undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

6
4,2 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Come What (Ever) May
Format: CDModifier
Prix:11,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Qui aurait cru que Corey taylor, hurleur chez Slipknot, se révèle un excellent chanteur et compositeur ? Que dis-je excellent ? exceptionnel serait plus approprié, car lorsqu'il ne hurle pas chez les 9 masqués, Corey possède une voix fantastique, chaude et puissante, dotée d'un véritable caractère... ne serait-ce que quand il parle. Mais là il chante, et sa voix posée sur les 12 brulôts qui composent cet album arrivé de la planète "chef d'oeuvre inattendu" a de quoi rendre jaloux nombre de vocalistes, sonnat par ailleurs très moderne. Nous sommes dans du bon hard rock (limite néo) bourré de grosses guitares qui ne se gènent pas pour dresser des murs de son absolument jubilatoires. Riffs accrocheurs, mélodies recherchés, on en prend plein la g...., d'autant plus que c'est Roy Mayorga, le batteur de Soulfly, qui cogne comme si sa vie en dépendait. Impérial de classe et de puissance.

"30/30-150" ouvre les hostilités en force. "Sillyword" est un titre empli de groove mid-tempo avec un refrain où les 6 cordes arrachent tout, une pure merveille... "Made Of Scars" est un morceau excellent, tout en contenance, dont le texte retrace l'histoire de toutes les cicatrices recouvrant le corps du chanteur (virtuellement, bien sûr, mais c'est bien trouvé) pour mieux éclater sur le refrain à l'aide de guitares tranchantes comme des rasoir. C'est d'ailleurs ce qui frappe le plus dans la musique de Stone Sour : la puissance des guitares, frôlant l'extase pour qui aime que ça déménage sévère sans être brouillon. C'est net, carré, surpuissant. "Socio" est un tube en puissance s'articulant autour d'un riff tournoyant génial et s'appuyant sur une rythmique en béton armé explosant à chaque refrain. "Cardiff", un des meilleurs titres, pèse avec majesté dans une ambiance de pré-guerre. Quant aux 2 ballades, ce sont 2 coups de maîtres : "Through Glass" et "Zzyzx Rd" sont des merveilles qui ofrent un paradoxe on ne plus approprié à la puissance des 10 autres titres. Rien à jeter sur cet album que - ô merci - Corey Taylor a bien voulu nous offrir. Très, très grand talent... à suivre avec attention.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Stone Sour propose un mélange sympa de Neo, de Heavy, de Thrash, de Rock, et tout ceci cohabite parfaitement !

Mélodique, bien interprété, magnifiquement produit, cet album est selon moi très réussi, il y en a pour tous les goûts, mais ça ne part pas dans tous les sens car il y a de l'homogénéité !

On peut parfois penser, dans certains passages, à Anthrax ou à Slipknot (normal, c'est un projet parallèle de deux membres du groupe).

Cette édition est fantastique, d'autant que je n'avais pas acheté la première !

On y trouve 6 titres bonus et un dvd incluant un excellent concert, bien filmé et interprété, avec un son et une image de qualité (ce n'est pas un bonus de "remplissage" !). Il y a également 3 clips.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
500 PREMIERS RÉVISEURSle 8 septembre 2010
Le 1er opus de Stone Sour (qu'on aura le bon goût de ne pas nomer par ses initiales seulement) était une excellente surprise, révelant toute la versatilité du très talentueux Corey Taylor, hurleur en chef de Slipknot. Ce 2ème effort, croyez-le ou pas, est encore meilleur. Plus inspiré, plus carré, plus élaboré, mieux produit. Bref, un véritable petit chef d'oeuvre venu de nulle part... la super suprise du chef, quoi.

Excellent cocktail de heavy / trash/ rock / neo bien musclé, l'album s'articule autour de 12 titres dont seulement 1 (Reborn) peut s'avérer dispensable. Le reste est de la haute qualité. D'abord les percutants et imparables "30/30 - 150", "Hell & Consequences", "Socio", "Made of Scars", tout simplement monstrueux, mais aussi les un peu moins brutaux mais néanmoins géniaux "Sillyword" et sa montée en puissance, "Cardiff" et sa lourdeur inspirée qui vous colle au cerveau, et effet des titres plus mainstream mais toutefois effroyablement bons car à fleur de peau : "Zzyzx road" et "Through Glass", que les détracteurs qualifieront de trop "radio", mais encore faut-il, messieurs, avoir le talent de créer de tels petits bijoux.

La virulence des textes de Taylor (Sillyword, Made of Scars, Zzyzx road, entre autres) est très prenante (ça vaut le coup de suivre les lyrics), quant au niveau des zicos, rien à dire... Roy Mayorga martyrise ses fûts avec véhemence et avec Shawn Economaki, crée un fondation rythmique sans faille et très moderne. La paire de gratteux Josh Rand / James Root n'est pas en reste, distillant sans trop en faire de précis soli par-ci par-là, mais surtout d'excellents riffs qui apportent aux titres une pêche incroyable. Quant à Corey Taylor, dire que c'est un excellent chanteur est un euphémisme, tant son organe légèrement rauque et porté par son charisme, même sans le voir !

Cette édition n'est pas une simple machine à sous pour maison de disque avide, puisque même si j'avais l'édition simple, j'ai ouvert le porte monnaie pour jouir non seulement des 6 titres bonus très bons, issus des sessions d'enregistrement de la galette : "Suffer" et "Fruitcake", up-tempo pas trop violent, sont de réels bons titres, qui auraient très bien pu remplacer un "Reborn" sur la sélection de base. "The Day I let go", plus lent, s'apparente à "Cardiff" avec sa lourdeur hypnotique, et prouve encore la versatilité du groupe. "Freeze dry Seal" est selon moi le moins bon des bonus, up-tempo trashisant. Mais une excellente surprise attend l'auditeur avec la cover de "Wicked Game" du crooner Chris Issac, enregistré pour une radio US, et jouée sublimement par Corey Taylor seul avec sa gratte sèche, une merveille. Le dernoer titre, tout comme sur leur 1er album, est une déclamation poético-virulente, acide, qui semble viser (selon moi) Hollywood et son mirage. On y appréciera la voix chaude de Taylor sans musique pour l'accompagner.

Quant au DVD, il offre un excellent concert bien filmé (pas les vieilles chutes !) et avec un bon son, ce qui n'est pas mesquin de leur part. Filmé à Moscou en 2006, il compte 12 titres, dont la moitié issu de cet album. Et en prime 3 clips (30/30 - 150, Through Glass et Sillyword)...

Un très beau produit donc, que tout fan du groupe considèrera comme un excellent achat, chaque pouce valant son pesant d'or.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 août 2006
Après un premier album plus que correct qui nous à fait découvrir que Corey Taylor possède une voix magnifique, Stone Sour nous reviennent avec un excellent batteur (Roy Mayorga ancien batteur de soulfly) et un nouvel album "come what ever may", après une première écoute on conclut que ce nouvel opus est moins aggressif que le premier mais les chansons n'en reste pas moin intéréssantes et variées comme "30/30-150" qui donne une excellente entrée dans la matière, puis des chansons beaucoup plus calme "through glass" ou encore "zzyzx Rd." Les pures fans de slipknot seront peut-être déçu mais d'autres (comme moi) apprécieront ce virage musical du charismatique Corey Taylor.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 16 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 août 2006
Cet album qui fut créer dans les studio des Foo Fighters, est une pure bombes.

Il es de nature Stonesourienne!:

Otant des riff comme on les connais à la Stone Sour comme "Reborn" ou "30/30-150" qui nous rapelle un certain "Get inside" dans le premier opus, ou encore "Through glass" comme "Bother".

Acheter le de suite, Stone Sour est UN groupe, il ne peux etre remplacé!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
déjà avec slipknot, ces deux-là ne faisaient pas grand chose d'intéressant, alors quand ils essayent de décocher le jackpot en mixant plusieurs styles pour faire genre "je me fous des barrières", eh bien ils sont à côté de la plaque: leur mixture indigeste ne prend pas.
ce n'est pas parceque l'on prend ce qu'il y a de mieux dans différents styles pour faire du neuf que c'est génial! sur papier, c'est peut-être intéressant, mais quand on jette une oreille, on est déçu?
dommage, une autre fois peut-être?
44 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé

Stone Sour
Stone Sour de Stone Sour (CD - 2002)

Audio Secrecy
Audio Secrecy de Stone Sour (CD - 2010)