undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

11
3,7 sur 5 étoiles
Renaissance [Édition Simple]
Format: DVDModifier
Prix:3,59 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

7 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 16 mars 2007
Renaissance a tellement fait parler de lui au niveau de la réalisation que je ne pensais rien trouver d'autre de spécial dans ce film.

Erreur, car le scénario et les personnages tiennent également très bien la route, tout comme le rythme général du film.

La première bonne surprise vient de la vision futuriste de Paris vraiment ingénieuse qui va heureusement souvent plus loin dans les concepts que le typique écran publicitaire animé géant, vu et revu dans les films de science-fiction.

L'autre surprise, c'est l'utilisation du noir & blanc (et de certains gris de transparence) qui ne vise pas seulement le côté esthétique mais qui est aussi utilisé pour des mises en scène qui auraient été visuellement impossibles avec des jeux de couleurs et de contrastes traditionnels.

Une belle manière d'utiliser le parti pris du contraste noir/blanc, et pas seulement "parceque ça fait joli"...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Renaissance offre une balade extraordinaire dans un monde futuriste pas si éloigné du nôtre, au gré d'une intrigue prenante, genre polar noir tirant vers l'anticipation scientifique et économique. Mais surtout, le film est une véritable réussite graphique : le parti pris de n'utiliser que le noir et le blanc (et quelques gris pour les effets de transparence des vitres, notamment), sauf un plan en couleur, pourrait paraître gratuit, mais en réalité, ces contrastes violents ne font que servir l'intrigue, tout en offrant au spectateur le sentiment rare d'être le témoin d'une étape historique dans l'histoire de la narration graphique. Un vrai régal. Le jeu des lumières sur les visages justifierait à lui seul de revoir le film encore et encore. Ne parlons même pas des décors grandioses d'un Paris futuriste, tour à tour plongé dans une nuit angoissante ou écrasé d'une luminosité crue. Du bonheur à l'état pur. Ca donne envie de rencontrer les graphistes pour leur crier notre admiration...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 septembre 2012
Un film plaisant à regarder, mais qui repose presque complètement sur une idée de technique de filmage. Beaucoup de poncifs pour le reste. Les visions d'un Paris futuriste ont été imaginées maintes fois depuis au moins Jules Verne ou Robida. L'impression générale est celle d'un déjà-vu qui rappelle "Blade Runner" ou "Le Cinquième Élément". Les considérations sur l'immortalité sont également bien convenues et on resent un malaise quand on voit dans le film toutes ces marques actuelles qui perdurent dans les années 2050 (et qui ont sans doute financé en partie le film !) . Comme si seules les marques avaient droit à l'immortalité et qu'il fallait se résigner au système capitaliste... Également, tout semble écrit en Anglais à Paris dans le futur, comme si le déclin de notre langue était inévitable.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
18 sur 22 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 décembre 2006
Ce film est à l'animation ce que le Noir & Blanc est à la photographie, puissance dix: élégance, atmosphère, intensité. Le contraste extrême entre les deux valeurs lumineuses (il n' a pas de gris, pas de nuances) nous aspire irrésistiblement dans un univers tissé de reflets et d'ombres purs, un jeu subtile et lancinant tant il est sobre en son principe, comme une douleur électrique qu'on ne peut localiser avec certitude. C'est le paradoxe des opposés: on navigue de l'un à l'autre, on rebrousse chemin, on se perd, on s'étourdit, on s'envivre, on sombre bien volontiers dans ce tourbillon visuel.

Ah, j'oubliais: l'histoire est aussi très bien ficelée, mais c'est à vous de la découvrir :)
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 6 décembre 2010
"incroyable de constater que Pixar, 10 ans plus tôt faisait mille fois mieux avec toy story", nous dit le commentaire de Percy -

eh oui, évidemment, si on rentre par la fausse porte (celle qui compare "toy story" avec "renaissance"), on ne risque pas de saisir le génie des créateurs de ce film. Il s'agit ici d'un film avec un projet artistique de type "stylisation" (comme pour "Immortel" de Enki Bilal d'ailleurs) qui précisément cherche à nous interpelé par des images et des mouvements loin des images réalistes du cinéma à histoire, à action. Cette manière de faire était une des qualités au début du cinéma (qui n'avait [même!!] pas de son!) Ensuite on a considéré ce "manque" de réalisme comme un défaut d'un début, (heureusement??) dépassé par la suite.

