Commentaires en ligne 


5 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un chef d'oeuvre
-
J'ai découvert cette série il y a 4 ou 5 ans, lors de mes premières incursions dans le genre "fantasy", alors que je recherchais des lectures adaptées à mes enfants. Après le succès inespéré d'Eragon auprès de mon fils (qui ne lisait alors que des Picsou et des Garfield) j'ai farfouillé du...
Publié le 19 février 2012 par Guinea Pig

versus
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Un peu trop lisse à mon goût
Un marin, capitaine de navire, "hérite" dans un monde en guerre d'un oeuf de dragon. Dans ce monde, qui prend les traits du 17e siècle peut-être, les dragons sont de puissantes armes aériennes capables de transporter des troupes importantes mais aussi des êtres intelligents et capables de parler.

La relation entre Téméraire,...
Publié le 17 juin 2012 par Atahana


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Un peu trop lisse à mon goût, 17 juin 2012
Par 
Atahana (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : His Majesty's Dragon (Poche)
Un marin, capitaine de navire, "hérite" dans un monde en guerre d'un oeuf de dragon. Dans ce monde, qui prend les traits du 17e siècle peut-être, les dragons sont de puissantes armes aériennes capables de transporter des troupes importantes mais aussi des êtres intelligents et capables de parler.

La relation entre Téméraire, le dragon, et Lawrence occupe une partie importante du livre. Et les premiers chapitres m'ont tenu en haleine puisqu'on découvre le fonctionnement des drgaons, leurs capacités et on voit une relation d'amitié se forger.

L'écriture est jolie, Lawrence, distingué et très respectueux des conventions. Ce qui est une qualité a fini par me lasser. J'ai trouvé ce monde un peu trop compassé et la liberté de Lawrence, qui est un militaire, assez limitée.

Autre inconvénient, à mes yeux: les descriptions de batailles m'ont toujours ennuyées et mon intérêt s'est donc émoussé dans la 2e partie du livre, où les scènes d'actions de guerre deviennent plus fréquentes.

Le livre est loin d'être mauvais mais il ne me correspond pas...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un chef d'oeuvre, 19 février 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : His Majesty's Dragon (Poche)
-
J'ai découvert cette série il y a 4 ou 5 ans, lors de mes premières incursions dans le genre "fantasy", alors que je recherchais des lectures adaptées à mes enfants. Après le succès inespéré d'Eragon auprès de mon fils (qui ne lisait alors que des Picsou et des Garfield) j'ai farfouillé du côté des dragons, découvrant par hasard Patricia Briggs et son excellente dualogie Les chaînes du dragon / Sang du Dragon (le). Je me rappelle avoir hésité face à Téméraire, un peu agacée de revoir ce thème de la découverte d'un oeuf de dragon (je venais de lire "Eragon", qui ne m'a pas emballée) avant de me décider à franchir le pas... heureusement !
Cette série, qui compte à ce jour 6 tomes en anglais (le septième Crucible of Gold étant prévu pour le premier mars 2012) est excellente, du moins pour tous les tomes que j'ai pu lire, soit 4 ou 5, ma mémoire défaillant un peu.
Le premier tome est la mise en place du "couple" Téméraire et Lawrence, et tout lecteur emballé par les qualités littéraires de ce livre et attiré par les sujets traités ne pourra être déçu par les suites, toutes très travaillées et renouvelées.

Ce premier livre, que je viens de relire avec un bonheur sans partage, est le fruit de l'association très réussie de trois thèmes : un contexte toute fin du 18°siècle très élégamment rendu, une uchronie liée à l'existence de tout temps de dragons (aucune magie) et les guerres Napoléoniennes vu du côté anglais. Je ne suis pas (du tout) férue d'histoire, mais l'excellence de l'auteur me fait tout accepter sans aucune difficulté.
L'auteur se proclame fan de Jane Austen et les amateurs de cette écrivain ne manqueront pas d'être subjugués par l'ambiance parfaitement fiable de l'époque, aux détails près. Le style est à l'avenant, un délice à lire, les émotions et les convictions de même (il est fort possible que cette rigueur "historique", cet art consommé pour restituer une ambiance si Austinienne, soit la raison du dédain, parfois très énergique, de certains lecteurs pour ce livre d'une qualité pourtant irréprochable à tous points de vue).
Les détails nécessaires à l'avènement de cette série sont très recherchés, très travaillés et amenés avec beaucoup de fluidité : la narration est excellente, de grande qualité et très confortable.

J'adore ce livre, tout simplement parce qu'il est passionnant et terriblement émouvant. Le personnage de Téméraire, et la passion de sa relation avec Lawrence resteront parmi mes émotions de lecture les plus extraordinaires depuis mes tout débuts... qui commencent à dater ! Le premier chapitre en particulier restera une pépite sans égale dans mon petit tas d'or personnel.

L'histoire commence ainsi : Lawrence, un Capitaine de vaisseau d'âge moyen (pas un adolescent comme souvent rencontré dans la littérature "young adult", mais un homme fait, un homme d'expérience - fait très important) aborde une frégate française, vainquant sans peine un équipage épuisé. Lawrence est tout d'abord empli de mépris pour ce Capitaine français qui ne déclare pas forfait immédiatement, sauvant ainsi les vies de son équipage, avant de comprendre cet acte désespéré : le vaisseau français faisait plus que se défendre, il protégeait farouchement sa précieuse cargaison, un oeuf de dragon.
Les dragons sont rares, assez difficiles à élever et indispensables pour les pays européens qui les utilisent comme des vaisseaux aériens, formant ainsi leur armée de l'Air.
Leur éclosion, difficile à prévoir, ne doit être ratée sous aucun prétexte : le dragonet, lorsqu'il sort de l'oeuf, mystérieusement déjà doté de parole, choisit son Capitaine ; s'il accepte son harnais avant son premier repas, il est "apprivoisé". En cas contraire, il s'envole et retourne à l'état sauvage.
Cette particularité n'est pas un détail et détermine toute l'action romanesque du premier chapitre : le vaisseau français a éprouvé bien des déboires et aurait dû accoster il y a déjà fort longtemps ; l'oeuf (sans doute d'une espèce rare, d'après le médecin de bord, le seul à avoir des lueurs sur la question, tant est méconnue voire méprisée l'armée de l'Air et ses dragons) est prêt d'éclore. Lawrence comprend vite où est son devoir : faire en sorte que ce précieux dragon ne soit pas perdu pour l'Angleterre, même si cela veut dire que l'un des membre de l'équipage devra sacrifier sa vie de marin pour rejoindre les rangs de l'armée de l'Air, leurs dragons, leur vie à part - leur vie d'exclus même.
Un nom sort du chapeau, un jeune homme qui, blême à l'idée de voir sa vie s'écrouler ainsi, s'avance vers le dragonet nouveau-né, le harnais dans ses mains tremblantes...
Vous devinez la suite, Téméraire, qui acceptera son nom quelques instants plus tard, va faire son choix, dédaignant la personne désignée par le hasard !

