, se dressant contre cette image barbare de l'indien introduit dans les films pour se faire tuer. On remarque d'ailleurs que la plupart des figurants sont de vrais indiens, ce qui rend le film très crédible. De plus, les paysages sont magnifiques et la réalisation majestueuse comme toujours chez Ford. Richard Widmark nous offre une superbe performance. Citons aussi la présence d'Edward G. Robinson et de James Stewart en une apparition cependant trop peu remarquée.

Une oeuvre splendide, magnifique et puissante. Un des plus beaux westerns pro-Indiens jamais réalisés. Symboliquement, la même année où sortit le dernier film de John Ford sortait dans les salles un autre western qui allait bouleverser le genre : Pour une poignée de dollars.

Aurélien Ferenczi : "Le film est admirable, somptueux poème visuel qui dit l'injustice, l'exode, la souffrance, qui raconte l'histoire vraie d'un peuple pris d'un ultime et digne sursaut d'orgueil. Comment ne pas être saisi par la beauté majestueuse des paysages et bouleversé par la terrible histoire des derniers Cheyennes... Un western de légende trente ans avant Danse avec les loups, traitant, lui, du peuple Sioux."
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 14 août 2015
la poursuite des cheyennes par une unité de cavalerie menée par Richard Widmark.Je me demande toujours pourquoi ce n'était pas John Wayne qui avait eu le rôle .Ces pauvres Indiens pourchassé alors qu'ils étaient chez eux , honte à l'homme blanc !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Fort Bravo
Fort Bravo de Eleanor Parker (DVD - 2009)
EUR 9,99

Les Cordes de la potence
Les Cordes de la potence de John Wayne (DVD - 2003)
EUR 10,89

La Prisonnière du désert
La Prisonnière du désert de John Wayne (DVD - 2000)
EUR 8,29