j'ajoute un extrait de Wikipédia qui, à propos de l'esthétique étrusque, donne un bon exemple d'une sylisation certainement réussi (à moins qu'on veuille considérer notre culture actuelle à tout prix supérieure à tout ce qui a jamais existé) et qui est un des ancêtres à des films comme "renaissance" ou "Immortel"
"L'esthétique étrusque montre une stylisation et une simplification de la représentation humaine, principalement dans la statuaire étrusque. Elle dénote un désintérêt pour les proportions anatomiques, impliquant un choix plus symbolique, esthétique que le simple réalisme."
eh bien, pour cetains artistes, le réalisme est simpliste, heureusement! et ils enrichissent notre monde de mille manières.
rainer boesch
PS: j'ai regardé le DVD en anglais - je viens de commander la version en français - impatient de voir comment l'ambiance est changée par le son de cette langue.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 juillet 2010
Sur la forme, rien à redire : c'est splendide, détaillé et parfaitement cohérent.
Les dessins en noir et blanc couplés à la technique de cell shading donnent à l'ensemble un cachet indéniable.
Mais au-delà de la prouesse graphique et technique, c'est sur le fonds que le bât blesse.
L'ensemble peine tout d'abord à emporter l'adhésion.
Les personnages manquent cruellement de charisme et ne suscitent aucune empathie ou émotion de la part du spectateur, et ce en dépit des épreuves qu'ils traversent.
Le film souffre de plus d'un air de déjà-vu en raison d'emprunts trop visibles au cinéma traditionnel ou d'animation, et se montre au final peu surprenant.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
18 sur 24 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 août 2006
Finalement, il n'y a pas beaucoup à dire de Renaissance qui n'ait été dit... Au sujet des films d'animation "adulte" venus d'outre-Atlantique. Le scénario ne surprendra que ceux qui n'ont jamais ouvert un bouquin de SF "adulte" et l'animation est ce qui peut se faire de mieux.

A ce détail près que Volckman a pris d'énormes risques en faisant le pari de la singularité. Mieux que Sin City qui se contente de calquer le dessin de Miller et d'emprunter son monde, ambiance Blade Runner en plus noir. Film de genre, film d'un nouveau genre ? Non, Renaissance vient de créer une niche qui ne peut appartenir qu'à lui.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 7 mai 2012
Excellent film, je recommande vivement !! surtout pour la réussite technique par ailleurs. Scénario complexe, mais ça rajoute de la densité au tout
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 octobre 2007
J'avoue avoir du mal à comprendre les commentaires unanimement positifs sur ce film, mise à part pour soutenir l'animation française..
le scénario est d'une banalité assez pénible, pour peu que vous vous interessiez à la SF c'est vu et revu. Le montage est malhabile, l'histoire n'avance pas ou de façon peu claire, pour une conclusion assez décevante. Reste la réalisation, la seule chose que beaucoup ont retenu, c'est à dire le filtre noir et blanc. Si ça a une réelle incidence sur les décors et apporte un patte graphique parfois superbe, il faut constater que ça sert beaucoup à masquer la nullité des animations humaines. Les personnages sont raides, leurs visages animés grossièrement. C'est vraiment difficile de rentrer dans un "jeu" d'acteur aussi figé. incroyable de constater que Pixar, 10 ans plus tôt faisait mille fois mieux avec toy story. Il y a une ambiance et de l'ambition dans ce film et c'est finalement tout ce qu'on peut en retenir. A l'instar de Kaena, les enfants de la pluie et autres films d'animation français, c'est techniquement indigent et scénaristiquement maladroit... Reste sylvain Chaumet et ses triplettes de belleville, seul et unique talent actuel de l'animation en france.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 13 novembre 2010
L'idée est plutôt orginal mais...
Cela s'arrête là ; (((

Le graphisme est parfaitement réussi mais très vite lassant
et le tout manque cruellement de dynamisme et de charisme !

L'histoire est forement pompée sur Blade Runner
et la comparaison s'arrête là.
BR nous a légué tout une floppée de films de SF
plus ou moins réussis qui se déroulent dans le noir et sous la pluie...
C'était pas la peine d'insiter et de nous le resservir à tout bout de films.

Quant au Paris futuriste, on le voit également très peu
et l'originalité ne fait pas rage...
et quant à l'éternel manie du noir et blanc !!?
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé

Il giovedì
Il giovedì de Walter Chiari (DVD - 2007)
EUR 13,66