undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Fête des Mères

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles7
4,4 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:12,99 €+ 2,49 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 13 septembre 2008
Premier album de Telephone, pour moi le meilleur... Le son est excellent, une énergie d'enfer, des rythmiques énormes, la SG de Louis Bertignac s'en donne à coeur joie !... Y a pas un morceau à sortir du lot, l'album entier est excellent. Quasiment que des "tubes" : Metro c'est trop, Telephomme, Sur la route, Le Flipper, le vaudou, Hygiaphone, .... Un des monuments du rock Francais !
11 commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 avril 2015
En 1977, je rigolais bien quand on me parlait de Téléphone : j'écoutais les Clash, les Pistols, les Damned, les Saints, alors ce rock "stonien" (comprenez : dépassé), porté par un piètre imitateur de Jagger à la voix de pré-adolescent, ne me paraissait pas vraiment "sérieux". Décidément, la France ne comprendrait jamais rien au Rock ! Et puis, devant l'engouement général, je m'y suis mis peu à peu, prenant un indéniable plaisir à ces slogans un peu naïfs, ces jeux de mots assez nazes ("Métro, c'est Trop" !, ben ouais !), ces textes à l'imaginaire efficace (la vie comme partie de flipper, ceux qui ont passé comme moi des nuits entières sur ces machines peuvent comprendre le truc, aussi simpliste soit-il…), ces riffs éternels recyclés par Bertignac, mais surtout, surtout, ces dérapages impressionnants dans l'hystérie à la fin de beaucoup de morceaux, quand Aubert pousse des petits cris et Bertignac lance des solos qui déchirent. Imparable, en fait, dans son immédiateté et sa superficialité. Punk, même, peut-être, après tout, dans son innocence contestataire. Le premier Téléphone est le moins aimé des albums du groupe, sans doute parce que le plus primaire. Près de 40 ans plus tard, il a pourtant bien mieux vieilli que les deux derniers albums de Téléphone, peu inspirés, fatigués : ces neuf morceaux surexcités sont comme des cris de jouissance, et n'appellent aucune nostalgie, dieu merci. En montant le volume au-delà du raisonnable, il se pourrait même que cet album mette encore le feu au cœur de plus d'un adolescent de 2015.
11 commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il vénait d'avouar 17 ans, il était beau, il était grand, fort comme oune hommééé...

Il avait usé jusqu'à la corde son vinyle d'"Animals" (code Y à 37,50 F c'était sa limite), était resté dubitatif devant "Whitesnake" et "Let There Be Rock" que lui avait prêté des copains, n'avait pas encore découvert le "Little Criminals" de Randy Newman (la jeunesse est un naufrage), s'ennuyait avec "Even In The Quietest moments", pleurait devant l'inanité de "Love You Live" et l'essai raté d'Eddie Hazel ("Game, Dames and Guitar Thangs" si loin de ce qu'il aurait pu faire), jubilait sur "In The City" (le titre. L'album lui...), avait dévoré "Exodus", espéré encore avec Chicago (XI : pour "Baby, What A Big Surprise" et "Take me Back To Chicago"), psychotait sur "Psycho Killer" -qu'est ce que c'est ? FA FA FA FA... restait dingue de "Black Betty", connaissait par cœur "Slowhand", ânonnait le "Rockin' All Over The World" repris par Status Quo, s'enthousiasmait sur la 1ère face de "Running On Empty", pogottait modestement sur le formidable 1er disque des Boomtown Rats, passait à côté des Sex Pistols, s'intéressait pour la 1ère fois à cette omelette boursouflée de Queen ("News Of The World"), restait étrangement attiré par l' "Hymn" de Barclay James Harvest, vomissait "Saturday Night..".et "Supernature"....

Mais sur ses cassettes, rien de français (à part Brassens moyennement rock convenons-en et Christophe) et juste un soupçon d'Italien (le "Don't Play That Song" repris par Adriano Celentano).

Désœuvré, il passait beaucoup de temps à compiler et à explorer des concepts improbables.
Deux exemples pour situer.
Il était sans doute le seul être humain à avoir inséré à chaque mention de son titre, la chanson des Beatles correspondante sur "Il a neigé sur Yesterday" de Marie Laforêt.
Oui, je sais.
Pire, il a récidivé sur "Rockcollection" de Voulzy.
Résultats calamiteux pour des chansons qui duraient du coup 36h 15 environ...

Et puis, au moment où il touchait le fond, l'oasis surgit du désert musical que traversait la France : Téléphone.

Aujourd'hui, impossible d'écouter ça sans avoir l'oreille titillée par les emprunts peu discrets, la voix incertaine d'Aubert ou la naïveté (restons mesurés) des paroles.

Mais quelle bouffée d'oxygène quand il entendit pour la première fois "Anna", "Sur la route", "Le Vaudou (Est Toujours Debout)", "Téléphomme" et cette voix qui lui disait de faire le 15, 450, 15, 48... "Hygiaphone" (enfin un single français décent), "Métro (C'est Trop)" -tatatatatatata, "Flipper"...(il n'a plus de souvenirs de "Dans Ton Lit" et "Prends Ce Que Tu Veux" est bof).

C'était direct, frais, simple, brut, bancal...Français. Oui Monsieur ! Enfin !
Ça s'écoutait en même temps que les rares chansons potables de Bijou ("C’est un animal", "Marie-France" et "La fille du père noël") ou "Saturday Night" de Ganafoul...

C'était hier.

Saleté de temps couvert.
2121 commentaires|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Voilà une bonne compilation de titres de TELEPHONE avec les tubes du groupe « Hygiaphone » « Métro C’est Trop » « Flipper » « La Bombe Humaine » « Argent Trop Cher » ce sont ceux que je préfère parmi les titres proposés. A vrai dire, Téléphone ne m’a jamais fait beaucoup d’effet, dans les années 70, je préférai écouter des formations françaises comme Les Variations, Zoo ou Magma mais bon, c’était une autre époque !
Oui, je sais, ce commentaire est destiné au meilleur de Telephone, Amazone l'a doublement édité, du coup on le retrouve, par erreur, sur le premier album du groupe. Amazone devrait revoir son système d'édition.
(16 titres / 54mn50)
11 commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 décembre 2012
LE premier album de TELEPHONE. A mon souvenir, sorti en 1978. N'a pas pris une ride. Se laisse écouter encore et encore, jusqu'à plus soif, jusqu'à l'éternité, jusqu'à en "crever". Pour les VRAIS mélomanes, toutes catégories confondues. Il y a des albums qui marquent INEVITABLEMENT. INDISPENSABLE !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 août 2009
Il y a des albums,comme celui-çi,qui ne prenne jamais une ride,des albums,qu'on n'écoute sans jamais se lasser,comme celui-çi,des albums qui sentent bon le rock,pur et dur,brut de chez brut,comme celui-çi!!!!!!!!!!!
Hé,mais,c'est pas vrai,on a enfin un groupe de rock,un vrai,en France???
Et en plus,c'est un groupe Français,non,c'est pas vrai!!!!!!!!!
Jetez,vous sur cet album,c'est une"Bombe"!!!!!!!!!!!
Téléphone,que j'ai eu la chance de voir en concert,était,vraiment,un super groupe,qui n'aurait plus sa place maintenant,même,avec tout son talent,sur le devant de la scène,car,la France a toujours était hostile à la scène"Rock"!!!!!!!!!!!!!
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 août 2014
bien recu impeccable rapidite propre boitier et cd nickel que de souvenirs ces vieux groupes francais en france ont sait faire de la musique
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

24,95 €
10,49 €
10,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)