Les dragons sont de races variées, avec des tailles, de physionomies et des aptitudes variées. Des races sont peu à peu exposées par le récit, certaines françaises et toutes aux noms évocateurs (cet aspect, comme les autres, est finement travaillé. On note avec plaisir un respect parfait de la langue française, en particulier des accents). L'intelligence des dragons - ce dont la population, civile ou militaire, ne se doute pas vraiment - est largement équivalente à celle des humains. Téméraire apparait même comme un enfant prodige : naturellement doué, curieux, avide de s'instruire, doté de beaucoup de sensibilité, de convictions propres mais aussi d'entêtement et parfois même de susceptibilité ! Sa personnalité est exceptionnellement réussie, tout comme l'évocation de ses sentiments pour son entourage, en particulier pour Lawrence.
Symétriquement, l'évolution psychologique de Lawrence, qui passe de l'anéantissement complet de tous ses rêves, pourtant bien partis pour se réaliser (splendide début de carrière, vie sociale dont il adore profiter à chaque permission, une promise, une famille - même si elle n'est pas très chaleureuse, un modèle Austinien s'il en est) à l'acceptation pleine de son sort est superbe.
Les différences entre les deux corps d'armée sont intelligemment utilisés, le lecteur comprend pourquoi l'armée de l'Air a (et doit ?) avoir aussi mauvaise réputation et surtout éprouve de tout coeur la passion du lien qui unissent les hommes et les dragons.
Le récit est très émouvant, riche d'émotions, de sentiments, de ferveur, tout ça dans un cadre de rigueur morale, celui de Lawrence, un homme de principes, mais surtout de grande noblesse. Ses petites manies d'homme de la Marine donnent lieu à tout un éventail d'anecdotes amusantes, comme l'hygiène de son dragon, qui est lui-même naturellement raffiné, "fastiduous" même ! L'humour pointe souvent avec beaucoup de finesse.
Jamais je ne retrouverai un tel modèle d'humanité masculine pour mon fils, et je suis bien aise que la relation unique, à la fois sobre et passionnée, qui unit Téméraire et Lawrence dans leurs aventures mouvementées, l'ait autant envoûté que moi !

Une lecture indispensable pour tous les lecteurs à l'âme romanesque et amateurs de belle littérature et de dragons.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Aventure sympathique, 4 juin 2007
Par 
Kallisthène (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : His Majesty's Dragon (Poche)
Ce qu'il y a de plus étonnant dans ce livre c'est que quelqu'un ait réussi à écrire quelque chose de pas ridicule avec des dragons. Ici l'auteur tient compte du côté réellement animal des dragons et la relation quasi-symbiotique qu'elles établissent avec leur "homme" n'en est que plus remplie d'émotions. Le seul bémol que j'y trouverais c'est que c'est un livre d'exposition de l'Univers original de l'auteur mais que ça manque de but et que les péripéties sont assez prévisibles.

Sans doute ce qui s'est fait de mieux depuis les dragons d'anne Mc Caffrey (Le vol du dragon et suites, mais pas trop !). 3,5 étoiles
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un must have pour tout amateur d'histoires de dragons!, 19 avril 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : His Majesty's Dragon (Poche)
En tant que grande fan de romans et séries fantasy et particulièrement intéressée par les rôles joués par les dragons dans ce genre et la manière dont ils sont représentés, j'ai été totalement époustouflée par cette série!

L'idée de situer l'intrigue au coeur des guerres napoléoniennes confère un rôle et une dimension inédite à la figure mythique du dragon. Sans jamais tomber dans les clichés régulièrement associés aux dragons (les dragons "très méchants" ou les dragons "trop gentils", je me comprends!), Naomi Novik tisse si bien la toile de sa narration qu'on finit par se surprendre à croire tenir un véritable livre d'histoire entre les mains.

Tentez l'aventure, vous ne serez pas déçus!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 cliché fadasse, 5 octobre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : His Majesty's Dragon (Poche)
j'ai personnellement trouvé ce roman très cliché en ce qui concerne les personnages et les relations entre eux; certes les dragons sont assez bien décrits, mais cela ne suffit pas, le scénario est trop prévisible, les héros assez manichéens, et les faibles femmes sont pour la plupart de pauvres choses à protéger voire de simples potiches engluées dans les traditions d'un autre âge. Bref, l'ensemble manque de profondeur et m'a plutôt agacé. Cela dit, ça se lit vite et cela peut être distrayant si on n'a rien de mieux à se mettre sous la dent, en attendant le bus par exemple. Ce n'est cependant guère challenging, et c'est à mon avis à ranger dans la catégorie des livres pour enfants.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit