undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo


Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 3 décembre 2013
Certains "amateurs" n'ont pas trouvé leur compte dans l'approche si particulière de la série "Chroniques sauvage" (5 coffrets).
Qu'ils n'hésitent pas une seconde à les remettre en vente sur Amazon !
Au delà de la simple observation d'un milieu faunistique, Frédéric Lepage et Laurent Frapat nous offrent un accompagnement dans le temps d'individus isolés ou de groupes d'animaux dans leur environnement naturel.
Récits poignants, parfois très durs, que la diction de Pierre Arditi transforme en un véritable poème, un conte foisonnant, un hymne à la nature.
Peu importe que les animaux soient "authentiquement" sauvages ou renvoyés à l'état sauvage, comme en Australie, où la gestion des espèces importées a été lamentable, a conduit à des catastrophes écologiques et a précipité dans la misère des centaines de milliers de chevaux, chameaux, chiens, cochons, etc.
Le message est justement l'adaptation de la faune, endémique ou non, à son milieu, les combats quotidiens pour y survivre. Il ne s'agit pas d'un inventaire statique et scientifique de la faune de chaque continent.
Certes, Attenborough, Perrin (Le Peuple des océans [Blu-ray])ou les réalisateurs de Wild Russia (Wild Russia), nous proposent des images somptueuses en HD, avec des techniques cinématographiques renouvelées.
Mais elles sont des observations (certes merveilleuses) de petites scènes ponctuelles de la vie animale et/ou végétale. Aucune n'intègre cette dimension de suivi dans le temps de ces "bêtes" auxquelles ont fini par s'attacher.
Alors pourquoi choisir une approche au détriment de l'autre, quand on trouve les deux sur Amazon !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 17 octobre 2013
Très bons documentaires, j'ai acheté toutes la collection. J'ai passé de très bonnes heures devant ses documentaires de trés bonnes qualités. Je vous le recommande sans hésité.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 juillet 2013
Je reprends la 1ère rédaction de mon commentaire : il semble, sauf erreur de ma part, que les 2 coffrets "l'Australie sauvage" fassent partie d'une série internationalement diffusée (et commercialement vantée), créée par Frédéric Lepage et réalisée par Laurent Frapat, avec pour le commentaire la voix de Pierre Arditi (en français), et de John Hurt (en anglais). La série serait diffusée également en coffret intégral : Coffret INTEGRAL Chroniques de l'Amazonie sauvage / Chroniques de l'Amérique sauvage / Chroniques de l'Afrique sauvage / Chroniques de l'Asie sauvage / Chroniques de l'Australie sauvage // Edition import avec Audio FRANCAIS ou sous le titre "Untamed Earth" (mais les diffusions françaises et anglaises semblent cloisonnées, et les langues étrangères au site de diffusion ne sont pas précisées).
Il s'agit donc apparemment d'un "gros" succès, affirmé avec insistance par diverses présentations médiatiques (plus que par des avis de particuliers...) : ces présentations (commerciales ?) vantent en particulier le suivi "personnalisé", sur plusieurs mois, de familles d'animaux...
Pour ma part, je n'ai vu que la série complète sur l'Australie, et je l'ai trouvée franchement ennuyeuse, et décevante, avec des espèces banales (en particulier beaucoup de suivi des espèces domestiques retournées à l'état sauvage), et peu de scènes intéressantes : les plus "remarquables" (!) m'ont semblé lourdement scatologiques ou scabreuses ! Mais voici comment j'ai découvert cette série...

J'ai vu un jour sur Arte la version française d'une extraordinaire série documentaire sur l'Australie sauvage... Une longue quête a alors commencé, qui n'a finalement débouché que sur l'acquisition, à prix très modeste, de la version anglaise : il s'agit de la série de la BBC Wild Australasia ou Wild Down Under [Import anglais]. Mais ma quête m'a valu une mésaventure, cocasse mais aussi (en réalité) coûteuse et surtout consternante : j'ai cru trouver ma série dans les DVD diffusés par TF1 !!! Même sujet, même titre, même nombre d'épisodes (six), même durée (un peu moins de 45 minutes par épisode... Fou de joie, je me les procure, pour les visionner rapidement en famille : et là, consternation...

La série de la BBC montrait la splendeur des paysages sauvages et commentait de façon captivante les secrets de la vie sauvage (par exemple la forêt d'eucalyptus régénérée après l'incendie, leur floraison, les extraordinaires oiseaux endémiques et leurs mœurs, le désert de sel devenant une explosion de vie et d'oiseaux après le miracle de la pluie etc.). C'était dans la lignée des séries que j'ai découvert par la suite, commentées par Sir David Attenborough : David Attenborough - the Life Collection [24 Disc Box Set] [Import anglais], ou encore Wild China OST...

Ici, on imagine (un peu méchamment, mais de façon tellement plausible vu le résultat), non pas une équipe de naturalistes comme Attenborough, mais un gars coincé pendant un an près d'une rivière dans le désert quelque part en Australie, frustré et rêvant de porno pendant toute cette longue et ennuyeuse année !!!
Parmi cette consternante série de séquences : un koala en rut monte laborieusement vers la femelle, et s'accroche avec son engin à une branche ; érections de chauves-souris à répétition ; chiens sauvages urinant ; python excrétant (gros plan...) ; famille de cochons (j'ai oublié les "passionnantes" scènes de ces bêtes typiquement australiennes comme chacun sait) ; dromadaires retournés à l'état sauvage, écumant de bave lors de leur rut (endémiques, eux aussi...) ; grosse séquence, sur un des gros cochons retournés à l'état sauvage, noyé et dont s'empare un énorme crocodile marin...

Le commentaire d'un "nom" (Arditi...) et le "suivi avec petits noms" ne rattrapent vraiment rien : mon avis est donc "passez votre chemin, et allez plutôt chercher les excellentes série de la BBC !". Mais (je n'oublie pas que cette série est diffusée dans le monde entier !) cet avis ne reflète sans doute que mon goût pour les documentaires beaux et intelligemment documentés : j'ai dû rater (faute de TV) ma vaccination médiatique ; celle-ci m'aurait sans doute permis de me nourrir ici avec délectation, de scènes qui m'aurait parues "émouvantes" et si "intéressantes", voire exemplaires, sur la vie des cochons et des chiens...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé