Commentaires en ligne


13 évaluations
5 étoiles:
 (6)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:
 (3)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


16 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 George dans le monde matériel
En 1973, quand sort cet album, George Harrison est un auteur compositeur interprètre guitariste comblé: son premier disque solo All Things Must Pass est encore sur des millions de platines dans le monde et son projet de concert pour le Bangla Desh, premier show rock multi stars à vocation caritative, a été un très gros...
Publié le 9 octobre 2006 par geel gazoline

versus
3.0 étoiles sur 5 Cantiques pop
ALL THINGS MUST PASS, le premier album de George Harrison, a été n°1 presque partout (alors que c’était un triple vinyle !) et ne cessera dorénavant d’acquérir une reconnaissance autant universelle qu'exponentielle, au point d'être considéré - à juste titre - comme le meilleur album jamais publié...
Publié il y a 5 mois par Dr. Rock


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

16 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 George dans le monde matériel, 9 octobre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Living In The Material World (CD)
En 1973, quand sort cet album, George Harrison est un auteur compositeur interprètre guitariste comblé: son premier disque solo All Things Must Pass est encore sur des millions de platines dans le monde et son projet de concert pour le Bangla Desh, premier show rock multi stars à vocation caritative, a été un très gros succès. Au début des 70's, Harrison ne regrette pas le temps béni (pour certains) des années 60. Trois années après la séparation officielle des Beatles, celui qu'on appelait le "beatle tranquille" est serein, et ce Living In The Material World en est une preuve évidente. Les mélodies sont magnifiques, les textes fidèles au message de recherche spirituelle du musicien, dont les parties de guitare et le son n'ont jamais été aussi somptueux, en slide, en solo, à l'acoustique... Lancé par le tube Give Me Love, N°1 en ce printemps 1973, cet album est un rare plaisir à redécouvrir avec cette édition au son remasterisé parfait mettant en valeur les arrangements et la production aérée, bien plus agréable que le All Things Must Pass et ses lourdeurs spectoriennes. Deux faces B de singles de l'époque en bonus et une partie DVD (sur la luxueuse édition limitée) un peu décevante dont on retiendra une prestation live de Give Me Love au Japon en 1991.

Living In The Material World est un grand disque pop des années 70. Malheureusement, malgré quelques réussites éparses, George Harrison ne retrouvera jamais une telle cohérence sur un album.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le meilleur d'Harrison, 12 juin 2010
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Living In The Material World (CD)
Cette version remasterisée est une merveille, c'est fin, aeré, clair mais pas trop, sur une bonne chaîne on découvre des instruments jusqu'ici cachés... Juste ce qu'il fallait à cet album pour réveler toute son essence et le talent de son auteur... Ca en fait à mon avis du coup son meilleur album, devant All things must pass et 33 1/3. (le premier qui a de meilleures compos mais qui pêche du "wall of sound" de Phil Spector, le 2éme parce qu'il est d'une perfection Pop rare mais moins profond du coup)
Si vous voulez du Harrison Pop (intelligente la Pop, c'est du harrison quand même!), préférez 33 1/3, si vous aimez les textes profonds (voire mystiques), foncez sur ce "Living in the material World".
Carpe diem ;-)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Le plus mystique des Fab'Four, 26 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Living In The Material World (CD)
Celui qui paraissait assez effacé du temps des Beatles, assez peu productif dans l'ombre du couple Lennon-Mac Cartney (quelques chansons seulement mais parmi les plus belles), se met en solo à produire album sur album, puisque celui-ci, sorti en 1973, en est le 5ième.

On peut mesurer alors l'influence qu'Harrison avait au sein des "Fab'Four", surtout dans leurs derniers opus, car à l'écoute des titres, on reconnait immédiatement le son Beatles.
Album assez sombre mais très mystique, alliant philosophie hindoue et propos chrétiens, c'est l'un des meilleurs de sa production, avec d'excellents morceaux de guitare.
Dans la digne trajectoire du créateur de "Something", (là j'avais écrit "Across the Universe" mais comme c'est une erreur, je remplace par "Here comes the sun") ou "While my guitar gently weeps", cet album ravira tous les fans du plus important groupe de tous les temps.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 Cantiques pop, 17 décembre 2014
Par 
Dr. Rock (Switzerland) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Living In The Material World (CD)
ALL THINGS MUST PASS, le premier album de George Harrison, a été n°1 presque partout (alors que c’était un triple vinyle !) et ne cessera dorénavant d’acquérir une reconnaissance autant universelle qu'exponentielle, au point d'être considéré - à juste titre - comme le meilleur album jamais publié par un ex-Beatle. Désormais au bénéfice d’une carrière en solo qui s’annonce sous les meilleurs auspices, George va s’évertuer à poursuivre sur sa voie de pop mélodique à haute teneur spirituelle, qui ne recevra désormais plus qu’un intérêt décroissant de la part du public rock. Mais pas des fidèles (on ne peut plus dire fans en ce qui concerne George) ! Et ceux-ci n’auront de cesse que de réhabiliter son œuvre, à commencer par ce second album qui fût reçu plutôt froidement lors de sa publication.
Krishna ayant conquis une muse que Pattie n’inspirait plus, George consacre toutes ses chansons d’amour à une spiritualité que beaucoup rejetèrent, livrant toute son âme le long de ballades aux harmonies caractéristiques de sa touch (WHO CAN SEE IT, TRY SOME BUY SOME) - deux accords par mesure et toujours un de septième qui traîne parmi les mineurs pour bleuir l’affaire (SUE ME SUE YOU BLUES) - garnies de guitares slide aux gimmicks enivrants (GIVE ME LOVE, le gros hit du disque), et se fait le prêcheur pop dans le désert d’un monde qui ne l’écoutera pas assez, pour mieux s’obstiner dans sa destructrice passion matérielle.
Tops : GIVE ME LOVE, DON’T LET ME WAIT TOO LONG, WHO CAN SEE IT, TRY SOME BUY SOME
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 spirituel...oui..., 28 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Living In The Material World (Téléchargement MP3)
Hé bien oui, on retrouve le monde de spiritualité cher à George Harrison, l'influence de l'inde...parfois le mélange du rock et des instruments traditionnels indien. Ce n'est ni within you without you (the Beatles) ni my sweet lord...il n'y a pas de titres phares, mais l'album a une âme et est somme toute agréable à écouter.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Second meilleur album de George Harrison, 18 décembre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Living In The Material World (CD)
Living in the material world et LE MEILLEUR ALBUM de George Harrison après all things must pass, vous pouvez me croire je les ai tous. Les mélodies sont superbes et très recherchées.
Give me love, sue me sue you blue, don't let me wait too long, that is all, who can see it sont du grand Harrison. Les autres sont simplement très bien. Allez on va être un peu critique il doit y avoir deux voir trois chansons juste écoutables dans l'album (même pas mauvaises).
Si George était encore en vie et si je devais lui faire dédicacer un album ca serait surement celui la.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un des meilleurs des ex-beatles., 31 mai 2007
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Living In The Material World (CD)
Franchement, cet album n'a pas beaucoup vieilli. Et la remastrisation a beaucoup aidé. C'est incontestablement le meilleur d'Harrison, de belles mélodies, un peu folk, et pour une fois des arrangements qui ne viennent pas gacher le talent de George. Le batteur, notamment, est très bon (Sue me Sue you). La slide d'Harrison parfaite.

A redécouvrir.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 comment faire mieux ?????????, 14 février 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Living In The Material World (CD)
C'est de loin le meilleur disc de George Harrison apres les Beatles.
A posseder absolument.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


11 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Moyennement intéressant., 5 octobre 2006
Par 
Hang Ta Kong (Angkhor Vat, Cambodge) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Living In The Material World (CD)
Autant dire les choses tout de suite. Je trouve cet album sans grand relief. Le seul morceau qui me transporte réellement est "Give me love", une des 3 n°1 d'Harrison. Le reste st plutôt en demi teinte, ce qui explique le succès mitigé du disque dans les années 70. Cette réédition représente une nette amélioration du son, j'en conviens.
Passons au DVD. Là, c'est la misère!
- Le premier titre, un version live de Give Me Love est sympa, surtout si vous bénéficiez du systeme 5.1. Cependant, il me parait évident que si les héritiers d'Harrison ont mis à disposition un des titres de cette tournée japonaise, ca veut dire, qu'ils ont en stock un autre bon paquet et qu'on va nous resservir un jour le dvd de la tournée nippone (d'autres titres sont disponibles dans le DVD du coffret Harrison des années Dark Horse.Les autre plages de ce dvd ne sont pas plus intéressante.
- La vidéo de Miss O'Dell est une succession de prises de vue d'Harrison devant son manoir
- Sue me sue your blues corresond à la version démo qui trainait sous le manteau avec les paroles qui s'affichent comme un karaoké
- Living in the material world est un mini documentaire sur la sortie de l'album, mini car pas plus long que la chanson éponyme.
Enfin il y a un bonus caché: sélectionnez un titre parmi les quatres et appuyez sur la touche gauche de votre télécommande, vous aurez un explication sur la Material World Charitable Fundation

Au final, je ne conseille ce disque qu'aux fans des beatles et/ou de George Harrison qui n'ont jamais eu cet album entre leurs mains auparavant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un monde matériel peu enthousiasmant, 28 mai 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Living In The Material World (CD)
Ce disque, paru en 1973, n'est pas son meilleur, loin de là, mais quelques titres sont d'excellente facture: Sue Me, Sue You Blues, Give Me Love, la chanson-titre, The Lord loves the one that loves the lord, That is all, Be here now). Une atmosphère sombre (comme le cheval !)et cafardeuse, renforcée par la lenteur des titres (beaucoup de slows ou de ballades)se dégage profondément de ce disque. L'humeur n'est pas à la rigolade, à la joie de vivre, tout comme sur All things must pass (auquel on l'a forcément et injustement comparé : Living...étant son successeur), mais à l'inverse du triple album de 1970, les mélodies sont moins au rendez-vous et Harrison a du mal à assurer le chant sur certains titres, comme "Try some, buy some" trop dans les aigüs. Les arrangements sont, par contre, excellents et Harrison jouait de la slide comme personne.
Harrison s'enfoncera encore plus avec "Dark Horse" et "Extra Texture", ses 2 albumes suivants...il faudra attendre 76 pour que sorte son 2ème excellent disque des années 70 : 33 and 1/3.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Living In The Material World
Living In The Material World de George Harrison (CD - 2006)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit